SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   30.01.14 14:05

“ Joe & Paige „
« Garde tout pour toi et ça te détruira. »

Ce froid... C'est étonnant à dire, mais j'avais oublié à quel point il était intense. Oui, j'avais oublié à quel point il faisait froid à Barrow ou plutôt, je n'avais connu que ça jusqu'à il y a quelques mois. Jusqu'à ce que j'aille à Los Angeles, jusqu'à ce que je découvre la chaleur et les gens qui se promènent en maillot toute la journée, jusqu'à ce que j'apprenne à découvrir le corps d'autres hommes et évidemment jusqu'à ce que je rencontre Paige. Oui, Los Angeles avait été un moment rempli de conneries, mais pas que malgré tout. Paige n'était pas une connerie, pas du tout même. Elle savait être douce, attentionnée et elle était évidemment quelqu'un sur qui on pouvait compter. Je l'aimais beaucoup, oui énormément, mais j'aurais dû ne rester qu'un très bon ami avec elle, tout simplement. Pourtant non. J'ai couché avec elle, un soir où j'étais bourré certes, mais elle a été ma première fille. Ma première femme. J'ai découvert avec elle la sensation qu'on éprouvait à faire l'amour avec une femme. Ce n'était pas forcément désagréable en soit, mais ce n'était vraiment pas mon truc. Non, j'aimais le corps des hommes et uniquement ceux des hommes. Pourtant, je lui ai proposé que l'on sorte ensemble. Parce qu'elle est quelqu'un de bien et parce que je ne peux pas sortir avec un autre homme qu'Isaac. Oui, je ne peux pas le trahir et aimer un autre homme comme je l'ai aimais lui. Alors quitte à sortir avec une fille géniale, autant passer le reste de ma vie avec elle. Alors je l'ai demandé en mariage. Enfin, je sortais de mes pensées et je me concentrais sur mes pas. Après tout, la maison n'était pas bien loin. Une fois sur le pas de la porte, je tournais la clé dans la serrure et entrait dans ma maison. Non, notre maison. " Paige ? J'suis rentré ! "

Aucune réponse, il me semblait qu'elle devait rentrer tôt pourtant. Enfin, elle fait bien ce qu'elle veut après tout. Elle a sûrement dû aller voir un homme encore, mais elle a raison de le faire, je ne lui en tiens pas du tout rigueur. Je dépose mon manteau et retire mes chaussures avant d'aller me chercher quelque chose à grignoter dans les placards et de m'installer sur le sofa. Je ne comprends pas pourquoi elle ne m'a toujours pas quitté alors qu'elle doit très bien comprendre la situation, elle est intelligente après tout. J'aurais pensé qu'elle l'aurait fait depuis un moment, mais non elle reste fiancée avec un abruti, un connard qui la traite mal alors qu'elle ne le mérite absolument pas. Tant pis pour elle, c'est son choix après tout. C'est un peu ma faute aussi quand même... Ma vie est un gros bordel, j'aimerais simplement pouvoir passer un grand coup de balai. Mais au contraire, le bordel s'agglutine. C'est comme cet homme que j'ai rencontré la nuit dernière, Alaric. Il lui ressemble tellement, à Isaac, mais pourtant ils sont si différents. Non, ce ne sont pas les mêmes, mais il me plait quand même. Plus que n'importe qui depuis la mort de celui que j'aimais. Je me sentais tellement en confiance avec lui aussi, malgré son ton plus dur et son air plus méchant. Ça le rendait plus sexy encore à mon avis. Je ne pouvais pourtant pas m'autoriser à passer plus d'une nuit avec un homme. Je sais qu'Isaac m'aurait poussé à continuer de faire ma vie, m'aurait poussé à rencontrer d'autres gens, mais je n'y arrive tout simplement pas. Je n'y arrive pas, mais je n'arrête pas de penser à cet homme depuis la nuit que l'on a passé ensemble. Peut-être que ça me passera, je n'en sais rien. Ah, de toute façon, ce n'est plus le moment d'y penser.

