SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 ❄ Venez leur dire "au revoir".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Compte fondateur

avatar
Bienvenue à Barrow
Maire Moore

▪ âge : 6
▪ discussions : 323

MessageSujet: ❄ Venez leur dire "au revoir".    24.01.14 4:03

Venez leur dire "au revoir"...
En entrant dans la salle des fêtes, les habitants de Barrow furent conduits vers un stand qui se tenait près des portes. Sur une pancarte, on pouvait lire « Venez leur dire au revoir... ». Le maire qui se tenant sur l'estrade face à tous les habitants a néanmoins expliqué le principe. Chacun leur tour les Barrowers peuvent adresser un message en signe de dernier hommage à ceux qu’ils ont perdu dans l’attentat. Bien entendu les vidéos resteront anonymes pour ceux qui le voudront mais ce sera l'occasion pour eux au moins de dire au revoir pour de bon à ceux qui les ont malheureusement quitté. Pour montrer l’exemple, Madame Moore est entrée dans le box prévu à cet effet le rideau ouvert et a lancé la caméra. Lorsqu’elle a fini de dire ce qu’elle avait à dire, elle est sortie et s'est dirigé vers le centre de la pièce pour laisser libre aux habitants de faire la même chose qu’elle, ou pas d'ailleurs. C’est une initiative sous volontariat soufflée à Adeline Moore par la psychologue de la ville avec qui cette dernière est en thérapie depuis qu'elle a elle-même perdu sa fille lors de l'attentat. Autant dire que cela n'est en aucun cas une énième tentative du Maire pour se faire apprécier et qu'elle a tout prévu pour que cela se fasse dans le respect des Barrowers décédés mais aussi de la famille de ces derniers. Pas de manipulation juste le besoin de chacun d'enfin dire au revoir...
Explications ✦
- Pour participer il suffit juste de poster à la suite votre rp "message d'au revoir". Cela se fera en un seul message et permettra à chacun de faire le point sur l'état d'esprit de son personnage plus d'un mois après l'attentat.
- Il n'y a pas d'ordre de passage ou de limite de mots/lignes, tout est libre alors laissez-vous aller !

SORTEZ LES MOUCHOIRS !   
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: ❄ Venez leur dire "au revoir".    08.02.14 10:40



Je ne voulais pas aller à cette fête, je n'avais vraiment aucune envie de retourner à l'endroit où Isaac est mort. Pourtant... Quelque part, je me disais que si je retournais précisément à cet endroit, je pourrais supprimer cette peur que j'ai de ce lieu. Alors j'y suis allé. Je me suis habillé comme il le faut et j'ai même mis un masque. Seulement, j'ai été surpris de voir la Maire nous parler d'un stand pour dire adieu. Quelle idée stupide, comme s'ils pouvaient nous entendre. Non, je n'avais pas envie de faire mes adieux, c'était déjà le cas après tout, non ? Malgré tout, je crevais d'envie d'aller dans ce box. Si seulement je pouvais parler à Isaac une dernière fois. Je jetais un coup d’œil sur ma fauche et ma droite et j'entrais discrètement pour ne pas qu'on me voit. Une chaise et une caméra, c'était tout ce qu'il y avait. T'es stupide Joe, tu voulais parler à Isaac et au lieu de ça tu vas raconter ta vie à la caméra ? Je m'asseyais quand même sur la chaise, face à cette caméra qui ne tournait pas encore. Après tout, je n'avais jamais pu parler de ce que je ressentais, pourquoi pas cette fois ? Je prenais une grande inspiration et mettait la caméra en marche, puisque c'était le but si j'avais bien compris. C'est parti Joe, il est temps de dire adieu à Isaac.

