SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   28.11.13 19:53

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

J'ai chaud. Je transpire, qu'est ce qui se passe ? On est en pleins hiver pourtant. Je sens des gouttes ruisseler sur mon visage et mes traits se durcir. Pourtant je n'ai pas les yeux ouverts. Mes vêtements suent, je me tourne et me retourne en gémissant. Je n'ai pas l'impression d'être consciente. Isaac ? Isaac attends ! « Nooooooooooon ! » hurlais-je en bondissant de mon lit dans un vacarme assourdissant. « Non non non ! Que, quoi ? » Je jette un œil à mon réveil , 1h du matin. Si je fais un calcul je viens tout juste de m'endormir et ça m'a suffit pour faire encore ce cauchemar. Je savais que je n'aurais pas dû dormir mais j'ai du m'assoupir sans le vouloir, parfois la nature prends le dessus sur la volonté. « Et merde ! » Je me levais et donner un coup de pied dans mon matelas.
J'avais envie d'hurler. Isaac était...mort. Et Joe m'avait laissé seule dans cette grande maison. Je ne sais si je lui en voulais ou pas, c'était un mél ange de tristesse, de frustration et de colère... Je pouvais comprendre parce qu'on avait tout les deux perdus quelqu'un qu'on aimait. Mais je croyais qu'il m'aimait lui aussi... Cette pensée me fît automatiquement montait les larmes aux yeux. Je n'avais plus personne. Je ne m'étais jamais sentie aussi seule... Je me rassis sur mon lit et mis ma tête entre mes mains pour reprendre mes esprits. Mes cheveux étaient trempés, tous ces cauchemars me donnaient des sueurs froides dès que je fermais l’œil. Je soupira et tentais de prendre de grandes et lentes inspiration histoire de retrouver un minimum de calme, mais en vain. Dès que j'essayais j'avais l'image d'Isaac et je me mettais à paniquer. « Calme toi Morgana, calme toi calme toi allez ! » Je n'avais pas envie de faire une crise d'angoisse. Qui viendrait m'aider ? Personne. C'est exactement ça, il n'y a personne ici avec moi, rien que l'immensité du vide et le noir. Je crois que je n'ai pas ouvert les rideaux depuis le départ de Joe. Je pleurais tellement que la lumière faisait le même effet qu'une aiguille sur mes yeux. Pourquoi est-il parti sans même me dire au revoir ? Je me souviendrais toujours de ce que j'ai ressenti le matin où je me suis levée pour découvrir qu'il n'était plus là et qu'à la place, je vivrais avec un mot d'excuses posé sur la table du salon.
Ma seule ancre c'était Ethan. Il était le seul qui m'empêchait de flancher complètement.

A peine eu-je penser au jeune homme que l'envie de le voir s'imposa indéniablement. C'était lui dont j'avais besoin. Je l'aimais. Sans réfléchir une seconde et dans la panique et la hantise de mon cauchemar j'enfilai un pantalon et un pull, peu importe qu'il tienne chaud ou pas. Je ne me souciais vraiment de rien, je n'avais même pas réfléchi au fait que ma venue pourrait déranger Ethan. Tout ce que je voulais c'était fuir, fuir cet endroit où les images me hantait l'esprit et le sommeil devenait insupportable. Je voulais fuir cette peur, cette solitude, ce vide.
J'enfilai une veste , pas le temps pour la tenue de rigueur, ni bonnet, ni écharpe, je ne pris même pas le temps de fermer ma veste. Si l'on ne me connaissait pas on aurait pu penser que je fuyais la peste ou un éventuel agresseur, pour moi c'était pire.
Je pris une claque tellement le vent était froid, et en plus de ça il pleuvait des trombes, mais peu importe. Tout ce que j'avais dans mon esprit, c'était l'image souriante d'Ethan et notre premier baiser, je m'efforçais de n'y laisser entre que ces images là.
Je montai dans ma voiture en trombe et démarrai le moteur qui émit un son bruyant, je me sentais un peu désolée pour les voisins. Je ne savais même pas si je respectai le code de la route, je voulais être près d'Ethan. La pluie n'arrangeait rien, on n'y voyait rien ! Je fixai la route pour ne pas renverser quelqu'un, même en pleine nuit on ne sait jamais. Et soudain j’aperçus quelqu'un au loin. « Isaac ? » Je freinais d'un coup sec et donnais un coup dans le volant et faillis me prendre le ravin.Ma tête cogna contre le volant et je perdis connaissance l'espace de quelques minutes.


« Hmm...Isaac ? » murmurais-je dans une voix rauque et à moitié endormie. Je me frottais les yeux et relevai ma tête douloureuse, mais rien. Non il n'y avait rien devant moi à part la pluie qui s'abattait sur le paysage. « Je, j'ai du rêver. » Ce genre de choses m'arrive de temps à autre depuis la mort d' Isaac, je pense sérieusement à consulter... Je me frottais la tête et aperçus que ma main virait au rouge. « Zut, je me suis cognée un peu fort. » Mais pas le temps de s'inquiéter de ça. J'essuyais le sang sur un mouchoir histoire de ne pas faire du volant une scène de crime et continua ma route plus prudemment.
Enfin j'étais devant la maison de mon Ethan. Je sortis de la voiture et comme si ça ne suffisait pas je fis tomber mes clés dans mon empressement. Des larmes ruisselèrent sur mes joues et se mêlèrent à la pluie. Maintenant j'étais trempée des pieds à la tête.
Je courus sur le perron et tambourinait à la porte pendant quelques minutes. Rien n'importait. « Ethan ! Ethan !... »
J'attendis quelque seconde et la porte s'ouvrit, je pu apercevoir le visage d'Ethan et sans lui laisser le temps d'en placer une, je lui expliquai d'un ton nerveux et pleins de larmes et de grelottement « Ethan ! Je  je l'ai encore fait ! Je n'arrive pas à dormir ! Je le vois ! Il est là, il y a Joe et puis une musique de noël, et la musique grince, Isaac et Joe disparaissent et je suis seule dans le noir ! Je suis seule Ethan !J'y arrive pas ! » Je pleurai de plus belle. Entre les pleurs et la pluie qui me dégoulinait de partout j'étais pire qu'une rivière.
Je repris mes esprits et fixait le jeune homme que j'avais réveillé en pleine nuit sans lui laisser le temps de parler. Quand je me rendis enfin compte de toutes ces information je me sentis rouge et un peu honteuse. « Oh mon dieu pardon, il, il est 2h du matin, tu , tu dormais et moi j'arrive comme ça... Je sais pas ce qui m'arrive, pardon.»  

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 19:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   19.12.13 17:06

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

« Ethan ! Ethan ! »

Des coups tapés avec force sur la porte qui viennent troubler un sommeil profond. J'émergeais difficilement de mon sommeil sans rêves, du moins c'est l'impression que j'avais alors que j'étais totalement dans le brouillard. Qu'est-ce qu'il se passait ? Je jetais un regard au réveil qui m'indiquait une heure indue de la nuit. Mince, j'avais fait un cauchemar ou quoi ? De nouveaux des coups. Ah non, je n'avais pas rêvé ! Morgana ? Je sautais à bas du lit, en caleçon, allumant la lumière, alors que je me dirigeais vers la porte à vive allure, la déverrouillant et l'ouvrant à la volée sur une Morgana en larmes et dans tous ses états. Aussitôt, elle m'expliqua qu'elle avait encore fait un cauchemar, concernant Isaac et Joseph et je compris son angoisse. Nous étions là lors de l'explosion... Et Isaac, le frère de Morgana, y avait perdu la vie. La dernière famille de la jeune femme. Maintenant, elle était seule. J'avais essayé de la soutenir pendant les obsèques, dans toutes les formalités administratives, mais ce n'était pas évident, et je ne pouvais pas prendre sa peine. A tout cela, s'ajoutait la fuite de Joseph, qui avait disparu un jour, sans nous prévenir, disparaissant simplement, incapable de supporter la mort de celui qu'il aimait. Et sa perte était un vide immense dans ma propre poitrine.

Je savais ce que cela faisait de perdre un frère. Le mien m'avait été enlevé alors que j'étais encore un enfant et après une longue maladie. On pouvait dire que j'y étais préparé, mais pouvait-on seulement se préparer à cette absence, à ce vide ? Pour Isaac, cela avait été brutal, sans signes avant coureur... Et Morgana avait vu sa vie de nouveau bouleversée alors qu'elle commençait seulement à s'autoriser à s'ouvrir aux autres. Notamment à moi. Elle se rendit alors compte de l'heure et se confondit en excuses. Je souris, avant de l'attirer vers moi, malgré ses vêtements mouillés. Je refermais la porte derrière nous.