J'entendais du bruit sur le pallier, sachant pertinemment de qui il s'agissait et mes soupçons furent confirmés alors que la porte s'ouvrait. Comme à chaque fois, c'est sa chevelure rousse qui ressort en priorité et attire l’œil de quiconque. C'est une jeune femme magnifique et j'aurais été très heureux avec elle si j'avais réellement apprécié les filles. Je l'observais déposer ses affaires sans un mot ou un sourire et attendait qu'elle s'approche de mot pour déposer un baiser digne de ceux que l'on fait étant gamin sur ses lèvres avant de m'éloigner un peu d'elle. " Comment était ta journée ? T'as dû être pas mal occupé vu que t'es arrivée après moi, non ? " Changer de sujet pour éviter d'observer son mal-être, c'était ma solution. Il y avait cet énorme nuage qui flottait au-dessus de nous. On pensait tellement de choses sur notre situation, mais on ne disait rien. Il le fallait pourtant, je le savais et elle aussi. Mais l'un comme l'autre, nous n'osions pas vraiment. De toute façon, je savais aussi que c'était à moi de parler en premier par rapport à ça, mais je n'étais pas prêt à le faire et je n'en avais pas vraiment envie. Pourtant... Je lui autorisais finalement un sourire puisqu'elle n'avait rien fait de mal après tout. " J'ai l'impression qu'on ne s'est pas trop vu ces derniers jours, si on parlait un peu ? " Mes mains devenaient moites et j'étais la proie de légers tremblements. Oui, j'étais nerveux. Nerveux de comment allait se passer la discussion. Peut-être qu'on ne parlerait pas de ces sujets qui planent au-dessus de nous, mais peut-être que oui. En tout cas, ce n'était pas ma priorité. Je l'invitais à s'asseoir sur le sofa et retournais m'y mettre à côté d'elle. " Alors dis-moi, tu t'habitues à Barrow ? Je pourrais comprendre si tu me dis que non. " Je souriais doucement, tentant de calmer la tension qu'il y avait.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Paige Broderick

▪ discussions : 132

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   30.01.14 17:11

garde tout pour toi et ça te détruira
joseph&&paige
Si la journée avait commencé lentement, les choses s’étaient rapidement développées. À la base, Paige avait préféré faire un rapide tour à la boutique qu’elle allait éventuellement ouvrir avant de retourner au foyer qu’elle occupait avec son fiancé. Sauf que finalement ça ne s’était pas passé exactement comme ça... c’était même plutôt compliqué. Alors voilà pour commencer, elle s’était réellement trainée jusqu’au magasin qu’elle s’efforçait de rendre présentable pour une ouverture. Elle avait déjà fait une bonne partie du travail, elle avait pris contact avec des gens qui pourraient lui fournir les fleurs dont elle avait besoin à un prix acceptable. Ça avait été ardu, après tout les fleurs n’étaient pas ce qu’il y avait de plus commun dans le froid. Chose qui rendait le commerce un peu difficile, mais rien n’était à l’épreuve de la demoiselle ! Enfin, là n’était pas la question, elle avait fini cette partie du travail, il lui restait maintenant à rendre le tout agréable au regard pour attirer des clients. Ça c’était déjà plus facile, mais terriblement demandant au niveau du temps et de l’énergie. Elle en faisait donc un peu à chaque jour, prévoyant ouvrir la semaine suivante. Il fallait bien se laisser un laps d’adaptation à cette ville...
Il fallait néanmoins comprendre les motivations de la demoiselle, c’était principalement pour se tenir occupée, pour ne pas réfléchir à tout ce qui était moins plaisant dans son déplacement à Barrow. Notamment les potentiels problèmes conjugaux qui pouvaient survenir à tout moment. Elle ne vivait pas non plus dans un trou d’autruche, elle était bien consciente de ce qui l’entourait, seulement, elle préférait en faire fi espérant que les choses avec Joe s’amélioreraient. On pourrait lui demander si elle était heureuse, qu’elle répondrait probablement non ou du moins qu’elle le penserait. Mais ça ne changeait absolument rien de ce qu’elle avait décidé. On revenait toujours au point de départ, au fait qu’elle aimait le jeune homme malgré tout... Enfin ça expliquait tout de même pourquoi elle décidait de se concentrer sur autre chose.

L’idée de se changer les idées lui était très certainement restée après qu’elle ait fait un peu de placement dans le magasin, pourtant, elle n’était pas encore suffisamment habituée à la ville pour se trouver une occupation aussi facilement qu’elle l’aurait fait à Los Angeles. Elle aurait pu appeler quelqu’un passer un moment avec un mec. Ça aurait très certainement put faire le tour et la mettre de bonne humeur, mais ce n’était pas quelque chose qui lui tentait à ce moment précis. Elle soupira, tout simplement, ne sachant que faire. Elle avait beau se laisser aller avec quelques beaux représentants de la gente masculine, c’était plus compliqué que ça. Et elle n’en avait tout simplement pas envie. Il fallait néanmoins qu’elle trouve quelque chose sinon c’était retourner au domicile familial et elle en avait encore moins envie. C’est donc après qu’une drôle d’idée lui ait passé en tête qu’elle décida d’aller se promener en ville. Il fallait qu’elle se familiarise et bon au moins c’était un endroit plus neutre. Le problème, c’était que son style vestimentaire était plus adapté à des 40 degrés au-dessus de zéro plutôt qu’en-dessous. Je vous laisse donc deviner, elle se les gelait. Les mains particulièrement, mais aussi les pieds. À croire que les bottes de designer n’étaient pas ce qu’il y avait de plus chaud.

