SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 I missed you [Elsa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: I missed you [Elsa]   10.01.14 11:10

    C'était complètement stupide.

    Il avait beau se le répéter, il n'arrivait pas à surmonter son angoisse. Incroyable comme les choses pouvaient vite changer. Il n'était pas inconstant, mais les événements si et à la lumière de certaines révélations, sa détermination en prenait un coup. Il était revenu d'Irlande, plein d'espoir, bien résolu à cesser de faire l'autruche et avouer à Elsa qu'il crevait d'amour pour elle, et ce depuis des années. D'accord, ce n'était pas très réglo vis à vis d'elle et de son fiancé et il n'était pas un briseur de couple, mais il la connaissait depuis bien plus longtemps que ce mec et il avait donc le droit à la priorité non ? Peut-être pas en fait... Surtout qu'il ne lui était pas venu à l'idée que de dire à Elsa ce qu'il ressentait était un peu égoïste, puisque cela viendrait la chambouler... Venir perturber sa petite vie parfaite. Elle filait le parfait amour depuis trois ans, inconsciente des sentiments qui animaient les deux frères qui avaient grandi avec elle, qui l'avaient vue devenir une femme et une femme magnifique en plus. Oney allait lui retirer le bandeau qu'elle avait sur les yeux. Quelque part, c'était cruel.

    Mais l'amour ne rendait pas forcément intelligent, ni altruiste. Surtout quand il dévorait le cœur depuis si longtemps, comme un poison insidieux. Il avait essayé pourtant. Il avait vraiment essayé de l'oublier. Partir avait été la décision la plus difficile de toute sa vie. Il abandonnait son frère, sa moitié. Il l'abandonnait elle. Il avait pensé que couper les ponts, changer d'environnement, lui permettrait d'oublier. Il avait eu des petites amies, dont une en particulier... Mais il n'avait pas été prêt à s'engager. Il demeurait trop de fantômes. L'ombre d'Elsa planait encore sur son cœur, l'empêchant de s'ouvrir à une autre. Et il était quelqu'un de trop honnête, pour faire semblant avec une fille qui n'avait pas mérité une telle cruauté. N'être qu'un substitut... Quelle horreur.

    Alors il était revenu, désireux de mettre les choses à plat, son dernier recours. Avec l'infime espoir qu'elle laisse tomber son guguss pour lui. Sweeney ne s'était toujours pas décidé à avouer à la blonde ce qu'il ressentait. Il ne le vivait pas forcément mieux que son petit frère, mais il le cachait mieux, en faisant abstraction, ce qu'Oney était incapable de faire. Curieusement, cela aurait été moins pénible pour Oney de voir Elsa avec son frère, de les voir tous les deux heureux. Aucune jalousie envers Sweeney et c'était réciproque. Une relation que peu de personnes pouvaient comprendre et qui n'appartenait qu'à eux. Il avait été tellement heureux de le revoir ! Comme s'il avait manqué d'air pendant ces deux ans. Il se retrouvait lui-même.

    Une joie trop vite éteinte quand il avait apprit qu'Elsa allait se marier. Elle était fiancée, c'était la suite logique des choses, mais avoir fixé une date pour le mariage, se projeter dans l'avenir, mariée à ce type... Cela changeait pas mal de choses et avait entamé l'enthousiasme d'Oney. Il avait mis quelques jours à prendre une décision, à rassembler son courage pour la revoir. Et il ne savait vraiment pas ce qui allait se passer pendant ces retrouvailles.

    Arrivé devant le magasin, il hésita. Il était nerveux. Pourquoi est-ce que les choses devaient changer ? Pourquoi était-il tombé amoureux d'elle ? C'était tellement plus facile quand elle n'était qu'une très bonne amie... Quand il était venu demander des conseils pour séduire une fille auprès d'elle. Quand il avait recueilli les états d'âme de la demoiselle après une rupture amoureuse, disant que les mecs étaient des salauds, mais remettant son cœur dans les mains des deux irlandais. Il était nostalgique de cette époque innocente. Il s'observa devant la vitrine, passant un main dans ses cheveux longs, plus longs qu'il y a deux ans. De même il arborait une barbe de trois jours qu'il n'avait pas avant, se rasant soigneusement, sauf après des week end de beuverie, évidemment.

    Il prit une ample inspiration et pénétra dans le magasin de sport, cherchant de ses yeux bleus la masse blonde des cheveux d'Elsa. Pourvu que son crétin de fiancé ne vienne pas la chercher à la fermeture. Cela ruinerait tous les projets d'Oney. Et finalement, il avisa une petite vendeuse. Elle était de dos, mais il l'aurait reconnu entre 1000. Il rassembla les miettes de son courage, son cœur tambourinant dans sa poitrine et menaçant de le rendre sourd tant il résonnait dans ses oreilles. Et comment l'aborder ? Il se sentait emprunté et maladroit. Pas aussi assuré qu'il aurait aimé l'être. Mais avant qu'il ne puisse se décider sur la façon de faire, elle se retourna et ils tombèrent nez à nez. S'il savait qu'elle était là, ce n'était pas son cas à elle, il n'avait pas prévenu de son retour. La revoir fut un choc violent pour lui. S'il doutait de ses sentiments, rien que la voir si prêt les confirma. Il eut un petit sourire en coin, un peu pataud et gêné, mais aussi malicieux :

    « On dirait que t'as vu un fantôme. »

    Ce qui n'était sans doute pas éloigné de la vérité...

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   11.01.14 0:17

I missed you too.
Oney ∞ Elsa
Elle finit de ranger les cabines d’essayage. Pourquoi les clients laissaient-ils constamment traîner les cintres, les vêtements, les articles qu’ils ne voulaient pas, par terre ? La journée avait été longue, réveillée à cinq heures du matin par un bruit venant de dehors, Elsa n’avait pas réussi à se rendormir et était donc debout aux alentours de six heures. Mike s’était lui aussi réveillé et elle s’était vu reprocher le fait d’être bruyante, s’en était suivit une dispute plutôt violente sur la vie ensemble et le respect de l’autre. Aussi, il était partit au travail bien plus tôt que prévu et fâché qui plus est. Après avoir ruminé une grande partie de la matinée, Elsa arriva en avance au travail. Elle était prête à aider, à faire n’importe quoi tant que cela lui changeait les idées. A quelques mois de leur mariage, ils n’arrêtaient pas de se prendre la tête. Pour des broutilles la plupart du temps et même si rapidement ils se réconciliaient, elle trouvait ça dommage. La plupart du temps elle rentrait et trouvait la table mise, un bon petit plat préparé avec amour dans la cuisine et lui avec un sourire d’excuses sur le visage. Mais cette fois-ci elle n’allait pas rentrer tout de suite à la maison. Tant pis pour lui. Elle avait besoin de se vider l’esprit, de passer un peu de temps ailleurs que chez elle. Après tout, avec l’annonce du mariage, elle avait constamment le nez fourré dans les magazines, elle devait faire des essayages de robes toutes plus chères les unes que les autres et avait l’impression d’être une personne qu’elle n’était pas. Qui avait déjà vu Elsa vraiment faire les magasins ? Personne. Lorsqu’elle pointait son nez dans un endroit rempli de vêtements, c’était par pure nécessité. Rien d’autre. Aussi, elle faisait une légère overdose de fanfreluches et autres dragées aux couleurs pastelles. Le mariage elle attendait ça avec impatience, mais si elle avait eu les moyens de le faire faire par quelqu’un d’autre en intégralité, elle aurait volontiers accepté ! Non décidément, elle ne rentrerait pas chez elle ce soir. Elle se doutait bien que Mike allait être encore plus énervé, aussi lui envoya-t-elle un message pour le tenir au courant. Elle le conseilla de passer la soirée avec un pote et le prévint qu’elle n’était pas sûre de rentrer. Comme simple réponse elle reçu un « Sweeney ? » Elle ne prit pas la peine de renvoyer de message.

Sur son téléphone, elle tapa un numéro mille fois composé et qu’elle connaissait par cœur. « Oui c’est moi. Ca va ? Dis, ça t’embêterai de venir me chercher au magasin à la fermeture ? On s’est disputé avec Mike et j’ai pas envie de rentrer à la maison ce soir. (…) Merci ! Bisous ! » Elle raccrocha et après avoir vérifié que son patron n’était pas dans le coin, attrapa son stylo pour faire un rapide inventaire des différentes raquettes du magasin. Elle passa sa journée entre le rangement d’étagère, l’accueil de clients désireux de s’acheter des patins, des luges ou autres accessoires pour les sports d’hivers. Elle aimait beaucoup son travail, d’autant plus lorsque le froid, le vrai revenait à Barrow. La neige et toutes ses possibilités. Bientôt elle allait pouvoir refaire des courses de traîneaux. Mais il n’y avait plus Oney et ça n’était plus aussi drôle. Depuis qu’elle était ici, elle avait toujours participé aux courses de traîneaux et elle en discuta pendant près d’une demi heure  avec un vieux monsieur qui passait souvent dans leur magasin, mais qui n’achetait jamais rien. Malgré cela, il était sympathique et il n’y avait de toute manière pas assez d’affluence pour qu’elle envoie balader ce retraité.