« Ne t'inquiète pas, tu ne me déranges jamais. »

Je frissonnais, ma peau nue n'appréciant pas spécialement d'être mouillée par les vêtements de la jeune femme et m'écartais d'elle, retirant son manteau que je posais sur la patère. Je faisais à peine attention au fait que j'étais juste en caleçon avec la fille dont j'étais raide dingue. Je l’entraînais dans la pièce principale, la faisant asseoir sur le canapé. Je récupérais un T-shirt au passage, l'enfilant rapidement, avant de venir m'asseoir près de la jeune fille. Je passais la main sur sa joue, repoussant une mèche trempée de son visage et fronçais les sourcils en avisant une bosse sur son front.

« Qu'est-ce que c'est que ça ? »

Je l'examinais un moment, puis pensais qu'elle voulait peut-être se sécher davantage et repartis vers la salle de bain, récupérer une serviette. Je fis un détour par la cuisine, mis des glaçons dans un torchon et revins vers Morgan, posant délicatement la serviette sur son front pour éviter qu'un bel hématome ne fleurisse demain sur son visage.

« Allez, calme-toi Morgan, je suis là. Tu as envie d'en parler ? »

J'étais parfaitement réveillé désormais, aux petits soins pour elle. J'étais bouleversé de la voir aussi mal, aussi malheureuse. J'aurais aimé faire tellement plus pour elle, mais ce n'était pas dans mes cordes. Elle vivait seule maintenant que Joseph était parti... Elle n'avait rien, ni personne pour se distraire, bien qu'on ne puisse pas vraiment affirmer que Joe pouvait jouer ce rôle alors qu'il était lui-même abattu. Tellement qu'il nous avait abandonné tous les deux...

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »


Dernière édition par Ethan D. Peters le 13.01.14 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   06.01.14 20:50

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Ethan ouvrit la porte dans un mouvement précipité. Il avait les traits tirés et de petits yeux, normal pour quelqu'un qui vient d'être réveillé brusquement dans la nuit par des cris et des coups. Je me sentais désolée pour lui. Mais j'avais vraiment besoin d'être près de lui. Je n'avais pas envie de devenir une de ces personnes qui font passer leur malheur en se faisant du mal ou autre.Ce n'était pas mon genre. J'oubliais ma peine dans la positivité, mais comme là ça ne suffisait pas je l'oubliais dans les bras de celui que j'aimais.
Ethan me sourit et m'entraîna dans ses bras en fermant la porte derrière nous. J'hésitais à rompre son étreinte pour ne pas le mouiller avec mes vêtements froids et complètement trempés. Mais je fus enivré par la chaleur de ses bras et le réconfort de son contact contre mon corps froid.
« Ne t'inquiète pas, tu ne me déranges jamais. » Ses mots me firent l'effet d'un pansement sur une plaie. Je souris. Je levai la tête vers lui, des gouttes coulant encore de mes cheveux mouillés. « Merci » lui murmurais-je dans l'oreille.
Je le sentis frissonner, ce qui me semblait normal vu la température de mon corps. Il s'écarta et me retira mon manteau pour aller le poser. Ses mains sur mon corps me faisait toujours l'effet d'électrochoc, même trempé par la pluie. Le fait que mon apollon soit seulement vêtu d'un caleçon n'arrangeait rien. C'était la première fois que je voyais Ethan torse nu. Je suivis du regard le corps du jeune se déplaçant dans la pièce. Je profitai du fait qu'il soit retourné un instant pour l'observait de la tête aux pieds. Je dois avouer que la vue était très plaisante. Je me mordis la lèvre avant de reprendre mes esprits voyant que le jeune homme revenait vers moi.
Il m'entraîna vers le salon et me fît asseoir sur la canapé. Ça faisait quand même du bien d'être au chaud. Mais je ne pus empêcher la déception de me traverser quand je remarquai qu'Ethan enfilai un t-shirt. Je ne sais pas ce qui m'arrivait, je n'avais jamais ressenti ça. La vision de son corps m'avait fait un effet indéfinissable. Je me sentais bien. Je secouai la tête. Ça va Morgana tu vas pas te mettre à baver non plus.
Ethan vint me rejoindre sur le canapé. J'étais encore un peu bouleversée par mes angoisses nocturnes et je sursautai quand il passa sa main sur ma joue, écartant une mèche mouillée de mon visage. « Pardon. » Je lui souris et mes joues prirent une couleur rosé. Sa main était chaude, ce qui n'était pas mon cas. Je le vis soudain froncer les sourcils et me demandai ce qui le gêné soudain. « Il y a quelque chose qui ne va pas ? » J'avais la voix particulièrement douce, sûrement l'effet du jeune homme sur moi.
« Qu'est-ce que c'est que ça ? » Soudain je compris qu'il voulait s'en doute parler de mon front. Je baissai un peu la tête d'un air gêné.
« Oh ça... Je, tu sais je suis un peu maladroite. Je roulais vite et j'ai, j'ai eu cette vision, j'ai cru apercevoir quelqu'un alors j'ai donné un  à coup au volant et ma voiture à dérivé un peu...Mais je vais bien hein ! Je ne suis pas tombée dans le ravin ou quoi ! J'ai juste perdu connaissance quelques minutes après m'être cogné un peu fort. Rien de grave... » J'essayais d'en convaincre le jeune homme mais on ne pouvait pas duper un médecin.
Explications passées Ethan se leva pour me ramener une serviette. Il était vraiment attentionné. Il s'occupait beaucoup de moi depuis la mort d'Isaac, encore plus depuis le départ de Joe, on avait tous les deux perdus notre meilleur ami...
Je le vis revenir une serviette à la main, un torchon rempli de je ne sais quoi dans l'autre.  Il posa le torchon sur mon front. Aouch, des glaçons ! « Ouh, c'est froid. » Je lui décochai mon plus beau sourire pour lui montrai que tout ce qu'il faisait comptait pour moi.Un vrai mèdecin aux petits soins.
« Je croyais qu'on avait pas de relation avec ses patientes ? Code de déontologie non ? » Je ris un peu, essayant de me détendre ne serait-ce qu'un peu mais il y avait toujours cette douleur qui me serrait la gorge.
Je pris la serviette et essayer de me sécher même s ce n'était pas très efficace vu mes vêtements.
Je tentais de penser à autre chose mais les mauvaises images revenaient peu à peu s'inscrirent dans ma tête comme de mauvaises bactéries.Je sentais les larmes me montaient aux yeux encore une fois, mais cette fois je n'avais aucune envie de pleurer près d'Ethan.
 « Allez, calme-toi Morgan, je suis là. Tu as envie d'en parler ? »
Tant pis, je me laissai aller dans ses bras. « Pardonne moi de t'infliger ça. Je me sens tellement déboussolée et seule. Je n'avais déjà plus mes parents et maintenant je n'ai plus Isaac, ni même Joe. Et j'ai comme cette douleur qui me serre le cœur. Je sais pas si je vais y arriver, il faut que tu restes près de moi Ethan. Tu es tout ce qui me reste. » J'imaginais que ce n'était en aucun cas plaisant pour le jeune homme de me voir dans cet état. C'est pourquoi j'essayai de me calmer le plus vite possible pour me nourrir de sa chaleur. « Je... Je t'aime... » Je crois que c'était la première fois que je disais ces deux mots à Ethan. Je me sentis apaisée. Je posai ma tête sur son torse. « Atchoum ! » Mes vêtements trempés commençaient vraiment à être un problème. Je commençai à trembler. « J'ai froid » murmurais-je entre mes dents tremblantes. J'avais vraiment l'air d'un chiot sans défense.
Le t -shirt d'Ethan, mouillé progressivement par mes cheveux, commençait à laisser entrevoir sa peau. Mon souffle caressait doucement le coup de mon bel homme. Je posai ma main sur la partie mouillé de son torse et le regardai dans les yeux. J'approchai mes lèvres des siennes et l'embrassai dans un élan impulsif.  

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 19:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   13.01.14 21:20

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Inutile de dire que quand Morgana m'avoua l'origine de sa plaie au front, je sentis son cœur faire une violente embardée. Alors certes, j'avais la preuve devant lui qu'elle allait bien et que ce n'était pas un grave accident, mais c'était difficile de ne pas penser à ce qui aurait pu arriver. Elle aurait pu finir dans le fossé, se retourner, foncer dans un arbre... Elle aurait pu se tuer parce qu'elle avait prit le volant dans un moment de panique et de peur. C'était de la folie ! Surtout que j'avais remarqué qu'effectivement, la jeune fille avait tendance à se blesser facilement. Maladresse ou malchance, peu importait, je m'inquiétais forcément pour elle. Et en ce moment, étant donné son état émotionnel... Elle avait perdu son frère et son meilleur ami. Coup sur coup. Alors oui, Joseph était en vie, quelque part, mais lui, comment allait-il ? Personne pour veiller sur lui, pour le réconforter, pour l'empêcher de faire une connerie. Pour lui aussi j'étais inquiet. Peut-être que je ne le reverrais jamais, que je ne saurais jamais ce qu'il est devenu. C'était terriblement angoissant. Et c'était une blessure supplémentaire, même si j'encaissais et me faisait fort pour Morgana.