C’est donc à moitié frigorifiée que la demoiselle retourna chez Joe, non sans maudire la température. Elle n’avait néanmoins pas vue le temps passer, principalement parce qu’elle avait mis un moment à retrouver son chemin jusqu’à la maison en question, et elle fut surprise de découvrir que son fiancé était déjà arrivé. Elle déposa son sac à l’entrée et accrocha son manteau en se contentant de s’annoncer légèrement : « Je suis rentrée. » Parce que c’était clairement possible qu’il ait manqué son arrivée voyons... Elle laissa Joseph prendre l’initiative avec le léger baiser avant de forcer un sourire. Ça semblait faux, mais elle était tout de même contente de l’attention. Elle devait s’en contenter. « Ça allait, je suis en train de préparer la boutique pour l’ouvrir. C’est pas mal de boulot, mais bon. » Elle essayait de lui faire comprendre qu’il pourrait bien venir l’aider, mais franchement, elle ne s’y attendait pas vraiment. « Et ta journée s’est bien passée ? » Le tout accompagné d’un sourire alors qu’elle replaçait ses cheveux. Elle fut alors surprise à nouveau par son fiancé qui lui proposait alors de parler. Oh, pourquoi pas, il avait raison ça semblait faire une éternité. « Tu as raison. » fut sa réponse. Paige parlait d’une voix douce, comme si elle était charmée par l’intention. Bon, elle n’était pas non plus si niaise, mais elle ne pouvait pas nier qu’elle appréciait. La demoiselle s’installa donc sur le sofa avec un mince sourire alors que son fiancé lui posa une autre question. « C’est froid comme endroit. » Et elle ne parlait pas seulement de la température extérieure. Les gens semblaient chaleureux comme tout, mais ils n’étaient pas la personne qui lui importait le plus. « J’imagine qu’avec des nouvelles moufles je vais m’habituer. » Ou comment minimiser un problème. Sauf que comme Joe, ce n’était pas sa priorité de parler des choses sérieuses. « Mais ça va ? Tu sembles nerveux... » Il ne fallait pas croire qu’elle était stupide au point de ne pas le remarquer quand même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   07.02.14 17:41

“ Joe & Paige „
« Garde tout pour toi et ça te détruira. »

Le voyait-elle ? Se rendait-elle compte que ce n'était que du cinéma entre nous ? Ou du moins, que je ne jouais qu'un rôle ? Elle était intelligente, très intelligente, elle devait s'en être rendu compte. Pourquoi sourire alors ? Pourquoi apprécier mes fausses intentions ? Je savais que pour sa part, ce n'était pas faux. Lorsque c'est faux, on le repère d'un simple coup d'oeil et ce n'est jamais faux avec elle. Non, je préférais ne pas y penser. Si j'allais trop loin dans cette pensée, je risquais de faire n'importe quoi, comme d'habitude. Je me concentrais sur ce qu'elle me disait. Je souris d'un air légèrement amusé en l'entendant parler de sa boutique. Lorsqu'elle m'a dit qu'elle comptait ouvrir une boutique de fleurs ici, à Barrow, j'ai été vraiment amusé. Qui aurait l'idée de faire ce genre de magasin dans une ville remplie de neige ? Et pourtant, c'était une idée brillante. Après tout, pouvoir acheter des fleurs alors qu'on en voit pas souvent, ça fait plaisir et ça devrait sûrement marcher. Je préférais ne pas lui répondre pour le moment parce que j'avais compris son sous-entendu. J'avais compris que toute seule, ce n'était pas si simple et qu'elle ne refusait pas un peu d'aide. J'appréciais beaucoup Paige, mais je ne voulais pas être trop proche d'elle pour lui faire moins de mal si jamais un jour nos chemins se séparent. Je hochais à la place pour répondre à sa question. " La routine, on dit que de moins en moins de gens aiment lire et pourtant il y a toujours autant de monde à la librairie. " L'ancienne librairie d'Isaac, j'étais le seul à pouvoir la tenir désormais et je ne voulais surtout pas que ce soit quelqu'un d'autre. Mais j'avais abordé un sujet plus sérieux, je voulais qu'on parle. L'avait-on déjà fait au moins une fois ? Je ne suis même pas sûr. Pas de doute, ça nous ferait du bien.