L’heure de la fermeture arrivait lentement, mais sûrement et Elsa ne pouvait s’empêcher de regarder la trotteuse faire son chemin pour bientôt atteindre dix huit heures piles. Le magasin fermait plus tôt cette semaine là, la nuit tombait plus rapidement aussi et il coûtait plus cher au patron de garder ses deux employées à des heures où il n’y aurait de toutes manières personne. Elle était donc en train de ranger des vêtements sur leurs étalages. Elle compta rapidement l’argent qu’il y avait dans la caisse et les rangea dans le coffre-fort tandis que sa collègue, elle s’en allait. Elle allait fermer toute seule, comme chaque soir. Elsa posa enfin un patin à glace sur une étagère bien trop haute pour elle et contente de pouvoir enfin rentrer, se dirigea vers les vestiaires.

Son cœur se décrocha. Tout comme sa mâchoire. Il avait changé, avait un air qu’elle ne lui connaissait pas dans le regard, mais au fond il était toujours le même. Ce regard bleu, ces fossettes qu’il avait même lorsqu’il ne souriait pas, ce menton prononcé. Elle le connaissait par cœur et pourtant cela devait être une supercherie. Peut-être était-ce un client qui lui ressemblait beaucoup, elle avait tendance à voir les gens qui lui manquait un peu partout. Mais sa voix se détachant claire et peu assurée dans le magasin confirma que l’illusion rattrapait la réalité. « On dirait que t'as vu un fantôme. » Il ne croyait pas si bien dire. Oney. Son Oney, pas ce lui de quelqu’un d’autre. Celui avec qui elle avait grandit et qui était parti, se trouvait face à elle. La jeune femme ne savait comment réagir. Elle ressentait tant de sentiments à la fois. De la joie, cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient plus vus, mais aussi de la colère, pourquoi était-il parti ? Et surtout pourquoi ne pas avoir prévenu de son retour ? Elle avait envie de se jeter dans ses bras, pour s’assurer qu’il était bel et bien là, en chaires et en os. Elle n’en fit rien. Un sourire qu’elle ne pouvait contenir étira ses lèvres. Elle ouvra deux ou trois fois la bouche sans dire un mot. « Oney ? C’est bien toi ? … Enfin, oui c’est toi. Tu es revenu. » Elle aurait été sensible, peut-être ses yeux auraient-ils été mouillés, au bord des larmes. Mais elle ne pouvait qu’être heureuse de le revoir. Lorsque l’amitié était sincère il ne pouvait y avoir que ça. Et puis elle ne put se retenir et l’entoura de ses bras, il était revenu. La journée n’était peut-être pas si mauvaise que ça après tout.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   13.01.14 20:05

I missed you.
Oney ∞ Elsa
C'était fou de se sentir aussi gauche avec une fille qu'il connaissait depuis plus de 10 ans et à qui il avait confié des choses dont il avait honte maintenant. Mais à l'époque, c'était tellement naturel. Maintenant... Les choses avaient changé, elle n'était plus une amie, elle n'était plus seulement que cela et il avait conscience qu'en lui avouant ses sentiments, il risquait de briser un couple. Non pas que cela le préoccupe vraiment, il n'aimait pas l'abruti de fiancé d'Elsa. Mais elle, elle tenait à lui et elle risquait d'être malheureuse de devoir choisir. Le problème, c'était surtout si elle ne choisissait pas Oney. Là... Il se retrouverait comme un con. Qu'est-ce qu'il pourrait bien faire dans ce cas ? Se contenter de ce refus ? Redevenir un simple pote ? Repartir une bonne fois pour toutes et ne plus jamais donner de nouvelles ? Il préférait ne pas trop y penser en fait... A moins qu'il ne s'efface et n'aide Sweeney à s'imposer, à tenter sa chance à son tour.

C'était à se taper la tête contre les murs.

Quand il la trouva, quand il se fit connaître d'elle, il y eut un moment de flottement... Un moment où ils se regardèrent sans trop oser y croire. Deux ans... C'était si long. Il avait ressenti le manque dans son cœur, dans sa chair. Il avait terriblement envie de la prendre dans ses bras. Une étreinte qu'elle jugerait amicale et fraternelle. Mais qui aurait une toute autre signification pour lui et c'était bien là le problème. Il ne pouvait pas faire semblant. Il ne pouvait plus mentir. Il ne pouvait plus entretenir cette illusion. A chaque fois qu'elle disait quelque chose, qu'elle le touchait, qu'elle le regardait, il voulait y voir un signe d'intérêt. Et elle... N'y voyait que quelque chose de naturel avec un ami.

Il rompit le silence le premier, ne perdant pas son temps en des formules de politesse ou de salut qui lui semblaient bien fades. Inutiles. Malgré son air décontracté et espiègle, il guettait sa réaction. Allait-elle l'envoyer promener ? L'engueuler pour avoir mis si longtemps à revenir ? Lui sauter au cou ? C'était terrible de ne pas savoir ! Il vit pourtant un sourire fleurir sur ses lèvres et s'en sentit un peu soulagée. Mais les mots ne sortaient pas. Elle devait être encore sous le choc de cette apparition inattendue, inespérée. A moins qu'elle ne sache trop ce qu'elle devait dire. Si elle devait lui reprocher son absence, se réjouir de son retour... Elle n'arrivait pas à y croire. Il esquissa un sourire à ses paroles.

« Oui, vous me manquez trop. »

Elle et Sweeney. C'était intolérable un tel manque. Mais il avait engourdi la douleur. Il avait vraiment essayé de passer à autre chose, de toutes ses forces, de tout son âme... mais son maudit cœur n'écoutait pas sa raison, n'écoutait pas sa volonté. Cela aurait été tellement plus simple de pouvoir commander ses sentiments, non ?

Et puis soudain, Elsa se pelotonna contre lui. Un instant, une infime seconde, il se raidit, avant de pousser un soupir de soulagement et de se laisser aller à ce contact qu'il avait cherché à fuir et dont il avait pourtant terriblement envie. Il respira son parfum, baissant le visage alors que ses bras l'enlaçaient à son tour. Là, il aurait voulu pouvoir suspendre la course du temps. Le figer, l'empêcher de continuer, de les entraîner dans son sillage, de les broyer... Là, il pouvait s'imaginer qu'elle était à lui, juste à lui. L'illusion était parfaite. Mais elle ne pouvait durer.

Il se décida à la relâcher, à la laisser s'échapper. S'il y avait un sourire sur son visage, il y avait un voile de tristesse dans son regard bleu. Il était vraiment heureux de la revoir, là n'était pas le problème. Il savait qu'il devait être honnête et hésitait maintenant. Qu'il aurait aimé pouvoir être comme son frère et masquer ses sentiments au lieu de les ressentir de plein fouet ! Ils étaient le yin et le yang pour beaucoup de choses.

« Je voulais te faire la surprise, j'crois que c'est réussi. »

Il y avait toujours cette expression espiègle qu'il avait arboré toute son adolescence. Mais il y avait autre chose, de plus sombre, de plus tourmenté dans l'homme qu'il était devenu, éternel insatisfait qui courait après quelque chose qui lui échappait. Et on ne pouvait en ressortir indemne.

« Sympa ton nouveau job. Ça te plaît toujours ? »

Elle lui en avait parlé via leur correspondance. Ils avaient parlé de tout, sauf de l'essentiel. Bon sang qu'est-ce qu'il attendait pour lui dire ce qu'il ressentait ? Peut-être de renouer le contact... Il ne pouvait pas lui balancer un « Je t'aime » de but en blanc quand même!Il risquait de la faire buguer non ? Ou de passer pour un petit rigolo. Alors il retint les mots, encore un peu, cherchant le bon moment pour se lancer.