« Tu as perdu connaissance ? »

J'avais l'air contrarié. Ce n'était jamais anodin un choc à la tête et forcément, mes réflexes d'interne revenaient forcément au galop. Je l'avais prouvé en m'occupant d'elle avant toute autre chose, touché par son air misérable, ses vêtements et cheveux trempés. J'avais le cœur serré en la voyant si malheureuse. j'aimais ses rires, ses sourires et ils se faisaient rares maintenant. Je mis de la glace sur son front, ne pouvant m'empêcher de sourire quand elle me répliqua avec malice qu'un médecin n'était pas censé avoir de relation avec ses patientes.

« Hum, il me semble avoir lu vaguement quelque chose à ce sujet, mais je n'ai jamais été doué dans les cours de droit. »

Elle s'empara de la serviette, se frictionnant, mais nous avions sans doute sous estimé l'état d'imprégnation des vêtements. Je la sentais prête à craquer et tentai de l'apaiser, en lui laissant le choix de me parler si elle en avait besoin. Et elle s'engouffra naturellement dans la porte laissée entrouverte, se nichant contre moi, avouant les trous laissés dans son cœur par les pertes successives et me priant de rester avec elle.

« Tu sais bien que je serais toujours là... »

Je n'étais pas prêt de la laisser. J'étais persuadé que si quelqu'un devait partir, ce serait elle. Moi, j' étais trop amoureux pour m'en aller, pour me lasser d'elle. J'étais bien avec elle, serein. Nous nous entendions bien, nous amusions, parlions et nous faisions confiance, au delà du désir. Elle souffla qu'elle m'aimait et mon regard se fit plus sérieux, profond, devant cet aveu dénué de tout artifice. Juste une vérité toute simple. Je restais pétrifié, assimilant cette nouvelle, alors qu'elle se collait contre moi, humidifiant mon T shirt. Son éternuement me sortit de mon état de grâce et je la sentis trembler tandis qu'elle avouait avoir froid. Instinctivement, elle se rapprocha de moi et ses lèvres rencontrèrent les miennes.

Je ne savais pas vraiment de quoi elle avait besoin en ce moment. Si c'était une bonne chose ou non de se laisser guider par les sentiments alors qu'elle était de toute évidence vulnérable. Mais bon sang, je n'étais qu'un homme et son baiser m'échauffa les sangs. Je le lui rendis avec douceur, mais aussi un soupçon d'impatience. J'avais naturellement envie d'elle. Je l'embrassais à en perdre le souffle et quand je cessais, je posais mon front contre le sien :

« Je suis totalement fou de toi... tu le sais n'est-ce pas ? »

Je reculais légèrement, la regardant avec gravité. Je repartis à l'assaut de ses lèvres, glissant le long de sa mâchoire, soufflant à son oreille :

« Je voudrais juste te faire oublier ta peine... Je voudrais la prendre pour que tu puisses être heureuse à nouveau. »

Ce n'était pas possible malheureusement. Mais en cet instant, il pouvait lui faire oublier, de façon éphémère, la douleur. Alors qu'il l'embrassait dans le cou, il la fit s'allonger sur le canapé, se tenant au dessus d'elle. Une de ses mains se glissa sous le pull trempé de la jeune fille, sa paume chaude allant à la rencontre de la peau fraîche de Morgan. Il abusait de sa vulnérabilité, mais il n'était pas vraiment en état de s'arrêter. Le pull se releva et ses lèvres effleurèrent son ventre, tandis qu'il remontait lentement, frémissant de ce désir qui enflait au fur et à mesure.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   15.01.14 22:14

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

 « Tu sais bien que je serais toujours là... » Je n'avais vraiment rien besoin d'autres. Et pourtant je ne savais pas comment mon appollon pouvait supporter de me voir comme ça en permanence, enfin presque. Je sais que lui aussi avait perdu son meilleur ami et me voir comme ça ne devait pas l'aider. Il prenait sur lui je le voyais bien, même si lui ne voulait rien laisser paraître. S'il me lâchait je n'étais plus rien. Je m'étais habitué à sa présence, il était comme une évidence pour moi. Si quelqu'un m'avait dit un jour que je dépasserais mes peurs pour un homme fabuleux je ne l'aurais pas cru. Et pourtant Ethan est là en face de moi, il m'écoute, il me soigne, il me chéri. Je devais lui rendre la pareille. Et peut être que ce soir j'en avais la possibilité.... Le moment était propice après tout et même si mon cœur battait la chamade en y pensant, j'en avais envie. J'avais envie d'offrir à Ethan ma pureté. C'était pour moi un moment très important. Avant, j'ai eu quelques copains mais dès qu'il fallait en venir à ça je bloquais, je n'avais pas du tout envie. Mais alors pas du tout je fuyais le sexe comme la peste et l'amour aussi d'ailleurs. Mais avec Ethan tout venait si naturellement comme si c'était un chemin tracée à l'avance.
J'avais offert mon cœur à Ethan en lui disant je t'aime le plus sincèrement du monde et maintenant je voulais lui offrir mon être tout entier, lui offrir mon corps. Pour moi c'était un vrai cadeau. Et même si j'étais un peu hésitante et que j'avais peur, mes certitudes s'ancrèrent dans ma tête lors qu’Ethan prononça ces mots :   « Je suis totalement fou de toi... tu le sais n'est-ce pas ? »  Il m'embrassa alors et je me sentis fondre.
Je lui souris et posa ma paume sur sa joue chaude avant de lui rendre ses baisers. « Moi aussi je suis folle de toi... »
« Je voudrais juste te faire oublier ta peine... Je voudrais la prendre pour que tu puisses être heureuse à nouveau. »
« Alors montre moi... Aime moi comme tu n'as jamais aimé personne ce soir et je serais heureuse. »
Heureuse, je l'étais déjà depuis quelques instants, ma peine était parti, je savais que ça ne durerait pas éternellement mais je profitai de ces instant de bien être total.
Pour l'instant rien ne comptait à part nos deux corps qui s'aimaient. « Je... Tu sais je n'ai jamais... » Je n'eus pas le temps de finir ma phrase qu'Ethan consuma mon cou de ses baisers brûlants et m'allongea sur le canapé en douceur. Mon corps réagissait comme jamais et je me sentis frissonner de la tête au pieds. Je sentais le désir d'Ethan montait au fil des secondes et des baisers et le mien s'enflammait.

Sa main se glissa sous mon pull et son contact de feu contre ma peau de glace me brûla. Je frémis. Ma respiration s’accélérant peu à peu, crescendo... Même avec la plus grande volonté du monde je ne pouvais plus avoir le contrôle sur rien. Je me laissai juste aller , complètement à la merci de mon désir et des lèvres d'Ethan qui m’enivrait de plaisir, parcourant mon ventre avec une lenteur impatiente.  Alors c'était ça la sensation qu'on ressentait ? Je goûtais au fruit défendu en sachant très bien qu'une fois entamé je ne pourrais plus m'en passer. J'avais Ethan dans la peau maintenant, impossible de m'en défaire.
Je décidai de prendre des initiatives malgré la peur qui me chatouillait le ventre, J'avais juste peur de mal faire, en plus comme je suis si adroite habituellement... Mais tant pis, je n'avais même pas besoin de réfléchir à ce stade là.J'inversai les rôles et  me tint désormais face à Ethan. Je m'arrêtais une seconde pour plonger dans ses yeux et jeta mon dévolu sur ses lèvres puis sur ses oreilles que je mordillai doucement. Oui je m'étais un peu renseigné quand même, disons que je m'étais préparé un minimum à cette éventualité.

Je descendis le long de son cou et fis glissai ma langue vers son torse. Je soulevai son t-shirt, impatiente de découvrir vraiment le corps de mon appollon. Le jeune homme fût réactif et m'aida à retirer le vêtement que je jetai à travers la pièce sans y accorder grande importance.
Ethan avait un corps de rêve, son torse était musclé et dessiné avec des traits parfaits. Je fis donc honneur à cet œuvre d'art en la parsemant de baisers tendres et passionnés. Nos désirs, toujours à l'unisson grandissait encore et encore. Je commençais à sentir contre ma jambe l'effet que je faisais sur le jeune homme. Je plongeais maintenant vers l'inconnu. Mais j'étais encore trop effrayé par cet objet inconnu pour faire le premier pas. Et si mon corps ne lui plaisait pas ? On le saurait bientôt . Avant de redonner les rênes à Ethan je frôlais lentement son intimité grandissante et embrassai ses lèvres à nouveau.  