J'appréciais malgré tout ce moment, un moment de calme dans ma vie tumultueuse du moment. J'aurais aimé parler avec elle de certaines choses et peut-être que je le ferais en fait, mais c'était assez dur. Je préférais en savoir un peu plus sur elle, sur comment elle allait. Je souriais, amusé, en entendant sa réponse et déposait ma main sur la sienne. " Je t'avais prévenu, mais tu verras qu'au final, il ne fait pas si froid que ça. Ici, on trouve une chaleur qu'on ne trouve nul part ailleurs. Tu verras avec le temps, quand tu commenceras à t'habituer au changement. " Je n'étais peut-être pas la chaleur qu'elle attendait, mais je lui sous-entendais que peut-être elle trouverait cette chaleur justement si un changement entre nous arrivait. Ce qu'au fond je lui souhaitais. Puis finalement, je me suis fait démasqué. Elle a senti ma tension élevée, mais c'était sûrement mes signes nerveux qui me trahissaient. Oui j'étais nerveux, parce que je voulais lui parler de choses dont je n'arrivais pas à parler. Je secouais alors la tête, feignant même si c'était trop tard que tout allait bien. " Tu sais très bien que je suis toujours un peu hyperactif, c'est les nerfs qui lâchent c'est tout. " Je n'étais pas sûr de pouvoir la berner comme ça, mais ça m'étonnait qu'elle vienne insister sur ce fait.

Je soupirais finalement et me tournais un peu pour être un peu plus face à elle. Mes yeux fixaient les siens d'un air sérieux et je pris mon courage à deux mains. " Je ne suis pas un fiancé parfait Paige. Tu le sais. Tu mériterais sans doute mieux que moi, quelqu'un qui te comblerait plus et à tous les niveaux. " Oui parce que ce n'était pas souvent que l'on faisait l'amour. A vrai dire, ce n'était pas pratique pour le faire, il fallait à chaque fois que je réussisse à me concentrer sur un corps plus masculin que le sien autrement le petit Joe n'était pas paré au combat. Je prenais ses mains dans les miennes sans lâcher son regard. " Toi comme moi, on ne peut pas nier qu'on forme un couple bizarre et qu'on a beaucoup de choses en suspens, des sujets dont on ne veut pas parler. Toi comme moi, on sait qu'on aimerait quelque chose de mieux et que l'on souffre au moins un peu de cette situation étrange... " Je ne voulais pas rompre avec elle, je n'en avais pas envie pour le moment en tout cas. Non, je voulais juste parler. " Alors explique-moi, pourquoi est-ce que tu restes avec moi ? Pourquoi est-ce que tu continues de me supporter malgré le p'tit con que je suis ? " Je l'étais, autant être franc. Elle était la seule avec qui j'étais plus gentil, mais je restais quand même légèrement irascible. J'avais mal, ce n'était la faute de personne. Je voulais comprendre en tout cas ce qui la poussait à rester avec moi alors qu'elle devait souffrir. Je voulais savoir.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Paige Broderick

▪ discussions : 132

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   10.02.14 3:36

garde tout pour toi et ça te détruira
joseph&&paige
Évidemment, on ne pouvait pas penser que Paige était idiote. Au contraire, elle était plus que brillante et il était facile de penser qu’elle comprenait la situation dans laquelle elle était. L’amour la rendait aveugle, ça c’était une partie de l’explication. Le reste c’était simplement une évidence comme quoi elle voulait que ça fonctionne. Difficile à faire, mais ça ne l’empêchait pas d’essayer, aussi longtemps qu’il faudrait à vrai dire. La conversation qu’elle avait avec Joseph était alors très mondaine. Elle parlait de sa boutique de fleurs en essayant d’attirer son attention sur le fait qu’il pourrait l’aider. Lui ne répondait qu’à sa question. Elle retint un soupir alors qu’il lui expliquait qu’il y avait toujours du monde dans la librairie. Elle haussa les épaules, sans vraiment d’explication à ce qu’il avait soulevé. « Qui sait, ils aiment peut-être garnir leur bibliothèque. » Une théorie qui n’était peut-être même pas fausse. C’était une belle explication pour la constante fréquentation de la librairie en tout cas. Elle ne pourrait pas vraiment lui expliquer plus que par un quelconque sarcasme et encore elle s’était retenue. Après tout, elle voulait vraiment se montrer capable d’un quelconque support envers son fiancé. Elle n’était pas certaine que ça changeait quoi que ce soit, mais elle faisait un effort.