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   15.01.14 0:00

I missed you too.
Oney ∞ Elsa
Les yeux fermés, Elsa se demandait si vraiment Oney était là. Lorsqu’il était parti deux ans auparavant, elle avait eu du mal à le croire. Pourquoi partir ? Seul Sweeney semblait savoir. Et le voilà qui réapparaissait comme il avait disparu. « Oui vous me manquiez trop. » Et lui donc ! Il lui semblait une éternité depuis la dernière fois où elle l’avait prit dans ses bras. Elle profita alors de l’avoir contre elle, de bien sentir qu’il était là, que lui aussi avait ses mains dans son dos, sa tête contre la sienne. Non décidément elle ne rêvait pas. C’était bien lui. Cette phrase tournait en boucle dans sa tête blonde. Elle ne pût retenir un petit rire nerveux, lorsqu’ils finirent d’un commun accord de se séparer. Combien cette étreinte lui semblait courte. Elle n’avait qu’une envie, rattraper tout ce temps perdu, malgré leurs échanges épistolaires. Elle avait tant de choses à lui dire et elle ne doutait pas que lui aussi avait mille choses à raconter. Elle devait lui dire qu’elle était fiancée, bien que sa réaction fût prévue d’avance. Il allait réagir comme son frère, tous deux n’aimaient pas Mike, elle le savait bien, mais ils allaient bien finir par l’accepter, après tout ils allaient se marier. Oui, même si ce soir là elle n’avait pas envie de le voir. Elle secoua légèrement la tête pour chasser ses idées peu agréables. Pour le moment, elle retrouvait Oney. Elle pensa tout à coup au fait que Sweeney allait venir la chercher. Le traître ! Il ne lui avait rien dit et ils avaient encore une fois complotés dans son dos. « Je voulais te faire la surprise, j'crois que c'est réussi. » Cette fois-ci, ce fut un rire, un vrai qui éclata d’un sourire dans le magasin. Pour une surprise, s’en était une en effet. Elle hocha activement la tête de haut en bas, serrant sa main qu’elle n’avait pas lâchée. Qu’elle ne voulait pas lâcher. Comme pour se rassurer sur sa présence, de peur qu’il disparaisse dans une fumée épaisse. Oh combien le vide qu’elle avait ressenti, cette sensation d’abandon venait de disparaître au fond de son estomac. A nouveau elle était entière. Le trio allait se reformer, en dix ans elle prenait vraiment conscience de la nécessité qu’elle avait, d’avoir les deux frères O’Toole à ses côtés. « Mon dieu ! J’ai du mal à croire que tu sois bien là. Pour une surprise, je te l’accorde, t’as bien réussi ton coup ! » Elle le fixa d’un air ravi. Elle n’allait pas lui faire de reproches tout de suite. « Mais quand même, tu serais pas parti ça aurait été bien plus facile je pense ! » Quoique… Fallait pas trop en demander... On parle d’Elsa tout de même. Elle lui tira la langue. Réflexe débile qu’elle avait toujours eu avec ses deux meilleurs amis.
Cependant, elle le sentait éloigné, comme si quelque chose le retenait. Son regard avait changé, elle n’aurait su trouver la différence, mais elle le connaissait trop bien pour ne pas voir qu’il y avait quelque chose de différent chez lui. Cependant, elle n’eut pas le temps de lui demander ce qui n’allait pas et puis à bien y réfléchir, entamer une discussion après deux ans sans s’être vus, sur un point négatif, non… Heureusement, Oney avait toujours été celui avec le plus de tact et il trouva quoi dire pour éviter que le silence installé ne devienne gênant. « Sympa ton nouveau job. Ça te plaît toujours ? »  Oh ! Le magasin ! Pendant un instant elle avait complètement oublié où elle se trouvait et qu’elle devait fermer. Elle sursauta et se déplaça, le laissant sur place. « Oui ! J’aime beaucoup, la relation avec les gens et puis au moins ici on traite d’un sujet connu. » Elle passa en arrière boutique le laissant alors seul. Récupérant les clés, elle ferma la porte qui menait à la réserve et revint le chercher. « Je suppose que Swee t’avais prévenu ? Je ferme. Si tu veux bien m’attendre dehors trente secondes. » Elle le regarda d’un œil vif, avant de se rendre compte qu’elle avait oublié son sac, ses affaires et ses vêtements dans l’arrière boutique. Elle n’était pas tout à fait centrée à vrai dire et le retour d’Oney y était pour beaucoup. Elle ferma enfin la porte de la boutique, avec la pancarte « Fermé » face au nez. « Ce que ça fait du bien de te revoir ! Elle lui attrapa de nouveau la main qu’elle broya presque. On va se boire un coup ? Swee est censé venir me chercher, mais je vais lui dire de nous rejoindre là bas. » Elle était surexcitée. On lui avait enfin rendu son meilleur ami, peu lui importait la dispute avec Mike le matin, même si elle le voyait déjà venir sur ses grands chevaux « Ah il est de retour lui ? Mais c’était pas définitif son départ ? » Pourquoi fallait-il donc que ses trois là ne s’entendent pas ?


Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   15.01.14 18:54

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Un sourire plein de fossettes naquit sur les lèvres d'Oney alors qu'Elsa avouait que la surprise était réussie. Il n'avait pas spécialement prévu son coup, mais il lui était apparut limpide qu'il ne voulait pas qu'elle l'attende. C'était plus simple de débouler comme ça, sans qu'elle y soit préparée. Et puis, cela lui avait laissé l'occasion de ne pas stresser en se demandant quand il allait la voir. Si elle avait été au courant de son retour, elle aurait exigé qu'ils se voient dans les heures suivant son retour et... il n'était pas vraiment prêt à cela. Là, il s'était posé, il avait rassemblé ses idées... il avait apprit qu'elle allait se marier et il avait du faire avec cette nouvelle qui ne le ravissait pas du tout. Le sourire du jeune homme se fana quand elle reprit que cela aurait été encore mieux s'il n'était pas parti. Il se disait qu'il allait avoir le droit à ce refrain encore un moment. Son frère, ses parents, Elsa, ses amis... Un seul détenait la vérité et pouvait le comprendre. Les autres... Il leur manquait une pièce pour assembler le puzzle. Le mal du pays était une excuse plausible, mais branlante. Cela ne tiendrait pas face à un interrogatoire approfondi.

« Comme ça, j'ai pu te manquer ! »

Il disait cela avec un ton léger. Mais c'était loin d'être le parfait reflet de ses émotions. Il y avait un tel enjeu, un enjeu dont la pétillante blonde était totalement inconsciente. Elle lui tira la langue avec une puérilité qui le fit éclater de rire. Un rire franc, comme avant, faisant disparaître la gêne l'espace de quelques secondes. Il regarda autour de lui, changeant de sujet et s'intéressant au boulot d'Elsa. Instable Elsa qui enchaînait les boulots sans réussir à se fixer... il aurait bien aimé qu'elle fasse pareil avec les mecs tiens. Enfin, avec un mec en particulier. Sauf que ça faisait déjà trois ans et qu'elle n'avait pas l'air de se lasser. Et avec l'amour de son meilleur ami dans la balance ? Il était tendu comme un arc avec cette histoire, oscillant entre l'envie de tout lui avouer et se décharger de ce secret, ou bien se complaire encore dans une illusion qui risquait de prendre fin et le laisser sans espoir.

Elsa sembla sortir de ses réflexions, arrachée à ses pensées par la question de l'irlandais. Sa réponse le fit sourire. Oui, cela lui allait bien. Elsa était pétillante, elle avait le contact facile et un culot monstre. C'était elle qui avait abordé les deux frères, alors qu'elle n'était qu'adolescente, s'imposant à eux et entrant dans leur vie comme un ouragan. Et elle n'en était jamais ressortie. Au contraire même, elle s'était engouffrée jusque dans le cœur des deux frères. Elle s'y était insinuée et n'était pas prête d'être délogée. Ce n'était pas faute d'essayer pourtant. Que ce soit en partant pour Oney, ou en sortant avec une demoiselle qui avait l'air d'être une fille bien pour Sweeney.

Elle s'éloigna vers l'arrière boutique, laissant Oney sur place. Il enfonça les mains dans les poches de son jean, patientant sagement, alors que l'ouragan Elsa se déchaînait, revenant rapidement.

« Pas de soucis. »

Elle était un peu éparpillée, essayant sans doute de reprendre ses esprits et de faire avec cette nouvelle. Il avait l'air tranquille, mais à l'intérieur il bouillonnait. Elsa le rejoignit après ce qui lui semblait être une éternité, alors que ça ne devait même pas faire une minute. Quand il la vit, il ressortit les mains des poches et elle s'empara de l'une d'elles, avouant qu'elle était heureuse de le revoir. Puis elle proposa d'aller boire un verre, Sweeney devant les rejoindre là bas. OK, donc, il n'avait pas beaucoup de temps devant lui pour mettre son projet à exécution... Mais il ne pouvait pas non plus lui lâcher ça devant le magasin fermé. Il rongea son frein... Peut-être au bar, avant que son frère n'arrive. Même s'il savait déjà tout, Oney ne se sentait pas d'avoir un témoin fusse-t-il son frère.

« Excellente idée. Mais Mike ne va pas s'inquiéter ? »

Question anodine d'apparence. Alors qu'il était à l'affut du moindre renseignement concernant ce type et le tour que prenait sa relation avec Elsa.

Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   21.01.14 22:40

I missed you too.
Oney ∞ Elsa
Elsa était ravie de revoir son ami. Il avait toujours été comme l’un de ses frères et tout comme ceux de sang, il lui avait énormément manqué. Désormais, elle se demandait depuis combien de temps il était rentré. Débarquait-il tout juste de l’aéroport ou bien était-il arrivé depuis quelques jours ? Elle aurait plus facilement penché pour cette option, sinon Sweeney aurait surement été avec lui. Mais alors cela voulait dire qu’elle ne faisait pas partie des gens qu’il désirait voir rapidement, ce qui au fond était un peu vexant. « Comme ça, j'ai pu te manquer ! » Sans aucun doute espèce de lâcheur ! Après lui avoir tiré la langue de manière puérile, et après avoir profité de ce rire qui lui avait tant manqué, elle s’empressa de fermer boutique, le mettant dehors l’espace de quelques instants pour rapidement le retrouver. Elle n’en revenait vraiment pas et avait une envie folle de taper Sweeney pour lui avoir caché le retour de son frère, en fait elle aurait eu envie de crier au monde entier que son meilleur ami était de retour, si bien entendu le monde entier en avait eu quelque chose à faire. Un millier de questions lui passaient par la tête, et elle avait envie de toutes les lui poser d’un coup. Il faisait frisquet dehors et elle n’avait qu’une envie : aller se mettre au chaud. Aussi lui proposa-t-elle d’aller dans un bar, prendre un verre en souvenir du bon vieux temps. Elle lui serrait fort la main, priant presque pour qu’il ne disparaisse pas aussi vite que la dernière fois. « Excellente idée. Mais Mike ne va pas s'inquiéter ? » Elle ne lâcha pas la main de son ami, mais ne put refréner une petite grimace. Elle toussota en détournant la tête. En fait, elle n’avait vraiment pas envie de parler de Mike et encore moins avec Oney. Elle savait bien que tout comme son frère il n’aimait pas ses choix de petits amis. Ils n’avaient jamais aimé de toutes manières. D’habitude elle défendait Mike, mais ce soir là elle lui en voulait toujours et n’avait pas demandé à Sweeney de venir la chercher pour rien. Elle sourit légèrement à Oney avant de prendre une voix se voulant assez calme alors qu’au fond d’elle, elle désirait juste passer à un autre sujet. « Non, il sait que ce soir je ne rentre pas tout de suite à la maison, ne t’inquiètes pas. » Tâchant de faire court, elle se rendit alors compte que Oney ne cherchait pas à parler de Mike, mais voulait simplement s’assurer qu’il ne dérangeait pas en arrivant à l’improviste de la sorte. Elle se détendit donc rapidement. Alors qu’ils commençaient à se diriger vers le bar, elle se stoppa net. « Heu… en fait j’ai ma voiture et ce sera bien plus rapide non ? Surtout qu’il fait froid et qu’on y voit plus grand-chose donc bon… » Elle l’entraina de force dans son bolide – comprenez un petit modèle gris -. Elle se fichait royalement de savoir comment il était venu. Elle ne le laisserait pas seul tant qu’ils ne seraient pas assis dans ce bar. « Je te préviens, j’ai des millions de questions et tu risques de ne pas sortir vivant de notre entretient ! » Elle le fixa d’un air malveillant et méchant avant d’éclater de rire. Elle mit le contact et s’engagea rapidement sur la route glissante. Heureusement la Taverne de l’Ours Blanc n’était pas bien loin, car elle se sentait gênée après autant de temps de se retrouver seule avec lui, elle n’avait pas de raison de l’être, mais elle ne savait quoi dire, ce qui soyons franc, ne lui ressemblait pas. Elle était simplement concentrée sur la route, fredonnant d’un tout autre air la chanson qui passait à la radio en fond sonore.


Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   26.01.14 14:21

I missed you.
Oney ∞ Elsa
La réaction d'Elsa alors qu'il évoquait Mike était plutôt étrange et trahissait un certain malaise dans leur relation. Sans doute une petite dispute, comme il en arrivait souvent. Mais Oney ne pouvait s'empêcher de voir là un signe encourageant. Après tout, s'il y avait de l'eau dans le gaz entre le fiancé, c'est que tout n'était pas idyllique et qu'il pouvait ainsi se glisser dans la brèche et encore espérer pouvoir la récupérer. Bien qu'elle ne lui ai jamais appartenu hélas. Elle répondit simplement qu'il était au courant qu'il ne devait pas l'attendre ce soir. Bien. Oney avait envie d'insister sur le sujet, de pousser son avantage, mais il fit preuve de retenue, son intuition lui hurlant qu'il allait tout gâcher s'il insistait et poussait Elsa dans ses retranchements. Elle ne l'avait pas envoyer bouler, mais il sentait bien que le sujet était un peu délicat. Pis au moins, il avait le champ libre pour la soirée, même si son frère devait les rejoindre. Il était tenté de lui envoyer un SMS et de lui dire qu'il s'occupait d'Elsa et prenait sa place pour ce soir. Après tout, son frère n'était pas idiot, il savait que si Oney était avec Elsa, c'était pour enfin se jeter à l'eau.

Elsa l'interrompit dans le cours de ses pensées en lui disant qu'elle avait sa voiture et que ce serait plus pratique que de faire le trajet à pieds. Elle ne lui laissait pas vraiment le choix d'ailleurs, l'entraînant à sa suite dans sa petite voiture grise. Sa propre voiture était garée près du magasin, mais bon, il aviserait en temps voulu pour la récupérer. Pour le moment, c'était le cadet de ses soucis, seule comptait Elsa.

Et ce qu'il avait à lui dire, bien entendu.

Elle le prévint finalement qu'elle avait des tonnes de questions à lui poser et qu'il n'y échapperait pas. Il se fendit d'un sourire.

« Ah, traîtresse, tu me kidnappes pour mieux me cuisiner, j'aurais du m'en douter ! »

C'était plus facile de prendre tout cela à la rigolade qu'au sérieux. Pourtant, quand elle lui demanderait pourquoi il était parti, il ne pourrait plus faire le malin et lui avouerait que c'était à cause d'elle. Elle le regarderais sans comprendre, peut-être choquée d'apprendre cela et exigeant dans savoir plus. Il se demandait jusqu'à quel point il devrait lui dire la vérité... Se douterait d'elle de quelque chose rapidement ou le laisserait-elle galérer jusqu'au bout, totalement ignorante des sentiments qu'elle a pu fait naître chez son meilleur ami ? Il n'allait sans doute pas tarder à le savoir.

Elsa conduisait prudemment. Sur les routes enneigées et verglacées c'était tout un art. Un art qu'il avait un peu perdu, bien que cela revenait vite quand même. Il avait la voiture et les pneus pour. Il fixait la route alors qu'Elsa chantonnait avec la radio. Il pouffa de rire alors qu'elle était dans le faux.

« Heureusement qu'il fait déjà un temps de chien. Tu pourrais faire pleuvoir ! »

C'était bien plus facile de la taquiner. Ils arrivèrent à la Taverne de l'Ours Blanc. Le trajet avait été court, il l'aurait été davantage encore dans de meilleures conditions climatiques. S'y rendre à pieds aurait été possible, mais le temps ne donnait pas spécialement envie de se transformer en bonhomme de neige le temps d'une petite promenade. Il descendit de la voiture sitôt Elsa garée et attendit qu'elle soit à sa hauteur pour approcher de la Taverne et entrer, Elsa à sa suite, se dirigeant vers une table libre. La chaleur de l'endroit contrastait fortement avec le froid de dehors. Il retira son manteau et s'assit sur la chaise, en face d'Elsa.

« C'est marrant, cet endroit n'a pas changé... »

Au moins une chose immuable. Il regarda Elsa, malicieux :

« Allez va, je sais que tu meurs d'envie de me mitrailler de questions, fais-toi plaisir. »

Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   26.01.14 23:31

I missed you too.
Oney ∞ Elsa
«Ah, traîtresse, tu me kidnappes pour mieux me cuisiner, j'aurais du m'en douter ! » Secouant les sourcils de haut en bas en signe de confirmation, elle fut contente de voir qu’il n’avait pas vraiment changé, du moins elle l’espérait. Concentrée sur la route, elle ne se rendait même pas compte qu’elle bousillait totalement la chanson, que dis-je, le hit qui passait à la radio. Son ami plaisanta même sur le sujet. Ne pouvant s’en empêcher elle lui tira la langue. « M’accuserais-tu d’être à l’origine des températures de Barrow ? » Et pour l’enquiquiner un peu plus, elle se mit à chanter à tue-tête, tout aussi faussement, mais bien plus fort. En réalité, Elsa savait chanter et plutôt pas mal, et Oney était l’un des seuls à le savoir, mais il était bien plus drôle de faire la casserole plutôt que de se prendre pour une diva. Heureusement pour leurs oreilles, ils finirent par arriver. Le trajet avait été plutôt court, ce qui n’était pas étonnant, Barrow n’était franchement pas une grande ville après tout, mais lorsqu’il faisait moins de zéro degrés, ce n’était pas franchement agréable de se balader à pieds. A peine garés, il descendit aussitôt de la voiture, attendant devant le bar. Elle rangea ses clefs dans son manteau et descendit elle aussi pour le rejoindre. En effet, cet endroit n’avait pas changé. « Mais tu sais, peu de choses ont changé depuis ton départ. » Elle le regarda mélancoliquement. Et s’il était resté qu’est-ce qui aurait changé ? Elle ne pouvait pas savoir, mais aurait aimé qu’il n’ait pas à faire de commentaires sur ce qui était différent ou non. Ils étaient assis l’un en face de l’autre et l’on aurait pu croire qu’ils s’étaient quittés hier et qu’ils se retrouvaient comme ils le faisaient souvent.