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 19:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   17.01.14 13:09

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Difficile de deviner alors qu'elle venait frapper au milieu de la nuit chez moi, trempe et perdue, que les choses allaient tourner de cette façon. Je ne pouvais naturellement pas m'en plaindre. J'avais envie de Morgana et cela, depuis que j'étais tombé amoureux d'elle, mais je m'étais fait un devoir de ne pas la brusquer. Cela avait déjà été long pour que nous sortions ensemble, nous avouant nos sentiments ou du moins, les acceptant, alors ce n'était pas pour coucher ensemble à peine ce premier pas franchi ! Surtout que je devinais chez elle une certaine retenue à ce sujet. Et puis, la mort de son frère et le départ de Joe avaient un peu balayé ce genre de considération, le chagrin prenant le pas sur tout le reste.

Mais là, alors qu'elle avouait m'aimer, j'entrevoyais quelques heures de bonheur volées au creux de la nuit et je sentais mon cœur s'emballer et mon sang s'échauffer. Était-ce mal de profiter de cet instant de vulnérabilité ? Peut-être... Mais si une faible voix, sans doute ma conscience, me susurrait que ce n'était pas forcément très judicieux, elle était couverte par le désir et l'envie. Et je ne l'écoutais plus. Surtout que Morgana ne semblait pas plus effarouchée que cela. Alors que je lui avouais mon désir fou, que je lui confiais avoir envie de la rendre heureuse et effacer ses peines, sa réponse mit fin à toutes mes hésitations. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je répondis avec sincérité :

« Ce sera facile, je n'aime que toi. »

J'avais déjà couché avec des filles (enfin, pas tant que cela, je n'étais pas non plus un Don Juan), mais aucune ne m'avait chamboulé les sens comme elle, aucune me m'avait hanté comme elle. Cela serait facile de l'aimer comme aucune autre. En moi, se disputaient deux sentiments : le regret qu'elle ne soit pas ma première, et le soulagement d'avoir déjà un peu d'expérience pour ne pas être trop nerveux et maladroit. Finalement, je décidais qu'il valait mieux ne pas être tout tremblant de trouille. Ma première fois ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable. Certes, l'acte d'amour était plutôt intuitif, mais ce ne pouvait pas être au top dés le premier coup. Au moins, Morgan n'aurait pas à souffrir de mon inexpérience maladroite.

Je dévorais son cou de baisers, balayant ses hésitations et ses peurs. Je crus comprendre, à travers le brouillard du désir, que pour elle, c'était bien la première fois. Cela me ravissait, mais me mettait aussi une certaine pression. Elle n'aurait pas l'occasion de comparer avec un autre amant, mais je devais faire en sorte que cela se passe bien pour que les autres fois se passent de façon agréable et sans aucune appréhension. Les hommes et les femmes ne faisaient pas l'amour de la même façon, ne ressentaient pas les mêmes choses, n'avaient pas tout à fait les mêmes attentes. J'allais devoir juguler ma propre impatience pour me faire prévenant.

Je commençais doucement, dévoilant sa peau, sans pour autant la mettre totalement à nu, goûtant le nectar divin de son corps de velours, le parsemant de baisers, ravi de la sentir déjà réceptive. Mais quand bien même Morgan était vierge, elle ne semblait pas décidée de jouer les étoiles de mer. Elle se redressa et je cessais un instant de l'embrasser, une lueur interrogatrice au fond des prunelles. Ce fut elle qui repartit à l'assaut de mes lèvres, elle qui m'enflamma avec sa bouche, me faisant soupirer d'aise, avant que ma respiration ne se bloque quand elle mordilla le lobe de mon oreille. Enhardie, elle décida de se débarrasser de mon T shirt et je l'aidais prestement à me l'ôter. Ses lèvres sur ma peau me rendaient fou. Les muscles de mon abdomen se contractaient, signe de l'effet qu'elle me faisait et si elle doutait encore de son pouvoir de séduction, la soudaine bosse qui se formaient dans mon pantalon devait suffire à la rassurer.

J'étais totalement sous le charme.

Sa caresse timide me fit frémir. Moi aussi j'avais envie de la découvrir. Je lui enlevais son haut, avant qu'une de mes mains ne se glisse dans son dos, ôtant l'agrafe du soutien gorge. Je continuais de l'embrasser, ne lui laissant pas vraiment l'occasion de réfléchir. Mes lèvres descendirent le long du cou, jusqu'à venir se poser sur sa poitrine, ma lange en agaçant les points. Elle était magnifique. Son corps était svelte, mais féminin. Je l'avais deviné sous les vêtements, j'étais ébloui sans rien.Je me redressais à moitié pour la regarder, un léger sourire aux lèvres.

« Tu es sublime... »

Ma main glissa le long de son ventre, jusqu'à son jean, se glissant dessous sans pour autant se permettre d'aller trop loin. Je rongeais mon frein, mais je voulais qu'elle me supplie de mettre fin à cette délicieuse torture, que cela vienne d'elle et entièrement d'elle. Et pour cela, je devais avoir son entière confiance.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   17.01.14 22:35

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Je me demandais si, dans d'autres circonstances, les choses auraient pris ce tournant avec Ethan. Je veux dire, si Isaac n'était pas..et que Joe n'était pas parti, est ce que j'aurais sauté le pas avec lui ? Est-ce que ça ce serait passé comme ça ? Je réfléchis à toutes ces questions pendant une seconde ou deux puis me rendis compte que, de toutes manières, ça m'était bien égal. Les choses étaient très bien comme elles étaient ce soir, ici, et maintenant. J'avais entendu un millier de fois que la première fois, ça faisait mal, c'était stressant, c'était nul. Mais alors je ne pouvais m'empêcher de me demander quelles étaient les sources. Car pour moi c'était tout le contraire. Bon il fallait avouer que oui, j'étais un peu stressé et oui ça ferait sûrement un peu mal, mais alors c'était loin et même très loin d'être nul. C'est sûr si je l'avais fait avec un autre qu'Ethan, oui, ça aurait sans doute était nul,même très nul, mais je ne pouvais m'imaginer dans les bras d'un autre homme. Le seul que je voulais c'était Ethan. Et apparemment lui aussi.
« Ce sera facile, je n'aime que toi. »
Je soupirai de joie à l'entente de ces sept mots magiques.
Ethan était maintenant allongé face à moi, le torse à nu, aussi magnifique qu'un dieu grec. Pendant que je consommai son corps avec délicatesse je ressentais ce désir montée en moi. Je n'avais jamais ressenti ça avec personne. C'était une sensation étrange mais très agréable, comme des picotements remplis de plaisir. J’entamai la nuit à pleine dents, désireuse d'en savoir plus sur ce plaisir inconnu. Tandis que je frôlais son intimité d'un geste bref mais curieux, Ethan se mit à frémir. J'en déduis que
je ne le rendais pas indifférent du tout. En même temps si c'était le cas nous ne serions pas en train d'échanger nos corps. J'étais à présent à cœur ouvert. Pour le meilleur ou le pire, ce soir je ferais d'Ethan l'encre qui s'inscrit sur ma peau.
Je me doutais qu'Ethan n'était pas inexpérimenté dans ce domaine, je le devinais dans ces gestes doux mais sûrs. D'un côté cela me rassuré de savoir qu'il serait mon guide. Je savais que malgré son envie il ferait passer mon bien être avant, sans me brusquer. Même si j'étais un peu déçu de ne pas être sa première fois j'étais heureuse que lui soit ma première. Je n'aurais pas rêvé mieux.
Les baisers d'Ethan étaient contagieux, comme un venin qui parcourt votre corps, vous faisant suer. Il me rendait littéralement folle même si j'essayais de ne pas non plus trop le montrer, je ne savais pas encore quels genre de son le pouvait sortir de ma bouche par plaisir...
Ethan était de nouveau au dessus de moi quand il commença à me dévêtir peu à peu. Je voyais qu'il prenait son temps ce qui rendait la chose encore plus agréable. L'impatience et le plaisir que l'on a une fois qu'elle est comblée. Il finit par ôter mon haut, toujours aussi trempé. Je me sentais mise à nu, même si je ne l'étais pas totalement, c'était la première fois qu'un homme me voyait comme ça. J’espérais que le spectacle lui plaisait.Mais apparemment oui. Sans que je puisse réagir Ethan avait déjà dévoiler ma poitrine. Le contact de l'air et du souffle d'Ethan sur mon corps nu me fit frissonner. J'aurais pu avoir froid mais le contact incessant des lèvres chaudes de mon amant m'en empêcher totalement. Au contraire, je sentais la température monter en flèche dans la pièce et sur mon corps couvert de baisers. Le jeune homme commençait à descendre ses lèvres, se dirigeant vers une partie de ma féminité. Sa langue dessina le contour de mes seins pour venir en titiller les bourgeons qui se dressèrent devant tant de sollicitation. Ce fût comme un électrochoc de 2000 volts.Mais au lieu d'en mourir tout court j'en mourais de plaisir. Ma respiration s'accélérait de second en seconde se faisant plus forte, plus insistante, plus présente. Je ne pus échapper un signe de jouissance tandis que ma tête se soulevai en arrière et que mon dos se cambrai pour redescendre lentement sur la terre ferme. J’agrippai le dos de mon âme sœur dans un désir fou. Je n'arrivai tout simplement pas à me contrôler. Cela devait paraître bizarre, moi la petite Morgana toute timide. Ethan releva la tête soudain et me gratifia d'un sourire.
« Tu es sublime... »  Je plissai le nez et souris à mon tour. « Arrête ne dis pas ça tu vas me faire rougir. » Je l’enlaçai, l'attirant vers moi pour faire corps avec lui. Le contact de son corps de braise sur ma peau fraîche me faisait l'effet d'une douce brise d'été. Il mettait tous mes sens en éveil. Je passai ma main dans ses cheveux et caressai son dos de l'autre. Je voulais profiter d'un moment de pure tendresse avant de continuer l’ascension du plaisir.  
Après quelques minutes Ethan y mit fin en passant sa main sous mon jean. Il s'arrêta pourtant comme si une barrière s'était soudain dressée devant lui. Savoir sa main si près du but me donnait des papillons dans le ventre. De toutes manière il était déjà trop tard pour que je mette fin à la nuit d'amour qui nous attendait. J'étais déjà enrôlé dedans, à bout de souffle et impatiente. J'avais une parfaite confiance en Ethan je savais qu'il serait doux. Au bout de quelques minutes le contact de sa main chaude dans mon jean me paru insoutenable et je me décidai à agir. Je posai ma main sur le bras d'Ethan et le regarda profondément, faisant passer à travers mes yeux tous le désir et l'amour que j'avais pour lui en cet instant. Je déplaçai ensuite ma main sur sa poitrine, la plaçant en plein sur son cœur. Je sentis les coups retentirent sur ma paume, son cœur battait vite. Le mien battait sans doute aussi vite. Je devais lui faire autant d'effet qu'il m'en faisait. Je dessinai un cœur, lentement, du bout des doigts sur son torse et déposai un baiser sur ses lèvres. J'étais prête pour passer à une autre étape. Je ne voulais surtout pas qu'il s'arrête, ce serait une torture, avoir autant fait fleurir le désir pour le faire faner aussitôt ce n'était pas concevable. Je soupirai avant de murmurer. « Je t'en prie, ne t'arrêtes surtout pas. » Comme signe d'encouragement et d'approbation je passai une main plus assurée sur son jean, caressant doucement sa masculinité. J'avais besoin de ses mains sur mon corps, comme une dose d'héroïne.
Je soufflai quelques mots à son oreille."Tu es ma bouffée d'oxygène."