Puis, elle fut surprise par une soudaine demande de parler. Agréablement surprise, en fait, mais elle ne comprenait pas vraiment. Ce qui ne l’empêcha pas de jouer au jeu en continuant la conversation. Elle était bien contente et elle le montrait, notamment en lui faisant savoir qu’il faisait froid. C’était quelque chose qui voulait dire bien plus que ce qu’elle disait réellement. Elle espérait que Joseph comprendrait, qu’il ferait quelque chose même. Sauf qu’à quelque part elle savait que ça ne se passerait pas ainsi. La réponse qu’elle reçut était un brin décevante, bien que loin d’être surprenante. « Une chaleur qu’on trouve nulle part ? Tu devrais penser à tenter une pub pour la ville. » Elle cherchait bien sur à faire relevé le manque de réalité dans ce qu’il venait de dire. Ce que Paige cherchait, c’était bien sur le fait qu’il était la chaleur qu’elle recherchait et elle le savait jusqu’au plus tréfonds de son âme, pourtant, ça ne semblait pas être dans les idées de son fiancé. Il fallait s’y attendre. « J’espère que je vais m’y habituer, comme tu dis. » Le froid n’était définitivement pas quelque chose à laquelle elle pourrait s’habituer facilement, mais qui sait. C’était pratiquement une nécessité ! Cela dit l’intérêt de la demoiselle passa rapidement à autre chose. Notamment le fait que son fiancé avait l’air terriblement nerveux. Elle le sentait, c’était terriblement facile à remarquer pour elle. Contrairement à ce qu’on pouvait penser Paige était plutôt observatrice, ce qui rendait le fait qu’elle se voilait la face encore pire. Elle fut d’ailleurs nullement convaincue par ce qu’il lui dit, mais elle se contenta d’un simple « Si tu le dis... » Pourquoi insister s’il ne voulait visiblement pas lui en parler.  

Si elle garda le silence par la suite, ce fut parce qu’elle remarqua l’air terriblement sérieux qu’il avait. Elle ne s’était pas attendue à ça, une conversation trop sérieuse. Un fiancé parfait... ce n’était pas ce qu’elle avait voulu, sinon elle ne l’aurait visiblement pas choisi. Il était vrai que pour ce qui était de faire l’amour ce n’était pas l’idéal, mais elle ne comptait pas le lui reprocher. Alors elle garda le silence, encore. Le laissant continuer dans un monologue qui, à quelque part, la blessait. Parce qu’elle avait l’impression de se faire annoncer qu’il la larguait, parce que ça l’inquiétait. Bref, c’était sans aucun doute mille et une raisons qui pourraient être listées très facilement par n’importe qui. Pourtant, elle continuait à le regarder en silence, une main se serrant sur les plis de sa jupe. Finalement le tout se solda à une question : « pourquoi ? » Et ça faisait mal, plus que tout le reste. « C’est évident, non ? » Eh bien visiblement pas vu la question qu’il lui avait posé. Pourtant, pour Paige, c’était bien évident. Sauf qu’elle ne trouvait pas les bons mots, comme si elle était incertaine à l’idée de dire quelque chose qu’elle pourrait regretter. Plus que tout ce que Joseph lui avait dit, la question qui lui avait posé lui faisait mal. Elle aurait pu pleurer, elle en aurait été capable émotive comme elle l’était, sauf qu’elle était bien trop fière pour ça. Pas pour une simple question. Quelque chose qui n’était pas volontairement blessant. « Ça saute aux yeux non ? Je pensais que tu le savais. » Oui franchement il aurait du le savoir, c’était presque un reproche. « Je m’en fiche que tu sois un petit con ou que tu ne sois pas un fiancé parfait... parce que je t’aime Joe. » Oups. Voilà exactement ce qu’elle avait voulu éviter. Même si ça lui avait toujours semblé évident, qu’elle ne comprenait pas comment il pouvait l’ignorer. Sans plus attendre, Paige se leva rapidement histoire de s’éloigner un peu. Elle ne voulait pas l’entendre, elle craignait sa réponse. Pourtant, elle lui avait dit la pure vérité... malheureusement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   16.02.14 9:51

“ Joe & Paige „
« Garde tout pour toi et ça te détruira. »

Je souriais doucement à sa remarque sur ma phrase, qu'elle sonnait comme une pub, mais je sentais pourtant le sarcasme au fond de cette phrase. Je préférais ne pas le relever et ainsi éviter les soucis. C'était comme ça que je faisais depuis la mort d'Isaac, j'évitais tout et je n'avais aucun problème. Pourtant, je les accumulais et un jour tout retomberais, sauf si je continuais à les contourner encore et toujours. Je n'étais pas sûr de comprendre s'il y avait un sous-entendu qui pourrait expliquer ce sarcasme, mais là encore je préférais ne pas chercher et me contenter de la couverture. Je la sentais un peu sur la touche, un peu contrariée et je pouvais le comprendre à vrai dire, mais ça n'arrangeait pas le fait que je sois nerveux comme elle l'avait remarqué. Au contraire même. Je voulais parler avec elle, mais si elle restait dans cet état, ça ne serait pas si simple. Mais c'était normal qu'elle soit sur la défensive et ça l'aurait été encore plus si elle se serait énervée, si elle me criait dessus un peu plus souvent. Seulement, elle restait calme et ne disait jamais rien. Elle était trop gentille et au fond de moi, bien au fond, j'avais mal de la voir comme ça. Mais heureusement pour moi, c'était tellement enfoui que je m'en fichais complètement. Tant que j'avais cette barrière autour de moi, rien ne me touchais. J'espérais qu'elle tiendrait longtemps surtout.