Sauf que non. Elsa avait une centaine de questions à lui poser et elle bouillonnait, il le vit d’ailleurs certainement, puisqu’il lui lâcha malicieusement qu’il était fin prêt à répondre à toutes ses interrogations. Elle allait se lancer, lorsqu’une serveuse s’approcha de leur table, les salua et chercha à savoir ce qu’ils allaient boire. « Pour moi ce sera un chocolat chaud. Merci. » Elle attendit qu’Oney passe sa commande puis le regarda déterminée. « Bon… je me lance. Déjà, pourquoi tu m’as pas prévenu de ton retour ? Je suis sure que Sweeney est au courant lui… Et qu’est-ce que tu comptes faire maintenant que tu es revenu ? Tu sais où tu vas habiter, tu as trouvé du travail ?  » Elle lui lança un mini regard de reproche, qui s’effaça vite pour laisser place à un sourire. Elle attendit qu’il réponde. Certes, elle mourait d’envie de lui poser LA question, celle à laquelle il n’avait jamais répondu, ni à travers ses mails, ni à travers ses lettres, jamais. Mais la serveuse arriva avec sur son plateau, leurs commandes. Elle la remercia, en se disant qu’ils n’allaient plus être coupés toutes les cinq minutes, du moins elle l’espérait. Elle trempa ses lèvres dans le chocolat chaud le fixant du regard par-dessus son mug. Elle s’essuya brièvement avec sa serviette en papier. « Hum… j’en viens à ma question principale. Tu te doutes bien que je me la pose non ? Mais… Pourquoi est-ce que tu es parti ? Vraiment ? » Elsa insista tout particulièrement sur le dernier mot. Elle n’avait jamais compris et le fait qu’il lui sorte des excuses bizarres et en simple rapport avec son pays natal, elle ne comprenait pas, et voulait comprendre. Aussi, elle attendit qu’il veuille bien lui répondre. Lorsque son téléphone vibra, c’était un message de Mike, qu’elle lu rapidement avant de replonger son regard dans celui de son ami.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   06.02.14 18:52

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Ah si seulement il avait pu se complaire dans cette illusion d'amitié sans aucune arrières pensées. Il plaisantait et taquinait Elsa, comme avant, comme si rien n'avait changé, mais il ne pouvait donner le change bien longtemps et c'était bien pour cela qu'il était parti. Et Elsa, ravissante Elsa, pétillante Elsa, totalement inconsciente des tourments qu'elle faisait endurer à Oney... Aux deux frères même. Quand il insinua qu'elle chantait horriblement faux (bon, c'était un peu exagéré, mais elle y mettait tant d'enthousiasme qu'elle n'était pas vraiment dans le rythme de la chanson et que son ton était un peu trop haut), elle lui tira joliment la langue en lui demandant s'il insinuait qu'elle puisse avoir une quelconque influence sur le temps.

« Ça ne m'étonnerait même pas ! »

Il se cacha les oreilles des mains en criant pour se faire entendre alors qu'elle chantait à tue-tête. Elle avait décidé de le torturer, ce n'était pas possible autrement ! Quand on savait qu'elle avait une jolie voix quand elle faisait des efforts en plus, c'était un comble.

« Tu as décidé de me torturer avant de me cuisiner en fait. »

Et dieu en soit loué, la voiture se gara et la cacophonie s'arrêta. Fin du supplice. Il sortit de la voiture, se campant devant l'entrée, non sans faire part de ses réflexions à Elsa, qui lui rétorqua que peu de choses avaient changé en deux ans. Sans doute... Il aurait aimé que son amour pour elle disparaisse par exemple. Mais il n'avait fait que grandir. Malheureusement. Le regard un peu triste d'Elsa ne lui échappa pas, mais il préféra conserver le silence et faire comme si de rien n'était.

Et maintenant, ils étaient installés, l'un en face de l'autre et il n'avait absolument aucune échappatoire. Alors autant essayer de se montrer cool. Mais l'arrivée de la serveuse repoussa de quelques minutes le moment fatidique. Elsa commanda un chocolat, Oney un cappuccino. Et quand la charmante serveuse fut partie, Elsa rompit le silence, lui demandant pourquoi il ne l'avait pas prévenue de son retour. Vinrent d'autres questions, plus pratiques. Mais pas celle qu'il attendait. Il sourit, a priori décontracté.

« J'voulais te faire la surprise. »

Et prendre le temps de trouver son courage aussi, mais ça, il le passa sous silence.

« Je vais régler quelques affaires laissées en suspens quand je suis parti. Je pensais que cela se réglerait avec un peu de temps... Et j'avais tort. »

Il parlait d'elle bien sûr, même si elle l'ignorait. Plus tard, quand il lui aurait avoué ce qu'il éprouvait, elle pourrait analyser ses paroles et enfin tout comprendre.

« Je vais reprendre le pub de papa. J'étais doué pour ça, non ? »

Nouveau sourire, un brin charmeur.

« Oui, j'ai trouvé de quoi me loger, ne t'en fais pas. »

La serveuse revint alors avec le chocolat et le café. Nouveau répit. Et enfin, le moment fut venu. Oney joua avec sa tasse. Sérieusement, il avait imaginé des centaines de fois ce moment, il avait imaginé des dizaines de discours... Et là, il avait la bouche sèche et ne la regardait pas. Le téléphone de la jeune femme vibra. Elle lut rapidement, avant de nouveau l'épingler du regard et cette fois, il croisa le sien et ne le lâcha plus.

Allez, s'il devait se montrer un homme une fois dans sa vie, c'était maintenant ! Il se pencha en avant, incitant Elsa à faire de même, comme pour lui faire une confession. Et de fait, c'en était une.

« Vraiment ? »

Il avait murmuré, pour qu'elle s'approche encore, afin de l'entendre.

« A cause de toi. »

D'un geste vif, sa main saisit la nuque de la jeune femme et il l'embrassa. Un geste valant tous les discours... Et puis, il avait rêvé de ce baiser depuis... Des années. Un baiser volé, il le savait bien, totalement déloyal alors qu'il le prenait par surprise, alors qu'elle était fiancée et qu'elle allait se marier. Mais tant pis, il ne voulait plus de regrets. Il vivrait mieux avec des remords.

Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   25.02.14 13:30

I missed you too.
Oney ∞ Elsa
Le temps pouvait-il éloigner deux personnes qui s’étaient pourtant adorées ? Elsa ne voulait pas y croire et pourtant ce sentiment de gêne ne voulait disparaître et laissait traîner son nuage oppressant au dessus de leurs têtes. Ils essayaient de rire, de plaisanter et de discuter comme si de rien n’était, mais elle sentait bien que les interruptions de la serveuse retardaient un peu plus quelque chose de bizarre. Sur laquelle elle n’arrivait pas à mettre le doigt. Malgré tout, la tête blonde avait des milliers de questions à lui poser et elle s’empressa donc de le faire. Le sourire de son ami la réconforta, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi. Une surprise, pour le coup, elle ne pouvait nier que s’en était une, et de taille. Après tout, elle n’avait nullement pensé le revoir cet après-midi ci et le fait que personne ne l’ait prévenue… Oui, son retour s’apparentait bel et bien à une surprise. Depuis combien de temps était-il rentré ? Elle doutait fortement qu’il vienne tout juste de poser ses bagages sur le sol Canadien. Mais alors pourquoi ne pas être venu la voir plus tôt ? Tant d’interrogations. Mais déjà, elle enchaînait avec d’autres questions. Après tout, elle avait largement le temps d’en apprendre plus, non ? Il n’allait pas repartir demain… Mais sa première réponse lui mit un grand doute sur les affirmations qu’elle se faisait. Peut-être désirait-il régler des affaires professionnelles qu’il ne pouvait pas gérer depuis l’autre bout du monde et qu’ensuite, il remettrait les voiles, les abandonnant de nouveau, elle et son frère ? Impatiente, Elsa se demandait quand est-ce que leurs boissons allaient arriver. Elle n’avait qu’une envie : se cacher derrière sa tasse, pour ne pas montrer à quel point elle avait peur qu’il lui annonce qu’il n’était là que pour les vacances. Après tout, elle n’avait pas pensé à cette éventualité. Heureusement, il mit fin à ses doutes plus rapidement que prévu. Le fait est que lorsque l’on reprend son job, ce n’est pas pour repartir la semaine d’après. Elle soupira presque de soulagement. Et ne put empêcher un petit sourire d’étirer ses lèvres rosées. « Chouette ! J’adorai venir te voir quand tu travaillais là bas ! » Etait-il vraiment nécessaire de lui dire que depuis son départ, elle n’avait pas une seule fois remit les pieds dans le pub O’Toole ? Non, ou pas tout de suite en tous cas, voir jamais même. Ce lieu lui rappelait trop de souvenirs. Oney lui répondit rapidement qu’il avait trouvé un endroit où dormir. Ce qui aviva la curiosité de la jeune femme. Etait-ce Sweeney ? Ou bien une fille qu’il avait rencontré ? Cela aurait pu expliquer son retour à Barrow. Pourquoi donc se posait-elle autant de questions ? Elle se rendit alors compte qu’elle avait trop tardé pour répondre, perdue dans ses réflexions et la serveuse sembla profiter de ce moment de flottement pour déposer leurs boissons chaudes. Ce qui lui permit de se planquer derrière la porcelaine blanche de sa tasse. Elle allait devoir lui poser LA question. Celle qui ne cessait de la tarauder la nuit venue ou encore à l’instant même, elle était bien trop impatiente pour attendre encore. La réponse était à portée de main, elle ne devait pas laisser passer l’occasion. Pourquoi elle seule n’aurait pas le droit à la vérité ? Vérité qui, il fallait l’avouer, lui faisait un peu peur. Elle ne voyait vraiment pas ce qui avait pu le pousser à partir. Elle y avait pourtant mûrement réfléchi et mille réponses l’avaient assaillie. Une maladie, un enfant illégitime oublié en Irlande, un grand héritage… Stop ! Désormais il lui suffisait d’attendre un tout petit peu, ce qui n’était rien par rapport aux deux ans d’interrogations. Son téléphone vint lui aussi la ramener à la réalité. Et lorsqu’elle croisa de nouveau le regard de son ami, elle remarqua qu’une étincelle qu’elle ne lui connaissait pas y brillait. Elle le regarda se pencher sur la table comme pour lui dire un secret qu’elle seule aurait eu le droit d’entendre. Aussi l’imita-t-elle, un sourire amusé aux lèvres. Sa réponse, qu’il murmura tout doucement l’obligea à s’approcher encore plus. Elle avait l’estomac noué. La raison devait être vraiment grave pour qu’il cherche à être aussi discret. Elle hocha la tête, pour l’inciter à lui dire, elle ne tenait plus désormais et voulait savoir. Et alors qu’elle s’attendait à la révélation de l’année, quelque chose d’encore plus étrange se produisit. Non, elle ne s’y attendait pas. Vraiment. Elle sentit cette main ferme se poser sur sa nuque, tirer un peu sur ses folles mèches et d’un geste vif des lèvres qu’elle ne connaissait que de vue venir caresser les siennes. Il fallut un certain temps pour prendre réellement conscience de ce qui se passait. Les yeux écarquillés, elle tenta de se dégager avant de poser sa main sur la poitrine d’Oney pour le repousser en arrière. Elle se leva d’un bond, furibonde. Dans son mouvement, sa tasse de chocolat chaud se renversa sur la table de bistro. Elsa n’avait qu’une envie, hurler après son ami et le taper. Ce qu’elle fit par ailleurs, sans réellement avoir conscience de son geste. La gifle partie, vive et sonore sur la joue rendue rouge tant bien par ce baiser volé que par la violence du coup. Complètement hors d’elle-même et rendue muette par ce qui venait de se passer, elle récupéra son sac, oubliant sa veste posée sur la chaise et quitta d’un pas vif et peu précis le bar. Une fois dehors et confrontée à l’air frais, elle soupira un grand coup. Ses idées redevenaient peu à peu claires et ordonnées. Oney l’avait embrassée, il était parti à cause d’elle. Que devait-elle en conclure ? Son meilleur ami la considérait-elle autrement ? Elle ne voyait pas comment prendre autrement sa réponse. Il fallait qu’elle rentre, son esprit s’embrumait. Et pourquoi son cœur ne voulait-il pas cesser de battre contre sa poitrine, alors que des papillons voletaient contre les parois de son estomac ? Elle voulut monter dans sa voiture, avant de prendre conscience que ses clés se trouvaient dans la poche de son manteau qui lui-même se trouvait sur la chaise face à Oney. Il allait falloir qu’elle y retourne. Sauf que non, elle n’en avait pas du tout envie. La tête posée contre la vitre froide du véhicule, elle se dit alors que l’histoire de la maladie aurait été plus facile à entendre. Il ne lui aurait pas demandé de le voir d’un nouvel œil… Non, décidément, elle n’avait pas réfléchi à cette éventualité.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   02.03.14 10:15

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Elle ne le repoussa pas de suite. Non, il put savourer le baiser quelques secondes. Les lèvres de la jeune femmes étaient entrouvertes. Elle n'était pas un bloc de pierre, surprise par l'attaque. Pas tout à fait. Il aurait aimé que ce baiser dure toujours. Que cet infime instant où elle était à lui puisse être sa réalité. Malheureusement, cette dernière le rattrapa vite, trop vite. La main d'Elsa se posa sur sa poitrine et elle le repoussa. Même s'il était avide de ce baiser, il n'avait jamais été une brute. Et quand bien même la force d'Elsa n'était pas suffisante pour le faire céder, il le fit, par respect pour elle, un respect quelque peu ébranlé alors qu'il lui avait littéralement volé ce baiser. Il ne l'avait pas prévenue, il ne lui avait pas laissé le temps de voir venir le geste, de s'y préparer... Par peur du rejet sans doute. Il vivrait mieux avec le remord d'avoir tenté et échoué, qu'avec le regret de ne même pas avoir tenté sa chance.

En plus de le repousser, elle le gifla. La claque le saisit. Elle n'était pas forcément violente, mais c'était le geste de la femme outragée. Elle s'était levée d'un bond, renversant la tasse sur la table et alors que son regard avait été attiré par l'imminence d'une catastrophe, il ne vit pas venir cette autre. Saisi, il regarda Elsa, sa joue le cuisant soudainement. Mais surtout, elle décida de prendre la poudre d'escampette. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Même s'il était déçu. Il resta bêtement assis, avec l'horrible impression que tous les regards convergeaient vers lui et le jugeaient pour ce qu'il avait fait. Embrasser une femme de force, cela ne se faisait pas et ce n'était pas dans ses attitudes. Mais Oney était un type qui agissait souvent selon ses pulsions et en la voyant si proche, si naïve, si inconsciente du trouble dans lequel elle plongeait son meilleur ami depuis des années, il n'avait pas pu résister. Le petit diable sur son épaule lui avait soufflé de saisir cette chance et tant pis pour les conséquences.

Mais alors qu'il se retrouvait seul dans le bar, la joue rougie par la gifle, le cœur battant la chamade suite au baiser, il se disait que réfléchir aux conséquences aurait peut-être pu s'avérer judicieux. Il nota pourtant que le manteau de la jeune femme était toujours là. Elle était coincée. Elle n'allait pas se sauver maintenant. Maintenant, il pouvait enfin lui parler librement. Cela la ferait peut-être culpabiliser... Et alors ? Après plusieurs années à avoir pris sur lui, à avoir tout tenté pour faire passer ce sentiment amoureux, il était temps d'affronter la réalité, même pour Elsa. Il poussa un profond soupir, se leva, jeta quelques dollars sur la table pour payer les consommations. Il enfila son manteau, récupéra celui de la jolie blonde et quitta l'établissement. Il n'allait pas la forcer à se confronter à lui si elle ne le voulait pas.

Il sortit dans le froid mordant, avisant la silhouette de la jeune femme, appuyée contre la voiture, sans doute troublée. On le serait à moins. Il s'approcha doucement d'elle, posant le manteau d'Elsa sur ses épaules, avec une certaine tendresse, qui n'était pas rare chez lui, mais qui pouvait désormais s'avérer ambiguë pour elle qui n'avait rien su voir jusque maintenant.

« J'suis désolé. »

Il se racla la gorge.

« Enfin, je ne peux pas dire que je regrette totalement... Mais... J'aurais pas du agir ainsi et te prendre par surprise... »

Il s'humecta les lèvres, un peu nerveux. Et si elle décidait de ne plus jamais lui adresser la parole ? C'était possible. Maintenant qu'elle savait qu'il en pinçait pour elle, elle pouvait très bien l'éviter, trop consciente de ses sentiments à son égard et ne sachant pas comment les gérer. Et alors, il aurait tout perdu. Voilà, il avait joué. Il avait perdu. Fin de l'histoire.

« On peut en parler, si tu veux... Ou je peux partir, je me débrouillerais pour rentrer, j'peux comprendre si tu m'envoies chier et que tu ne veux plus me voir. »

Il essayait de prendre un ton dégagé, comme d'ordinaire, mais cela sonnait faux. Il ne pouvait totalement masquer sa souffrance à l'idée qu'elle le congédie sans autre forme de procès. Son cœur battait toujours aussi vite, mais plus sous l'exaltation d'un baiser... Davantage dans la peur d'un refus. Il était prêt à se briser.

Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   03.03.14 10:41

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Il devait bien faire moins vingt degrés dehors et pourtant, Elsa ne sentait pas ce froid mordant qui faisait rage autour d’elle. La tête posée contre la vitre froide de sa voiture, elle avait envie de pleurer, sans vraiment comprendre pourquoi. Elle devait se poser, réfléchir calmement. Essayer de comprendre ce qui venait de se passer. Qu’avait-il donc en tête ? Savait-il au moins qu’elle allait se marier ? Elle ne doutait pas que son frère lui avait déjà annoncé la nouvelle. Elle en était certaine, tout comme elle devinait que Sloan connaissait les sentiments d’Oney. Ils n’avaient jamais eu de secret l’un pour l’autre et pensait jusqu’à aujourd’hui qu’il en était de même envers elle. Sauf qu’elle s’était trompée. Elle soupira. Elle avait été si heureuse de revoir son meilleur ami, persuadée qu’ils pourraient reprendre leur amitié là où ils l’avaient laissé. Mais avaient-ils vraiment laissé une amitié derrière eux ? A en croire Oney, il ressentait déjà bien plus avant de partir. Elle hésitait très fortement à rentrer à pieds jusqu’au magasin pour y attendre Sloan. Ce dernier n’allait certainement plus tarder et de toutes manières, elle allait l’appeler pour qu’il vienne plus tôt. Composant le numéro, elle expliqua au bout de deux sonneries, à croire qu’il attendait derrière son téléphone, qu’il fallait qu’il vienne la chercher. Elle n’expliqua pas pourquoi, certaine qu’il savait déjà. Elle pensa alors à Thomas. Comment allait-elle faire si cette histoire lui arrivait aux oreilles ? A Barrow tout se savait rapidement et vu le nombre de personnes à l’intérieur du bar, les rumeurs allaient vite circuler. Elle ne put alors retenir une larme, qui lentement vint lui caresser la joue. Elsa ne voulait pas perdre son fiancé. Elle l’aimait trop. Mais elle ne voulait pas perdre Oney non plus, pas une nouvelle fois. Pourtant la terrible idée qu'elle allait devoir choisir lui chatouillait l’esprit. Le choix aurait dû être vite fait. Elle était fiancé à Thomas, l’aimait depuis trois ans, malgré tout, un sentiment bizarre s’était installé dans son bas ventre et lui disait que laisser partir Oney serait la pire des erreurs. Elle tapa rageusement contre la vitre. Elle aurait vraiment eu besoin de se défouler contre un sac de boxe… Elle aurait voulu pouvoir parler à quelqu’un qui aurait compris et qui aurait pu l’aider, et surtout pas à l’un des trois hommes important de sa vie. Elle se sentait comme une de ces filles qu’on voit au cinéma et qui semblent presque heureuses d’avoir plusieurs hommes à leurs pieds. Sauf que pour elle, le script était écrit en chinois et elle ne savait pas le lire et en plus elle ne voulait pas de plusieurs hommes… Un poids vint se poser sur ses épaules et elle comprit qu’Oney lui ramenait son manteau. Il faisait ça délicatement et un frisson parcouru Elsa. Elle ne sut pas comment l’expliquer et continua à fixer son reflet déformé par la vitre glacée. Il était désolé. Et il y avait de quoi. Lui voler un baiser était bien la dernière des choses à faire. Elle voulait lui répondre qu’elle était contente de se l’entendre dire, mais qu’elle aurait préféré ne pas le savoir, ou alors pas de cette manière. Mais les mots restèrent coincés dans sa gorge. Elle voulait qu’il parte, mais pas aussi loin qu’avant… Ecoutant ses paroles, elle finit par se tourner vers lui, fuyant son regard. « Oney… Je… » Elle passa sa main sur son visage, désespérée. « Laisses moi du temps, je ne veux plus que tu partes, mais laisses moi du temps. » Elle devait lui dire, même s’il le savait surement déjà, même si cela avait dû être la raison de son retour. Il fallait qu'il l'entende de sa bouche à elle. « Oney, je vais me marier, tu peux pas juste arriver et me dire que tu m’aimes, c’est injuste, je ne peux pas. » Elle avait presque crié, mais injuste était bien le mot. Il lui laissait son cœur, fragile organe qu’elle pouvait réduire en miettes sans même y faire attention, mais dans l’autre main elle avait aussi celui de Thomas et elle les aimait trop tous les deux pour faire du mal à l’un ou à l’autre. Seulement elle ne les aimait pas de la même façon. « Tu es mon meilleur ami, je… Laisses-moi du temps vraiment, je vais rentrer chez moi et… » Et quoi ma vieille ? Elle-même ne savait pas, elle voulait juste rentrer chez elle, se blottir sous la couverture et arrêter de penser. Elle s’approcha d’Oney, elle aurait voulu le prendre dans ses bras, comme toujours, mais elle avait trop conscience désormais qu’elle ne pouvait plus. Elle lui attrapa juste la main rapidement pour la presser contre la sienne. Elle reviendrait, mais n’était pas sûre que ce serait pour le bonheur de son ami.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   11.03.14 19:31

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Il ne pouvait pas la blâmer. Alors qu'une gêne palpable s'était installée entre eux, il regretta que les choses tournent ainsi, mais sans arriver à en vouloir à Elsa. Oney était un mec bien et sincèrement gentil, même si on pouvait en douter à la façon fourbe dont il avait volé le baiser à la jolie blonde. Il devinait son trouble. Elle était fiancée, elle devait se marier et voilà que son meilleur ami débarquait après deux ans d'absence pour lui avouer être amoureux d'elle et être parti à cause de cet amour qui le rongeait. Enfin, il n'avait pas encore eu le temps de lui dire tout cela, mais elle avait bien du comprendre quels sentiments nourrissait son meilleur ami par ce baiser, non ? Quoiqu'il en soit, il prenait sur lui pour la rejoindre et tenter de paraître le plus normal possible, comme si l'épisode était clos. Alors qu'en vérité, son cœur battait au rythme de ses paroles et qu'il suffisait d'un rien pour qu'il se brise.

Elle lui reprocha alors de lui avoir dit cela alors qu'elle allait se marier. Son regard s'assombrit alors qu'il serrait les mâchoires. Un muscle tressauta sur sa joue. Il ne s'attendait pas à ce reproche, du moins pas ainsi. Mais à quoi s'était-il attendu au juste ? Il était déçu et il se traitait mentalement d'idiot. Il avait presque envie de rire de sa propre bêtise. Mes dés étaient jetés. Il avait perdu.

« C'est vrai, c'est injuste. Comme c'est injuste que je crève d'amour pour toi depuis des années et que j'ai tout essayé pour m'en débarrasser, pour le cacher. »

Il avait répondu avec un zeste de brusquerie. Oui, il était égoïste de lui infliger cela maintenant et elle était égoïste également de ne pas comprendre qu'il puisse avoir mal. Vraiment mal. Il avait vraiment essayer de prendre sur lui... Elsa s'était rapprochée de lui, lui serrant la main avec une certaine timidité. Il se dégagea avec une brusquerie qui ne lui était pas coutumière. L'amertume se voyait dans son regard, la déception s'entendait dans sa voix, même s'il l'affermit pour continuer.

« Je suis à deux doigts de te voir filer avec un autre, qui ne t'aimera sans doute jamais autant que je t'aime et qui ne te donnera pas autant que je pourrais t'offrir. C'est vrai, c'est pas le moment, j'aurais du te le dire il y a des années, avant que tu rencontres ce crétin avec qui tu vas gâcher ta vie. »

Ses paroles étaient dures et Elsa allait sans doute se braquer de l'entendre parler ainsi de son fiancé, mais Oney ne s'était jamais caché de son animosité pour les copains d'Elsa et surtout celui-là. Thomas savait exactement ce que pensait le meilleur ami de sa copine de lui. Même si Elsa le déplorait. Mais ils ne pouvaient pas tous s'aimer. On n'était pas dans un monde de bisounours. La vie était injuste comme elle le disait si bien.

« Ne t'inquiète pas va, je ne vais pas te stalker comme un malade. Maintenant que t'es au courant, tu peux en faire ce que tu veux, mais au moins, je ne resterais pas à me morfondre en me demandant ce qu'il se serait passé si je t'avais avoué mes sentiments. »

Il eut un petit rire un brin désabusé.

« Je sais que je vais sans doute le regretter. Parce que tu vas te comporter différemment avec moi, hein ? Tu vas m'éviter, tu vas te retenir, en te demandant si je ne vais pas interpréter chaque regard, chaque geste, comme un signe d'amour. Et je n'aurais plus qu'à me traiter de crétin pour avoir tout gâcher mais... Honnêtement Elsa, je ne peux plus faire semblant. »

Si Sloan en était capable, ce n'était pas le cas de son cadet, plus sensible que lui, plus fragile quelque part. Les émotions se lisaient sur le visage et dans le regard de l'irlandais comme s'il était un livre ouvert.

« Si j'peux te demander une faveur avant de te laisser t'en aller... Me raye pas de ta vie Elsa. J'ai essayé de te sortir de la mienne, en vain. Je me contenterais de ton amitié si tu ne peux me donner mieux, mais je ne supporterais pas ton absence. »

Il se fendit d'un petit sourire un peu emprunté.