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   26.01.14 14:43

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

« Alors tu vas rougir, parce que je ne vais pas me gêner. »

Morgana était une jeune femme magnifique. Cela avait été le coup de foudre dés que je l'avais dépanné. Je ne savais pas que c'était de l'amour, mais elle m'avait intéressé dés le premier regard et après... Et bien je n'avais plus réussi à la sortir de mes pensées. Signe que je l'avais dans la peau. Et maintenant qu'elle était offerte, à moi, j'étais au paradis. Elle était encore plus belle quand son regard reflétait le désir, quand son visage était voilé par le plaisir. La plus belle image qu'il m'ait été donné de voir. Elle m'attira à elle, caressant ma peau nue avec douceur, me faisant frissonner de plus belle, réactif que j'étais à son contact. J'avais l'impression que de la lave coulait dans mes veines. C'était terrible. Et délicieux à la fois.

Je décidais de partir en exploration, faisant monter d'un cran la température encore, ma main glissant sous son jean pour effleurer son intimité, mais en laissant toujours le choix à Morgana, de refuser. Je pouvais me montrer trop impatient après tout. Elle était vierge, elle me l'avait avoué, je ne voulais pas aller trop vite pour elle et la voir me repousser avec affolement. Même si je prenais énormément sur moi-même pour ne pas déchaîner mes instincts. Je jouais, laissant Morgan s'habituer à ce contact. Sa main posée soudainement sur mon bras me surprit et je lui lançais un regard interrogateur. Un sourire s'épanouit sur mon visage quand je compris qu'elle me donnait juste carte blanche pour la suite.

Sa main sur ma poitrine me fit fermer les yeux, savourant ce contact avant de sourire quand elle dessina un cœur et m'embrassa. Elle me supplia de ne pas m'arrêter et mon visage s'illumina :

« Tes désirs sont des ordres... »

Ma voix s'étrangla quand sa main caressa la bosse dans mon jean, me prenant par surprise. Son souffle dans mon oreille me fit perdre la tête et je soupirais.

« Je pense que je ne pourrais plus m'arrêter de toutes façons... »

J'avais trop envie d'elle. Je défis le bouton de son jean, descendis la fermeture éclair. Je lui enlevais le jean alors qu'elle soulevait le bassin pour m'aider et elle se retrouva simplement en culotte devant moi. Une petite chose en tissu qui ne demeura pas longtemps en place alors que je l'enlevais également, délicatement, admirant la beauté de ce corps nu et offert. Pour moi. Ma main glissa le long de sa cuisse, vers l'intérieur et s'aventura vers son intimité, déjà humide. Mes doigts se mirent à jouer avec son plaisir alors que mes lèvres ravissaient les siennes. Nous avions quelques heures devant nous, du temps, malgré notre impatience. Je voulais voir la jouissance sur son visage. J'étais trop à l'étroit moi-même et sa main osée sur cette partie de mon anatomie avait enflammé mon propre désir. Moi aussi j'en voulais plus, mais chaque chose en son temps. Son plaisir passait avant le mien et de toutes façons, m'occuper d'elle suffisait largement à exciter mon plaisir.

« Morgan si tu savais... Comme je t'aime... »

Mon cœur battait trop vite, trop fort, cela en était douloureux. Ma bouche quitta la sienne, descendant vers sa poitrine, son ventre... Et prenant le relais de mes doigts, se posant sur le renflement de son désir, ce petit bouton gonflé par l'excitation qui avait le pouvoir de l'envoyer au 7e ciel. Je goûtais sa saveur, son odeur, sa féminité. Et cela m'enivrait.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   29.01.14 11:24