J'avais finalement abordé le sujet que je voulais aborder. Il fallait s'avouer ce qui était là, ce qui était présent. Il fallait s'avouer que nous n'étions pas du tout le couple parfait, il fallait s'avouer que nous nous cachions chacun des choses, il fallait s'avouer que notre vie était malheureuse. Ce que je voulais comprendre, c'est pourquoi. Pourquoi est-ce qu'elle ne me quittait pas au profit d'un homme qui la désirerait plus que tout au monde ? Pourquoi est-ce qu'elle ne me quitte pas pour un homme qui la traiterait mieux ? Pourquoi est-ce qu'elle ne me quitte pas pour un homme qui l'aime. La question que je lui avais posé lui a finalement fait plus mauvaise impression que je ne l'aurais cru. Je pensais bien avoir compris ses raison, mais je voulais l'entendre de sa bouche. Je voulais voir si c'était vraiment ça, je voulais voir la véracité de ses paroles. Je ne me souciais pas de ses reproches, je restais simplement silencieux en attendant qu'elle me le dise enfin. Elle finit par le dire, par me le dire. Qu'elle m'aimait. J'aurais pu être heureux et au fond, ça me faisait quand même un peu plaisir de savoir qu'une personne m'aimait. Mais je me rendais compte que ce n'était pas réciproque. Je ne ressens pas la même chose pour elle. Qu'est-ce que je ressens d'ailleurs ? Une grande affection oui, mais pas de l'amour. Je ne peux pas, je n'y arrive pas. Alors je me contente d'étirer un léger sourire, mimant une reconnaissance pour cet amour et je me rapproche de son visage pour déposer mes lèvres doucement sur les siennes et lui échanger un baiser doux et plus franc que les autres. Je ne pouvais pas lui répondre la même chose, mais je pouvais au moins lui rendre ça.

J'éloignais ensuite mon visage et déposais ma main sur sa joue, la caressant avec mon pouce. " Merci... de m'aimer, même si je ne suis pas sûr de le mériter. " Dans ses mots, j'entendais ceux qu'Isaac prononçait lorsqu'il me disait qu'il m'aimait. Ça faisait mal certes, mais c'était tellement bon de les entendre ses mots. Tellement bon de s'imaginer que ce soit lui qui me les dise. Seulement, il était mort et c'était Paige qui m'avouait ses sentiments. Puisque je ne pouvais pas lui répondre, je devais au moins me montrer un peu plus tendre, non ? Je glissais alors ma main derrière son dos et la tournait dans la longueur du fauteuil pour l'y allonger doucement. La surplombant par la suite, je la regardais dans les yeux, tentant de ressentir ces battements de cœur significatifs de l'amour, mais non, il n'y avait décidément rien. Je laissais l'une de mes mains glisser le long de ses hanches, les frôler presque en un geste tendre avant d'aller déposer un nouveau baiser sur ses lèvres, un plus insistant cette fois-ci. " Tu es une fille bien compliquée Paige, ma fiancée. J'ai de la chance de t'avoir trouvé, j'ai de la chance que tu ais été là ce soir là. " Je jouais avec elle, je le savais, mais ça me permettait d'aller mieux alors je n'en avais rien à faire. J'avais eu de la chance en effet de rencontrer une fille si follement amoureuse de moi pour écouter tous mes caprices. Elle en revanche, n'a pas eu de la chance en commençant à éprouver des sentiments à mon égard. La main posée sur sa hanche se glissa malicieusement sous son haut pour effleurer et toucher sa peau douce. Je n'étais pas sûr de pouvoir faire ce à quoi la situation semblait amener, mais je pouvais au moins caresser un peu sa peau, son corps. Lui faire un minimum plaisir pour compenser tout ce qu'elle fait pour moi. " Je viendrais t'aider à agencer ta boutique si tu veux... "