« J'suis désolé Elsa. »

De pas avoir réussi de se débarrasser de ce sentiment. D'être tombé amoureux de cette fille formidable.
Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Elsa K. Adkins

▪ âge : 23
▪ discussions : 304

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   31.03.14 22:27

I missed you.
Oney ∞ Elsa
L’esprit embrumé, Elsa commençait à avoir froid appuyée contre sa voiture, aussi bien par le froid ambiant que par cette idée terrible qui s’installait peu à peu dans sa tête. Oney était amoureux d’elle et il venait de lui déposer son manteau sur ses épaules. Comment avait-elle pu être aussi aveugle tout ce temps ? Etait-ce lui qui jouait bien la comédie ou elle qui n’avait jamais voulu voir quoi que ce soit. Une certaine appréhension s’installa dans son ventre en pensant que Sweeney pouvait très bien jouer la comédie lui aussi. Elle avait peur, des réactions de tout le monde. Et si quelqu’un les avaient vus ? Personne ne pourrait deviner qu’elle n’avait rien fait et que tout ceci s’était fait à son insu.  Alors qu’elle semblait désespérée et que sa voix laissait transparaître son état actuel, Oney lui laissa voir une certaine violence qu’elle ne lui connaissait pas. Elle fut en quelques sortes blessée de le voir la repousser de la sorte. Mais après tout elle venait de faire exactement la même chose. Si ce n’est qu’elle l’avait rejeté sur un signe d’amour et qu’il le faisait sur son amitié. Elle baissa le regard, blessée. Elle ne pouvait accepter son amour. Et s’il ne pouvait apprécier son amitié… Alors leurs chemins se séparaient là. Même si elle n’en avait pas la moindre envie et qu’elle aurait voulu le voir rire, lui dire que tout ceci était une farce, pourquoi pas même un coup monté avec Thomas.

Elle l’avait attendu deux ans et réapparaissait avec ça sur le dos. Elle se détourna quelque peu, pour contempler le paysage, écoutant ses paroles, qui l’écorchaient un peu plus à chaque mot. Elle ne put s’empêcher de lui lancer un regard noir lorsqu’il mentionna Thomas. Elle avait envie de lui mettre une claque à nouveau, de lui crier que le seul crétin ici présent c’était bien lui et qu’il pouvait simplement l’oublier. Mais elle n’en avait pas la force et sentait qu’à cet instant précis chacune de leur action serait définitive. Comme une partie d’échec, elle devait réfléchir longuement à son coup suivant. Malgré tout, elle ne put empêcher sa spontanéité d’éclater, le pointant du doigt d'un air accusateur. « Je t’interdis de dire ça de Thomas ! Tu as eu pratiquement dix ans pour te décider, pour me dire ce que tu avais sur le cœur, tu as décidé de fuir, moi j’ai continué ma vie, mais ne vas pas chercher à changer ce qui s’est passé. » Elle ne voyait pas ce qui l’en empêchait pourtant.

Il avait tout à fait le droit de débarquer dans sa vie comme un boulet de canon et de lui mettre ses idées en l’air. Strictement rien ne l’en empêchait et c’est bien ce qui la gênait. Ses dernières paroles lui firent l’effet d’une lame en plein cœur. Il avait tellement bien cerné ce qu’elle pensait qu’elle s’en voulu de songer de la sorte. Ce n’était pas dans ses intentions de le blesser, mais il l’avait prise de court et ne pouvait s’en vouloir qu’à lui-même. Elle recula un peu plus, creusant l’espace entre eux, se rapprochant de sa voiture, elle n’avait pas les idées claires et savait pertinemment que prendre le volant serait dangereux, mais elle ne pouvait pas attendre que Sweeney vienne la chercher. Elle allait partir lorsqu’il lui demanda une dernière faveur. De trop, si vous voulez mon avis, après ce qu’il venait de lui faire endurer, mais elle ne dit rien, écoutant avec attention. Et grimaçant au son de ses excuses. Elle le regarda froidement, trop comparé à ce qu’elle voulait, mais elle ne pouvait faire autrement au risque de s’effondrer.
 
« Tu t’excuses, c'est tellement facile après tout ça... Je ne peux rien te promettre, Oney. J’ai Thomas, je suis bien avec lui et tu as raison, pour le moment j’ai l’impression que chaque geste de ma part pourrait te donner de l’espoir… » Elle se tourna vers sa voiture, ouvrant la portière à l’aide des clés dans son blouson. « Je suis désolée, même si je n’ai pas à l’être, mais pour le moment je ne veux plus te voir, je te ferai signe si jamais je change d’avis. » Elle grimpa derrière son volant, au bord des larmes. Ses paroles étaient dures, mais elle devait rester forte et ne pas montrer qu'un cratère venait de se creuser en elle. Elle n’avait aucunement envie de mettre ainsi de la distance entre eux, mais c’était nécessaire, si elle ne voulait pas perdre Thomas. Si elle ne voulait pas se perdre elle-même en fait. Elle claqua la portière, puis avant de démarrer son moteur, posa sa main sur la vitre en direction de cet homme qu’elle ne connaissait pas si bien en réalité, lui jetant un dernier regard rempli de détresse. Elle devait partir, rejoindre Sweeney pour laisser aller toutes les émotions qui la submergeaient à l’instant T.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   02.04.14 12:55

I missed you.
Oney ∞ Elsa
Il était allé trop loin, critiquer aussi ouvertement Thomas n'était pas une bonne idée dans l'état actuel des choses, mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Alors quand elle lui rétorqua assez abruptement qu'il n'avait pas le droit de parler ainsi, ni de revenir et de bouleverser sa vie alors qu'il avait eu 10 ans pour lui dire ce qu'il ressentait, il ouvrit la bouche, prêt à rétorquer vertement. Mais aucun mot ne sortit de sa bouche. Il la referma en gardant pour lui sa réponse. Sur le coup de la déception et de la colère, il risquait de dire des choses qu'il regrettait. La situation était assez catastrophique comme ça, pas la peine d'en rajouter hein ? Et puis, il avait besoin de faire le point, avant de s'emballer, d'avouer à Elsa qu'il n'avait su qu'il était amoureux que quand elle lui avait échappé. Et ouais, désolé, il n'était pas forcément doué avec ça. Il avait aussi pensé que cela passerait, que ce n'était qu'une réaction normale de voir sa meilleure amie s'éloigner... Mais non, ce n'était pas passé avec l'éloignement et ça n'avait fait qu'empirer. Il avait merdé, mais il avait vraiment tout fait pour se débarrasser de ce sentiment, pour ne pas perturber Elsa. Il se contenta de souffler :

« Je ne cherche pas à changer ce qu'il s'est passé... Mais peut être ce qu'il va arriver... »

Il était encore temps de quitter Thomas, ils n'étaient pas mariés après tout. Et puis merde, des couples qui se séparaient, ça arrivait tout le temps ! On n'était pas dans un conte de fée là, ce n'était pas amour toujours ! Il ne se voyait pas comme un briseur de ménage. Elsa savait qu'il était amoureux d'elle depuis des années, maintenant, elle ne faisait ce qu'elle voulait, il avait été assez altruiste comme ça en essayant de lui épargner cela, il était arrivé à ses limites, à Elsa de se montrer adulte un peu.

Il s'excusa alors. Pas de ce qu'il s'était passé, mais de ne pas avoir réussi à cesser de l'aimer. Elle se méprit pourtant sur ses paroles. Comme il lui avait demandé de ne pas la rayer de sa vie, ce qui serait pire que tout. Il pinça les lèvres quand elle lui répondit qu'elle ne pouvait rien promettre, et qu'effectivement, elle avait peur qu'un quelconque geste envers Oney soit mal interprété. Elle se détourna alors pour entrer dans la voiture, non sans achever son ami en lui avouant ne plus vouloir le voir. Il était réduit à attendre le bon vouloir d'Elsa et il en conçut à la fois une peine immense et une colère irraisonnée. Que croyait-elle ? Qu'il suffisait qu'elle siffle pour que le fidèle toutou revienne ? C'était cette image qui le mettait en colère... Et cette colère l'empêchait de s'effondrer. Il se montre sarcastique, inutilement sans doute, mais il était blessé. Plus cruellement qu'il ne l'avait jamais été.

« Comme son Altesse voudra. »

Il se recula, le regard dur, la mâchoire contractée, la regardant dans la voiture. Elle posa sa main sur la vitre. Il contracta les mâchoires, avant de faire demi tour, pour masquer cette soudaine envie de pleurer. Il ne voulait pas la regarder s'en aller, il ne voulait pas montrer sa faiblesse. Même si Elsa le connaissait bien, avait déjà recueilli son mal être, ses chagrins, savait qu'il était un homme sensible à fleur de peau, cette fois, elle ne le consolerait pas. Elle ne pourrait que deviner combien elle l'avait ravagé. Il marcha dans la neige et le froid, comme un égaré, sans compter les heures, sans faire attention, rentrant chez lui à pied, et tant pis pour la voiture restée au bar. Il était transi de froid, les pieds gelés, le corps anesthésié... Son cœur était glacé, en adéquation avec tout son être, mais une fois entre les murs de son appartement, il s'effondra, ne laissant personne être témoin de sa douleur.
Code by Silver Lungs

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu d'or

avatar
Bienvenue à Barrow
Oney L. O'Toole

▪ âge : 34
▪ discussions : 449

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   02.04.14 12:56

RP TERMINE

_________________

   
If you would be loved, love and be lovable.
    « Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »
   
« ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
   

   
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Barrow
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I missed you [Elsa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I missed you [Elsa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ELSA PETITE FEMELLE X EPAGNEULE 3 ANS CSCA BEZIERS HERAULT
» C'est la merde. [Elsa]
» [TERMINÉ] Just want to talk to you... [Elsa]
» [Terminée] Elsa O'Clock
» Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: Taverne de l'Ours Blanc.-