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

« Tes désirs sont des ordres... »
Mon audace avait fait beaucoup d'effet à Ethan, je l'entendais dans sa voix lorsqu'il me murmura ces mots qui me firent sourire. J'étais heureuse de savoir que je ne me débrouillais pas si mal que ça, même si je restais une pure débutante. Je voulais rendre Ethan heureux, comme il me rendait heureuse moi. Je voulais faire de mon mieux pour lui et même si ma maladresse et ma timidité étaient un handicap tant pis, je passerai au dessus.
Les quelques mots soufflés à l'oreille d'Ethan mirent fin à sa patience. « Je pense que je ne pourrais plus m'arrêter de toutes façons... »
Malgré la pénombre dans laquelle nous étions plongés je me sentis rougir. Le fait de me savoir à la merci de son désir et du mien suscitait une sorte d'excitation enivrante. De toutes manières je lui avais demander de ne pas s'arrêter, je ne le pouvais plus moi non plus. J'avais maintenant envie de lui. Pourtant quand Ethan défis le bouton de mon jean et baissa la fermeture éclair afin de me l'ôter, je ne pus empêcher mon cœur de sortir de ma poitrine, il n'avait jamais battu aussi fort. Même avec mes anciennes relations je n'étais pas aller jusque là. Je sentais une boule se former dans ma gorge. Je n'avais pas envie de faire machine arrière, seulement c'était tout nouveau, et la nouveauté peut faire peur. Malgré mon stress je souleva le bassin pour faciliter le retrait de mon vêtement, comme par instinct sans vraiment me poser la question. Ethan avait le don de me faire fondre. J'étais maintenant en culotte mais je n'eus même pas le temps de le remarquer puis qu’Ethan me la retira aussitôt. Ses gestes étaient délicats, sensuels, amoureux. Je me retrouvai maintenant totalement nu, à la merci du regard du beau brun en face de moi. J'avais envie de me cacher, c'était la première fois que je me dévoilai autant. Pourtant je savais que je lui plaisais énormément, il ne s'était pas gêné pour me le dire et j'en étais plus que ravie, seulement je ne pouvais m'empêcher de me sentir nerveuse. Mon intimité était dévoilée et offerte à lui.
La main d'Ethan se promena sur mon corps, longeant ma cuisse et mon stress se fît plus grand, tout comme mon désir. Deux sentiments s'affrontaient en moi. J'ouvris la bouche mais rien ne sortis, rien mise à part un subtil cri, mélange entre la surprise et le plaisir. Ses doigts avaient déjà attaqué ma passion, se pavanant habilement en moi. J'étais ivre de bien-être. Je fermai les yeux, jouissant de ces sensations nouvelles qui me rendaient déjà folle. Ma respiration se faisait de plus en plus plaintive, au fur et à mesure de ses gestes. Ses lèvres épousèrent les miennes, dans une danse interminable. J'étais prisonnière. Il me tenait et je ne pouvais plus agir. Je jubilais et cela se faisait maintenant entendre malgré moi, s'inscrivant dans mes traits et au plus profond de moi même.
« Morgan si tu savais... Comme je t'aime... »
Ses mots m'achevèrent et je lui répondis haletante. « Je... Je t'aime encore plus... » Je le gratifiai d'un baiser passionné. Mais ses lèvres quittèrent les miennes, explorant mon corps nu, se posant de part et d'autres ,comme un papillon butine les fleurs. Il descendis plus bas et je me sentis apeuré, comprenant ses intentions. On ne m'avait jamais fait ça, et je n'aurais laisser personne le faire, si ce n'est Ethan. Ses lèvres se posèrent doucement sur mon bouton de rose qui se déploya dans tout mon corps me faisant frissonner. Ce contact humide sur cet endroit clos et secret était divin. J'émis un doux gémissement, prenant la main d'Ethan pour y glisser mes doigts entre les siens. « Tu me rends folle. »
Je me laissai bercer par ces mouvements délicieux. Mais le plaisir se faisait de plus en plus présent jusqu'à en devenir infernale. Je commençais à me sentir épuisée, consumée par l'amour et le désir d'Ethan. Je décidai d'y mettre fin, je n'avais pas envie de crier à en réveiller les voisins, je voulais me garder pour la suite. Et puis Ethan en avait assez fait, il était temps que je fasse quelque chose pour lui aussi. Je savais que me combler suffisait à son excitation, mais je ne voulais pas être inactive.
Je posai mes mains sur sa tête, caressant ses cheveux doux avec délicatesse. Je relevai sa tête et lui souris, dissimulant mon appréhension grandissante. Je me relevai et incitai Ethan à s'allonger à ma place. Il eut l'air de vouloir dire quelque chose mais je l'en empêchais avec ma main. Le doigt posé sur ses lèvres je lui soufflai : « Chuuuut... ». J'étais décidé, j'avais laissé derrière ma timidité pour ses beaux yeux et son plaisir. Il m'en avait donné tellement qu'il fallait équilibrer la balance.
« Je vais faire de mon mieux, laisse moi faire. »
Je caressai son torse jusqu'à descendre, retirant les bouton de son jean, descendant sa fermeture éclair lentement et patiemment. J'ôtai son pantalon en faisant attention de ne pas faire de gaffe, comme à mon habitude. Il ne restait presque rien sur le corps d'Ethan, rien à part un caleçon qui me cachait l'objet de mes désirs. J'avais déjà vu un sexe masculin, enfin pas vraiment, peut-être celui d'Isaac quand nous étions petit mais c'était totalement différent. Mon dieu Morgana comment savoir comment t'y prendre ? Je décidai d'y aller quand même, Ethan me pardonnerait mes gestes débutants. Je retirai son caleçon doucement, dévoilant l'objet tant convoité. J'avais peur, on aurait presque dit que je tremblais, mon pouls s'accélérait dangereusement. Mais je fonçai, je pris sa masculinité en main et approchai ma bouche pour la déposer sur son sommet. Je me sentis frissonner. Je sentais le désir d'Ethan gonflait entre mes mains et devenir plus insistant. C'était une sensation étrange mais plaisante que de sentir directement l'effet que l'on prodiguait.
Je fis parcourir ma langue le long de son désir, à mon tour de le rendre fou. Au fur et à mesure que je consumais sa patience, la mienne ne tenait plus vraiment. J'avais une envie irrépressible de m'offrir pleinement à lui, qu'on ne fasse plus qu'un.
Je mis fin à mon offrande, retirant ma bouche de sa virilité pour la poser sur ses lèvres et enlacer Ethan de mon corps nu et frêle. « Je suis tout à toi, tu es tout pour moi. » Ma phrase était mélodieuse, pleine de charme, comme une berceuse que je lui chantais au creux du cœur.  

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 20:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   06.02.14 17:52

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas couché avec une fille. Cela expliquait en partie mon impatience. Sauf que Morgana n'était pas une fille, mais LA fille. Alors forcément, c'était encore plus difficile de freiner mon ardeur. Pourtant, je me montrais prévenant et aux petits soins avec elle, la déshabillant doucement, mais fermement. Sincèrement, je mourrais de frustration si elle décidait soudain de faire marche arrière. Mais, même si elle avait une certaine appréhension, à aucun moment elle ne me demanda de m'arrêter ou ne chercha à le faire. Ni même une hésitation. Ou du moins, je ne la perçus pas s'il y en eu une. Je pus l'observer, magnifique dans sa nudité... Avant de m'atteler à lui faire totalement perdre la tête en jouant de mes doigts. Et quelle magnifique récompense que ce doux gémissement exhalé à travers ses lèvres entrouvertes !

Et le moment semblait particulièrement propice aux confidences. Elle était nue, elle était offerte et j'avais l'impression que mon cœur voulait sortir de ma poitrine tellement il tambourinait jusque dans mes oreilles. J'étais ému et je lui avouais combien je l'aimais. Je ne lui avais jamais dit jusqu'ici. Je lui avais laissé entendre bien sûr, j'avais utilisé d'autres mots... Mais là, cela était totalement spontané et tellement facile en plus. Morgana était une fille formidable et j'étais chanceux qu'elle soit également amoureuse de moi.

Elle me répondit qu'elle m'aimait encore davantage et je souris, malicieux :

« Tu crois que c'est possible ? »

Un baiser passionné suivit... Mes lèvres butinèrent son corps, descendant lentement, inexorablement vers son intimité, y déposant un baiser léger, avant que je ne me fasse plus entreprenant, faisant encore grimper le plaisir de Morgan d'un cran. Ses doigts se nouèrent aux miens alors qu'elle m'avouait que je la rendais folle. J'étouffais un petit rire, continuant mon œuvre, la sentant se tordre sous moi. Et puis il y eut un changement. Ses mains glissèrent dans mes cheveux, avant de me faire relever la tête. Je lui lançais un regard un peu surpris, surtout alors qu'elle semblait avoir quelque chose en tête. J'allais ouvrir la bouche pour lui demander ce qu'elle faisait, quand son index se posa sur mes lèvres, m'enjoignant au silence. Elle me dit alors qu'elle allait faire de son mieux et la perplexité laissa la place à un frisson délicieux. Même si elle était inexpérimentée, même si elle avait peur, elle voulait me faire plaisir et je trouvais l'attention adorable.

« D'accord. »

Je m'installais, le regard brillant, les muscles de mon ventre se contrastant alors qu'elle y passait les doigts avec langueur. Elle descendait lentement et j'étais tout excité à l'idée de la suite. Elle retira la fermeture et je soulevais les hanches pour l'aider à le retirer. Ne restait que le caleçon... Qui ne cachait absolument rien de l'état dans lequel elle me mettait, en attestait la bosse qui le déformait. Quand elle s'attaqua à l'élastique du caleçon, je retins mon souffle. J'avais déjà testé la maladresse d'une copine qui n'avait pas l'élastique bien en main et l'avait malencontreusement relâché. Un truc con, qui faisait rire quand on en parlait ensuite, mais qui sur le coup, refroidissait pas mal les ardeurs. Mais heureusement, Morgana, même si elle se pensait maladroite, ne commit pas cette erreur. Oh, il lui aurait pardonné, mais ça aurait quand même cassé la magie du moment, non ?

Le caleçon retiré, elle prit ma virilité en main et je cessais de respirer. Et alors quand je sentis la moiteur de sa bouche... je ne pus retenir un petit gémissement rauque. Sa langue traça un sillon de feu. Quelle douce vengeance de sa part ! Je me tendis, me tortillant presque, mais ne voulant surtout pas me soustraire à ses délicates attentions. Inexpérimentée peut-être, mais elle s'appliquait tellement que c'était sans doute la plus belle expérience que j'ai pu vivre. Avant que je ne lui dise d'arrêter, de peur d'exploser, elle s'arrêta, m'embrassant alors pour me confier que nous étions l'un à l'autre.

« Merci. »

Je souris. Je la remerciais d'être là, d'être elle... De son attention qui m'avait procuré énormément de plaisir. Je la pris dans mes bras, l'emportant alors vers ma chambre. Je la déposais sur le lit. Le canapé n'était pas confortable pour la première fois, pas davantage que le sol. Et mieux valait éviter certaines positions pour le moment. Je baisais la pointe de ses seins, puis son nez. Doucement, je me glissais entre ses jambes, entrant à peine pour l'habituer à ma présence. Cet excès de précaution me rendait dingue, mais je ne voulais pas la blesser. Finalement, je rompis la fragile barrière qui m'opposait une faible résistance, je me figeais un instant, attentif à ce qu'elle ressentait, l'embrassant avec tendresse pour faire passer la douleur, plus ou moins importante selon les femmes.

« Ça va ? »

Et alors que ses chairs se refermaient autour de moi, je me mis à entamer un lent va et vient, m'enfonçant un peu plus profondément en elle. J'étais prêt d'atteindre le 7e ciel....