" S... Salut Isaac, c'est moi, ton Joe. Bon, ça me fait bizarre de faire comme si je te parlais alors que je parle à une caméra, mais je suis plus à ça près maintenant. Quand la Maire nous a parlé de ce stand, j'ai trouvé ça complètement bête, mais je me suis rendu compte que je ne t'avais jamais dit adieu en fin de compte. Il est temps pour moi de le faire je crois... Tu sais, quand on était petits, tu étais un modèle pour moi. Je n'avais pas de père puisque cette enflure s'est barré en me laissant et je n'avais aucun modèle masculin à prendre en exemple. Puis je suis devenu ami avec Morgan et j'ai trouvé le meilleur exemple au monde à suivre. Toi. Tu étais plus grand déjà et on sait toujours que les enfants admirent les plus grands. Mais surtout, malgré tes airs grognons, tu étais tellement adorables. T'as aussi réussi à nous supporter Morgana et moi alors qu'on était de vrais teignes ! " Je rigolais tout seul alors que ma vue devenait légèrement plus floue. " Bref, tu as été un vrai modèle pour moi et tu as continué à l'être alors que le temps passait et qu'on devenait plus grand. Puis un jour, tout a changé. Je me souviendrais toujours de ce moment parce que même si ce n'est pas le jour où on est sortis ensemble, c'est là que notre relation a évolué. Tu dois te souvenir aussi, quand ta meilleure amie a laissé échapper que t'étais gay alors que j'étais à la porte. Le choc que ça m'a fait à ce moment et pourtant... Au fond de moi, j'étais heureux. Oui, j'étais heureux parce que je savais que je pouvais me rapprocher plus de toi, qu'on avait un énorme point en commun. Ensuite, tout est allé très vite. Je crois... Oui, je crois en fait que depuis le début, j'étais attiré par toi. Je ne m'en suis rendu compte que le première fois qu'on s'est embrassés. J'aurais toujours pensé que ça aurait été moi qui aurait fait le premier pas vu comment t'étais coincé, mais non, c'était toi. C'était un instant magique pour moi, un instant que jamais je n'oublierais. " Et voilà, je sens une goutte qui perle le long de ma joue et qui me chatouille. Je l'essuie d'un revers de la main, il est trop tôt encore pour pleurer.

" Ensuite, il y a eu nos moments en amoureux, mais en cachette puisque tu ne voulais pas que les autres sachent? Je m'en fichais moi, je t'aimais et puis c'était même amusant de se cacher. Ensuite, il y a eu notre première fois... J'ai eu peur pour ce moment, tu sais combien ma toute première fois avec un mec était catastrophique hein, alors j'appréhendais un peu. Mais finalement, c'était parfait. Tu étais parfait. " Je rigole à nouveau alors que les larmes coulent plus nombreuses. " Tu m'aurais grondé si t'étais là, je me souviens que tu détestais quand je t'idéalisais. Pourtant tu étais une personne extraordinaire Isaac, tout le monde le sait. Enfin, les jours ont passé et puis on... On a eu ce moment où ça allait mal. Mais j'en avais marre de me cacher aussi et puis, j'en avais marre de trahir ma meilleure amie. Ensuite je... J'ai été con. Tu sais, avec Benjamin. Ce soir-là, je en sais pas ce qui m'a pris, vraiment. Mais on s'est juste tripoté, je t'assure qu'il n'y a eu que ça, même si c'est déjà trop. En plus, je n'ai fait que penser à ton visage pendant ce moment. Je te voulais toi, pas lui. Cependant, quand je te l'ai dit, on a rompu. Tu avais raison d'être aussi froid avec moi, de m'en vouloir. J'avais mal agi. Et même si j'ai eu mon accident, même si j'ai été dans le coma, tu n'aurais peut-être pas dû me pardonner si vite. Je suis quand même content que tu l'aies fait parce que j'ai pu passer les derniers instants les meilleurs de ma vie jusqu'à cette fête, il y a un mois... Tu n'avais pas à prendre ma place sous cette plaque qui tombait du plafond, tu n'avais pas à perdre la vie pour converser la mienne. Maintenant je suis envie, grâce à toi, mais tu m'as laissé tout seul Isaac. Tu n'est plus... là. Alors à quoi ça sert que je sois en vie sans toi ? " Les larmes dévalaient maintenant, mais je n'avais pas fini, je voulais encore parler avec lui.