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Paige Broderick

▪ discussions : 132

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   19.02.14 3:01

garde tout pour toi et ça te détruira
joseph&&paige
Il aurait fallu un observateur bien naïf pour penser que les choses entre Joe et Paige se passaient bien. Pas que c’était horrible entre eux non plus, il ne fallait pas non plus voir le démon où il n’y en avait pas ou alors où il n’y en avait pas un gros. En effet, malgré quelques tensions, il y avait tout de même une certaine... connexion entre eux. Ils avaient beau être tous les deux tendus, à fleur de peau même dans le cas de Paige, mais ça n’empêchait pas qu’ils étaient, à quelque part, une équipe. La rousse ne s’aidait pas en gardant le silence sur toutes les choses qui la dérangeaient de près ou de loin, mais c’était mieux ainsi. Après tout, elle ne pouvait pas exploser à chaque fois que quelque chose la contrariait, ce serait encore plus impossible à vivre. Alors elle prenait sur elle, quelque chose qu’elle savait visiblement très bien faire et elle taisait la majorité des reproches qu’elle aurait pu faire à Joseph. Elle souffrait en silence comme si c’était la seule chose à faire. Ce qu’on ne ferait pas par amour n’est-ce pas... C’était d’ailleurs le problème, le fait qu’elle l’aimait. C’était ce qui la faisait souffrir, ce qui causait tous ses maux même. Sauf qu’elle ne pouvait le contrôler, ça c’était l’évidence même. Autrement, elle se serait évidemment arranger pour ne jamais tomber amoureuse de lui.
La vie n’était malheureusement pas ainsi faite et ses sentiments étaient bien présent. Sinon pourquoi aurait-elle accepté de déménager dans le fin fond du nord faisant par la même occasion un trait définitif sur des opportunités de carrière ? Même si elle savait que sa vie avec Joe n’avait pas tellement d’avenir, elle avait fait le sacrifice et elle continuait d’en faire maintenant qu’elle habitait avec lui. Accéder à ses caprices, rester avec lui alors que ça lui pesait sur le coeur parfois. Tout ça elle le faisait sans se plaindre, tâchant de garder un certain équilibre qui était plus que fondamental. Elle n’y arrivait pas forcément, du moins elle avait toujours un peu plus de mal lorsqu’elle voyait que ses sentiments ne l’atteignaient pas, mais c’était sous-estimer Paige que de penser qu’elle laisserait tomber comme ça.

Sauf que c’était terriblement difficile de garder un certain contrôle lorsque Joseph lui posait de ces questions. Ça la toucha peut-être plus que ça ne l’aurait du, qui pouvait vraiment se prononcer là-dessus. C’était tout simplement évident qu’elle avait du mal à accepter qu’il lui ait posé la question. Peut-être était-elle simplement trop sensible. Elle ne saurait le dire, toujours en est-il qu’elle finit par lui avouer ce qu’elle ressentait, ce qui n’avait pas forcément été sa meilleure idée. D’autant plus que la réaction à laquelle elle eut droit fut... blessante. Oui bon c’était tout prendre bizarrement, peut-être qu’elle exagérait mais en général lorsqu’on disait un « je t’aime » qui venait du fond du coeur, on s’attendait au minimum à un « moi aussi » ou quelque chose dans ces lignes là. Pourtant, elle, elle n’eut droit qu’à un sourire. C’était frustrant, blessant, ce n’était pas ce qu’elle aurait voulu. Et pourtant il ne fallait pas croire qu’il s’agissait uniquement d’un caprice, c’était différent. C’était ses sentiments qui étaient blessés. Elle le laissa l’embrasser, elle y répondit même. Elle n’allait tout de même pas le repousser alors qu’il lui témoignait de l’affection. Paige avait cruellement besoin de cette affection, parce qu’elle l’aimait.

Les remerciements auxquels elle eut droit par la suite lui passèrent par-dessus la tête. Elle ne les méritait pas, c’était l’évidence même. Joseph lui soutenait qu’elle ne méritait pas son amour, mais elle était lasse, terriblement trop pour lui faire comprendre que ce n’était pas une question de mérite. Elle esquissa un mince sourire, comme si ça suffisait comme réponse. Sauf que finalement, elle décida de se montrer un peu moins douce : « Je ne savais pas que ça me mériterait des remerciements. » Elle ne l’avait pas clamé haut et fort, elle l’avait murmuré, c’était suffisant. Les battements de son coeur accélérèrent lorsque Joseph la coucha sur le dos avant de l’embrasser à nouveau. Sa main alla se placer naturellement dans le cou du jeune homme, insistant également sur le baiser. Elle sourit un peu plus sincèrement en entendant ce qu’il lui disait alors. « Tu es beaucoup plus compliqué que moi, tu le sais ça. » Ce n’était pas un reproche cette fois, mais un simple constat. Enfin ça n’avait pas d’importance, ça ne changeait absolument rien après tout. Elle ne put néanmoins s’empêcher de frissonner lorsqu’elle sentit la main de Joe toucher sa peau. Sauf que ce n’était rien en comparaison avec ce qu’il lui dit par la suite. Ça c’était quelque chose qui la rendait réellement heureuse. Un sourire illumina son visage alors qu’elle se redressait quelque peu pour déposer un baiser sur les lèvres du jeune homme. « J’aimerais bien oui... » Elle qui croyait qu’il ne le proposerait jamais, mais bon autant ne rien dire. Toujours bien contente, elle se laisser aller, lui posant une question qu’elle allait sans doute regretter par la suite. « Pourquoi m’as-tu demander en mariage, Joe ? » C’était cru, limite peu convenable pour la situation, mais ça lui pesait sur le coeur. Puis s’il lui avait demandé pourquoi elle restait avec lui, elle pouvait bien lui demander ce qui l’avait poussé à lui faire la demande à la base.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   25.02.14 8:30