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   08.02.14 19:37

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Entre Ethan et moi c'était chimique, de l'alchimie, comme une équation à deux inconnues qui se résout les yeux fermés.  La perfection n'existe pas mais si je devais l'inventer elle se résumerait à Ethan. Je n'avais jamais été enflammée comme je l'étais près de lui. Si quelqu'un me disait aujourd'hui qu'un jour nous serions séparés je lui ricanerais à la figure. Je ne pouvais le concevoir. Et encore moins là tout de suite, en ce moment si intime et complice, si tendre et amoureux. Les gens avaient raison il valait mieux ne pas prévoir la première fois mais j'étais loin de m'imaginer ça . Là pour un imprévu s'en était un gros, quel retournement de situation. Je débarquais chez lui quelques heures plus tôt trempées et en larmes et je me retrouvais nue à ses côtés plus heureuse que jamais. Y avait-il une logique dans tout ça ? S'il y en avait une j'abandonnais ma logique actuelle pour adopter celle la.
Ethan se mit à sourire malicieusement quand je lui soutenais que je l'aimais plus encore.
« Tu crois que c'est possible ? » J'échappai un sourire attendri et rougis.Je passai un de mes doigts sur sa bouche.  « On à qu'a dire que oui petit cœur. » Je ris. C'était la première fois que je donnais un surnom de ce genre à Ethan, c'était plutôt mignon, même si j'étais folle de son prénom que je trouvais très beau. C'était mon Thanou.

Lorsque je pris les choses en main, décidée à faire plaisir à Ethan, il parut surpris. Mais je l'empêchai de parler. Je fis vraiment tout mon possible pour ne pas commettre de maladresse et adopter les gestes les plus agréables. Apparemment je n'étais pas si mauvaise que ça, bien que, on est d'accord, je reste une débutante en tous points. Ethan avait l'air excité avant même que je ne déboutonne son pantalon. Une fois l'objet de sa virilité dévoilé et pris en main, je commençais mon expérience et la bouche d'Ethan me prouva combien ça lui plaisait avec un gémissement. Je souris, je ne pouvais m'empêcher d'être fière de moi, au moins j'arrivais à lui procurer du plaisir. La manière de se tordre d'Ethan pouvait faire penser qu'il était souffrant mais il était surtout rongeait par les flammes du désir et je m'en réjouissais. Je mis fin à son supplice avant qu'il n'explose et m'étendis dans ses bras. Je lui soufflai que j'étais à présent totalement prête pour ne faire réellement plus qu'un avec lui. Et à mon grand étonnement il me remercia.  Je lui fis une moue interrogatrice. « Merci de quoi ? Je t'aime, j'ai bien le droit de te le prouver. » Je lui tirai la langue malicieusement. Soudain mes pieds ne sentirent plus la terre ferme. Ethan m'avait prise dans ses bras, comme un gentleman, m'emportant vers sa chambre. « Dis, j'espère que tu me feras pareil pour la nuit de noce beau jeune homme ! » Je passai mon doigt sur son nez avec amusement. Je n'avais même pas réalisée qu'involontairement j'avais parlé de mariage. Oups, quelle grosse gaffeuse. J’espérais que je ne lui avais pas fait peur, c'était sortie tout seul. « Enfin je, je ne dis pas que, enfin, rien.. » Je baissai la tête gênée. C'était sorti tout seul, sûrement parce que malgré mes vingt deux ans je ne voyais pas ma vie avec un autre qu'Ethan. Mais je savais que les grands projets comme ça pouvait faire peur aux hommes, et je ne voulais pas que ce soit le cas pour Ethan et qu'il prenne la fuite. Mais ce ne fût pas le cas, j'étais soulagée.
Arrivée dans sa chambre il me posa sur le lit, déposant de doux baiser sur mes seins qui se hérissèrent à ce contact sensuel. Puis il déposa un baiser sur mon nez que je plissai en souriant. LE moment était arrivé. J'allais devenir femme et perdre ma virginité avec un homme que j'aimais à la folie. Que demander de plus ? J'espérais ne pas trop avoir mal, surtout pour ne pas inquiéter Ethan. Mais bon tout le monde est construit différemment et je ne saurais pas avant que ça se passe. Et je n'eus pas à attendre longtemps.
Ethan commença à s'inscrire en moi, peu à peu, me laissant m'habituer à cette nouvelle sensation. Pour l'instant je devais avouer que ce n'était pas agréable , mon visage se crispa légèrement. Mais Ethan était très doux et prévenant, finalement il brisa la barrière entre la fille et la femme. Je n'étais plus une enfant à présent. La douleur était tout de même assez vive et je ne pus échapper un tressaillement. Ethan se figea pour ne pas me blesser d'avantage et observer mes réactions, m'embrassant tendrement pour occuper mon esprit ailleurs.
« Ça va ? »
Je souris au jeune ange pour ne pas l'inquiéter ou lui faire penser qu'il était brusque, ce qui était loin d'être le cas. Ma voix était comme un murmure. « Je vais bien tant que tu es auprès de moi. Je n'ai pas mal, enfin pas trop. »
En effet la douleur commençait à s'éteindre peu à peu, ravageait par le plaisir qui vint à naître quand je sentis Ethan entièrement en mon sein. Ses lent va et vient commençaient à exaspérer mon désir. C'était comme une délicieuse délivrance après la douleur. Comme si je passais du froid au chaud, pire que chaud. Je ne faisais qu'un avec l'homme de ma vie et c'était une sensation divine. Je ne pus m'empêcher d'accompagner les mouvements d'Ethan par des souffles d'extase.
J’agrippais le dos d'Ethan, l'attirant tout contre moi , passant mes mains sur son dos puis progressivement vers ses fesses. Tout ça était tellement... irréel. Je n'arrivais pas à croire que j'étais en train de perdre ma virginité, de faire l'amour à Ethan. Il ressentait du plaisir aussi ce qui ne faisait qu’exacerbait le mien. Nous étions si proches, on ne pouvait pas faire plus fusionnels.
« Je t'aime ! » Je me répéterais peut-être mais tant pis j'avais envie de faire savoir à Ethan combien le moment était délicieux.
Ethan commençait à s’essouffler et je décidai de prendre le relais, passant instinctivement au dessus de lui. Ce n'est pas comme si je n'avais jamais vu de position sexuelle, ne serait-ce que par curiosité, celle-ci ne devait pas être trop dur.
Je pris sa masculinité entre mes mains avant de faire corps avec elle. Je découvrais une nouvelle Morgana, une Morgana femme, folle et amoureuse d'un homme pour la première fois de sa vie. Je fis danser mes hanches, les mains posés sur le torse musclé d'Ethan. J'avais tout à loisir d'observer le bel homme en face de moi. Je l'embrassai  doucement, pour la fougue on repassera plus tard, la Morgana timide n'avait pas totalement disparu non plus. Je m'approchai de son oreille, la mordillant avec jeu avant de m'arrêter y soufflant un « Tu es beau tu sais. » .

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 


Dernière édition par Morgana Whittemore le 10.03.14 20:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Ethan D. Peters

▪ âge : 34
▪ discussions : 321

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   18.02.14 14:22

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Un petit rire accueillit la réponse de Morgana alors qu'elle se demandait bien de quoi je pouvais la remercier. Ah, j'adorais sa candeur et sa spontanéité. Elle n'avait jamais connu aucun autre garçon et se lançait déjà dans ce genre de petite attention alors que certaines femmes éprouvaient une certaine réticence, voire du dégoût.

« Et je ne vais pas m'en plaindre. »

Je n'avais pas envie de me lancer dans un grande explication à ce sujet. Plus tard. Pour le moment, j'étais encore tremblant d'émotion, mon corps me trahissant complètement. Je ne pouvais pas maîtriser cette légère faiblesse après cette décharge de sensations. Résolu à passer à la vitesse supérieure, je pris Morgan dans mes bras, riant de nouveau quand elle me fit part de son envie que je fasse pareil le jour de notre mariage et surtout de sa façon de se reprendre, comme prenant conscience qu'elle pouvait me faire fuir en me parlant d'un tel engagement.

« Pareil... Et même plus, mais ça, ce sera une surprise. »

Je lui fis un clin d’œil, absolument pas effarouché par le fait qu'elle parle d'un mariage entre nous. Certes, c'était un peu trop tôt et je n'y pensais pas vraiment, mais je ne concevais pas vraiment un avenir où elle ne serait pas, donc cela signifiait sans doute que je me voyais bien finir ma vie avec elle non ? Ou en tous les cas faire un sacré bout de chemin. Je n'étais pas naïf, je savais bien que ce n'était que le début entre nous et que tout semblait tut beau, tout rose, que cela finirait bien par passer ou s'atténuer. Cela arrivait 9 fois sur 10... Mais parfois, cela ne passait pas, ne s'étiolait pas, quand on tombait sur la bonne personne. Et si je n'étais pas celui qu'il fallait pour Morgana, j'avais la certitude qu'elle, elle était celle qui m'était destinée. Et je savais que je ne la laisserais pas filer, quitte à me battre jusqu'au bout pour la garder auprès de moi, à sans cesse réinventer notre histoire, la surprendre... Que jamais la routine ne vienne nous engluer.