" Si tu savais ce que j'ai ressenti. J'ai eu l'impression qu'on attrapait mon cœur et qu'on le serrait fort, qu'on le compressait puis qu'on l'arrachait morceau par morceau. Je t'en ai voulu aussi, je t'en ai voulu de m'avoir abandonné, mais ça n'a pas duré parce que je ne peux pas t'en vouloir Isaac, pas pour ça. J'avais mal, tellement mal. Non, c'est faux, j'ai mal. Oui, encore maintenant, j'ai mal. Trop mal. Mais on ne peut rien y faire, tu ne pourras pas revenir. Si tu me verrais en ce moment, tu me frapperais sûrement. Je suis devenu... affreux, méconnaissable. Je me déteste. Mais ça me soulage. Enfin, plus maintenant. Je suis un abruti tu sais. Maintenant que je dis tout ça, tout ce que j'ai sur le cœur, je me rends compte que c'est bien plus agréable comme remède que de jouer au con. Je suis même presque sur le point de perdre Morgana et Ethan tu sais, je suis tombé bien bas. Je suis fiancé à une fille aussi. Je ne l'aime pas, pas du tout, mais je l'apprécie. Seulement, je lui fais du mal. Tu n'aurais jamais été avec ce Joe là, pas vrai ? Oui, je la fais souffrir parce que je souffre, mais c'est méchant, je n'ai pas le droit de continuer à la faire souffrir encore. Depuis ta mort, je me dis que je n'ai pas le droit de sortir avec un homme. Ce serait te trahir. Oui oui je sais, ne me gronde pas, je sais que tu voudrais que je refasse ma vie, que je sois heureux encore. Tu sais, j'ai rencontré un homme. Il te ressemble beaucoup, mais il est tellement différent de toi. Je crois que... Je l'aime bien. Tu penses que je devrais peut-être... Me rapprocher plus de lui ? " Je secouais la tête. Je commençais à devenir fou, comme s'il allait me répondre.

" Voilà Isaac. Tu sais tout, tu sais tout sur ma vie, sur ce qui se passe depuis ta mort. Tu dois me voir de là-haut et t'as dû me détester d'ailleurs. Je suis désolé. Désolé d'avoir agi bêtement, je te promets de me rattraper. Oui, je te promets d'effacer ce nouveau Joe et de laisser l'ancien revenir. Maintenant... Je crois qu'il est temps que je te dise adieu pour de bon. Je n'en ai pas envie, mais il le faut, je dois passer à autre chose et panser me blessures. Sache Isaac, sache que tu resteras à jamais dans mon cœur. Jamais je ne pourrais t'oublier, tu as été l'homme que j'aimais plus que tout et tu auras toujours ta place en moi. Toujours. Tu resteras toujours dans le cœur de Morgana aussi. Mais ne nous en veut pas de vouloir passer à autre chose, de vouloir continuer à construire nos vies malgré ton absence. Il est temps... Adieu Isaac. Merci pour tout... Pour tout ce que tu... ce que tu as fait et continue de nous protéger Morgana et m...moi. Je t'aime Isaac... Adieu. " J'éteignais la caméra et prenait ma tête dans mes mains pour me laisser pleurer. Les larmes se déversaient sur mes mains, ma respiration se bloquait et je sanglotais bruyamment, mais je n'en avais complètement rien à faire. Malgré tout, j'avais moins mal. Oui, j'avais beaucoup moins mal et surtout, je me sentais léger. Comme si j venais de lâcher des énormes poids. Désormais, je devais continuer sans Isaac, c'est un fait. J'avais été aveuglé trop longtemps par le chagrin, j'avais agi bêtement, mais c'était fini. Joe était de retour, comme Isaac l'aurait souhaité. J'attendais finalement que les larmes cessent pour m'essuyer avec mes manches déjà trempées. Je levais les yeux au ciel et y envoyait un baiser avec ma main avant de sourire sincèrement, comme je ne l'avais pas fait depuis sa mort. Puis je me remettais un peu avant de sortir. Cette fois c'était fait. Adieu Isaac.

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
 

❄ Venez leur dire "au revoir".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est dur de dire au revoir....quand on sait qu'on les reverra un jour
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
» C'est toujours plus facile de dire au revoir en s'amusant [Fe]
» Que dire...? Au revoir? Adieu? Nan, à plus tard serait le mieux...
» Je n'étais pas pour partir sans dire au revoir, non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: Cakeather Lane. :: Hall of Moore. :: Le bal masqué. (event 2/3)-