Je la déposais le sur lit et la couvris de baisers, la préparant doucement, mais sûrement au moment final. Qui vint enfin et j'avais du mal à refréner mon impatience. En essayant de me montrer précautionneux, je me glissais en elle, lentement. Pourtant, pour faire d'elle une femme, je devais me montrer un instant brutal, ce que je fis, non sans l'embrasser pour tenter de la distraire, me figeant pourtant quand je sentis la résistance céder sous mon assaut. Je m'enquis de son état et son sourire me rassura tandis que ses paroles me soulagèrent. Je souris à mon tour, avant de commencer à me mouvoir en elle, profondément, lentement tout d'abord, la sentant suivre le rythme, soupirer de bien être. C'était peut-être une illusion, mais j'avais l'impression que nos corps étaient faits l'un pour l'autre.

Les mains de Morgana sur mon dos m'électrisaient et ce fut pire encore quand elle agrippa mes fesses, m'attirant davantage vers elle, en elle. Pourtant, ce n'était pas encore tout à fait la fin alors que Morgana décidait d'inverser nos positions, se faisant magnifique amazone alors qu'elle me dominait. Je retins ma respiration quand je fus de nouveau en elle et qu'elle se mit à onduler en m'embrassant. Elle allait me faire perdre la tête.

« Tu vas me rendre dingue... Le côté amazone te va très bien... »

J'agrippais ses hanches. J'avais besoin de plus maintenant. Je lui imprimais un rythme qui était plus rapide. J'étais arrivé au bout de mes réserves de patience. Et c'est dans une explosion de sensations que j'atteignis enfin la jouissance, la pression trouvant soudainement un exutoire alors que je tenais toujours Morgan, lâchant son prénom dans un cri rauque, à la limite du gémissement. Je lâchais sa taille pour l'attirer à moi, la sentir contre moi alors que j'étais en sueur, mais totalement extatique. Je baisais son crâne avec une tendresse exacerbée, une infinie reconnaissance, le cœur gonflé d'amour et l'âme légère.

« Je prie pour que jamais cela ne finisse entre nous. Tu es mon évidence, Morgan. »

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
Because I love you.
« Et quand on a beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n'arrive qu'une seule fois sur des millions ; la personne qu'on aime nous aime aussi... •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice

avatar
Bienvenue à Barrow
Morgana Whittemore

▪ âge : 23
▪ discussions : 1051

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   23.02.14 21:49

“Ethan & Morgana„
« Lost and insecure, you found me, lying on the floor. »

Je me sentais heureuse, vraiment très heureuse. Voir même assez fière de moi pour avoir su surmonter ma maladresse et une peur de l'inconnu. Mais Ethan me donnait comme des sublimes poussées d'adrénaline. En cette soirée que je n'oublierais probablement jamais, chacun de ces mouvement frôlant mon corps, chacun de ses mots caressant mes oreilles, me  faisait frémir des pieds à la tête en passant par le cœur. Et à voir le plaisir qu'Ethan avait eu sous mes baisers osés et mon audace, j'étais plus que ravie. Il me surprendra toujours. Moi qui craignait de lui avoir fait peur et d'avoir gaffé en lui parlant de mariage... Le jeune homme se mit à rire et à me répondre :  « Pareil... Et même plus, mais ça, ce sera une surprise. »
Mon cœur fit un bond dans ma poitrine et je me mis à rougir, encore une fois. Je commençais à me demander si l'on pouvait trouver meilleur homme qu'Ethan. J'eus une pensée pour Joe, après tout c'était grâce à lui que j'avais conjugué ma vie au parfait, convaincue de ne pas stagner sur l'imparfait. Je ne pouvais dire qu'Ethan était l'homme de ma vie car je ne pouvais être seule à en décider mais ce que je pouvais dire c'était que je voulais qu'il le soit. Au fond de moi, j'étais certaine qu'il l'était, j’espérais juste qu'il ressentait la même chose. Malgré tout je ne pouvais douter de son amour et c'était déjà un merveilleux sentiment qu'il m'offrait, celui d'aimer et de se sentir aimée en retour, sincèrement aimée.
Ethan me fit un clin d’œil et dans un geste remplie d'infime tendresse je me lovait dans le creux de son cou. Si j'avais été un chat j'aurais ronronné pour sûr.

Le moment fatidique était arrivé. Nous étions face à face, nos cœurs à l'unisson. Le jeune homme ne mit pas longtemps à vaincre la barrière qui retenait mon enfance. J'étais à présent une femme et je goûtais à un délice inconnu. J'attirais Ethan au plus près et au plus profond de mon cœur, accompagnant ses mouvements de doux murmures d'extase qui se faisaient de plus en plus grandissants. Le plaisir envahissait mes sens et je me laissai porter par mes pulsions, prenant le dessus sur Ethan. J'étais en train de perdre le contrôle total de mon esprit.
« Tu vas me rendre dingue... Le côté amazone te va très bien... »
Les paroles d'Ethan était comme des électrochoc qui nourrissaient mes désirs et amplifiaient mes sensations. Mais ce fût maintenant son rythme qui s'amplifia.Il agrippa mes hanches et se fit plus pressant, arrivé au bout de sa patience. Je sentais mon rythme cardiaque s'accélérer et le plaisir atteindre un seuil dangereux. Les mains agrippés à mon corps, le plaisir d'Ethan se libéra  dans un gémissement rauque transportant mon prénom. J'étais à bout de souffle, exténuée par l'effort, plus par l'énergie drainée par le plaisir que par l'effort physique. Je sentis mon corps se relâcher de toutes ses émotions pour venir se coller contre Ethan qui m'attira à lui. Il était en sueur. Nous avions l'air de deux être enamourés qui venait de prendre la plus belle drogue, planant ensemble dans une tendresse immuable . Le temps qui était l'ennemi de beaucoup, ne nous aurait pas. Nous étions comme invincibles en ce moment là, comme si rien ni personne ne pourrait se mettre entre nous.

Il baisa mon front tandis que mon souffle virevoltai sur son torse. Puis Ethan vint briser ce silence sentimental avec ses mots qui me firent trembler.  
« Je prie pour que jamais cela ne finisse entre nous. Tu es mon évidence, Morgan. »  
Je souris. Nous étions nus, l'un contre l'autre et je ne m'étais jamais sentie aussi bien.
« Alors je serais l'ange qui exaucera tes vœux.Et l'évidence n'a jamais été aussi évidente que toi, pour moi aussi. Je t'aime. Et merci pour cette nuit. Pour tout en fait. »
Je plongeai mes yeux dans les siens, dans la pénombre qu'offrait sa chambre, et longeai son corps de ma main. J'embrassai le creux de son cou avant de remonter pour rencontrer sa bouche.
Et soudain une pensée indéniable me traversa l'esprit. Ethan était tout ce dont j'avais besoin ces derniers temps. Je n'avais plus personne. Pourquoi ne pas rendre notre bonheur sans interruption. Je relevai la tête, comme un scientifique ayant une illumination. J'approchai ma bouche de l'oreille d'Ethan, riant légèrement, avant de lui souffler ce que mon esprit m'avait confié.
« Viens vivre avec moi... J'aimerais t'avoir toutes les nuits contre moi, sentir ton souffle tandis que les rayons du soleil filtrent à travers ma fenêtre le matin. Je ne veux plus être seule. »
Imaginer vivre sous le même toit qu'Ethan était jouissif. J'aurais dû y penser avant, je ne serais plus seule dans cette grande maison, et puis peut-être que mes cauchemars se dissiperaient. Quoiqu'il en soit c'était ce que je souhaitais le plus en ce moment même.
Comprenant la réponse de l'homme qui occupé mon cœur, je l'embrassai encore et encore avant de nicher ma tête contre son torse et de fermer les yeux, lui donnant rendez vous au cœur de la nuit, dans nos rêves amoureux.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________
« GO ON, TAKE A PICTURE OF MY HEART ♥️»
 Look here, it's shining through the dark ,stay close and never let me go. Now I see, this world can be a beautiful mystery. I feel the sparks takin' over, live young and free. Now I can see how wonderful, how suddenly, this world can be a beautiful mystery... You're my beautiful mystery.@blackheart et autres crédits.


 
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Barrow
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[+18 ans] Lost and insecure, you found me, lying on the floor. ♦ Ethan & Morgan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ALCOUM (+) lost and insecure, you found me.
» « lost till you're found ... know that we all fall down » ❖ lejane
» SAMAËL の Lost and insecure
» Lost in blue
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: Cakeather Lane.-