“ Joe & Paige „
« Garde tout pour toi et ça te détruira. »

De toute évidence, Paige n'avait pas apprécié mes réponses, même si au fond je pouvais comprendre. J'aurais réagi pareil si la situation était inversée. Enfin non, je pense que ça ferait un moment que j'aurais remballé l'autre personne pour aller voir mieux, mais Paige était soit trop amoureuse qu'elle ne se rendait pas compte du bon choix à prendre, soit trop têtue pour arrêter le massacre. Ou peut-être même encore un mélange des deux et dans ce cas, je la plaignais parce qu'elle devait énormément souffrir. Mais elle n'était pas la seule à souffrir et si sa présence me permettait d'avoir moins mal pour ma part, alors ça m'allait à moi. Elle avait raison, ça ne méritait pas des remerciements, mais je la remerciais plutôt de m'avoir aidé à traverser ce moment difficile, même si je ne voulais pas le lui dire de but et blanc. Je préférais ne rien répondre, mimant de n'avoir pas entendu son murmure. J'étais fatigué de devoir me battre alors je préférais l'amadouer, la séduire pour passer à autre chose. Je l'ai allongé doucement sur le fauteuil et lui caressait doucement les hanches. Sa réflexion me fit sourire d'un air amusé et ironique. Je n'étais tellement pas compliqué d'habitude, mais là elle avait raison. J'étais devenu compliqué, très compliqué et c'était fatiguant. " C'est pas faux, trop compliqué même. " J'avais fini par lui proposer de l'aider à enjoliver sa boutique et à la vue du sourire qu'elle afficha, je comprenais que ça lui faisait plaisir plus qu'elle ne le laissait paraître par ses mots. Je laissais ses lèvres s'appuyer contre les miennes et y répondait doucement. Je ne comprenais pas pourquoi ça lui faisait tant plaisir et pourtant, je connaissais ce sentiment qu'elle ressentait à cet instant. Je le connais oui, mais je ne le partage pas avec elle. Puis vint la question à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Pourquoi est-ce que je l'avais demandé en mariage ? Alors ça, ça demandait réflexion, mais je savais que d'attendre trop longtemps avant de lui répondre pourrait me porter préjudice. Pourquoi est-ce que j'ai fait ça ?

Si j'avais dû répondre honnêtement, j'aurais dit que c'était simplement pour combler le vide dans mon cœur. Que c'était juste parce que désormais, je m'interdisais de longues relations avec les hommes. Que me marier avec elle revenait à dire que j'aurais quelqu'un avec qui vivre, que je ne serais pas tout seul. Que je l'avais demandé en mariage simplement pour l'utiliser comme un objet et que je n'en éprouvais aucun remord, même s'il y avait cette petite voix au fond qui me criait que c'était mal. Si je lui disais ça, elle partirait aussitôt et je me retrouverais encore tout seul. Je devais mentir. Je détestais ça avant, mais j'ai bien changé depuis cette période. Je posais mes deux mains sur ses deux joues et la fixait droit dans les yeux. Lorsque l'on croit soi-même à ses mensonges, il paraît que tout le monde y croit. " Je t'ai demandé en mariage parce que... Tu es une fille exceptionnelle. Je t'apprécie beaucoup et tu as été là à un moment dur de ma vie. Je veux continuer à rester avec une fille aussi extraordinaire que toi jusqu'à la fin de mes jours. Voilà pourquoi je t'ai épousé. " Je ne pouvais pas lui dire que je l'aimais, même en mentant. Ça ne sortait tout simplement pas. Alors je me contentais de me rapprocher d'elle et de l'embrasser à nouveau, mais d'un baiser plus insistant, plus profond et plus désireux. Peut-être que ma réponse ne lui irait pas, mais je savais déjà qu'elle resterait quand même. J'avais cette assurance avec elle et du coup, je n'avais pas à m'inquiéter. J'en avais en revanche assez de cette voix qui hurlait de la laisser tranquille, de la considérer comme la jeune femme qu'elle était.

Finalement, cette question me donna un coup de froid et je me redressais dans le fauteuil, la laissant faire de même à moins qu'elle ne préfère rester allongée. Je lui adressais un faux sourire comme pour la rassurer et me levais. Je ne suis pas sûr que ça ait été utile comme discussion ou peut-être pour elle. Quoiqu'il en soit, je sais maintenant à quel point je joue avec elle et je sais à quel point elle souffre. " Je vais monter me mouiller un peu le visage, j'suis crevé. " Je montais alors, j'entrais dans la salle de bain et laissais couler l'eau du robinet pour m'humidifier le visage. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser à Isaac. De voir le regard que Paige avait en me regardant me rappelait tellement le sien. Les larmes coulaient, cachées par l'eau que je mettais sur mon visage et je tentais de me calmer au cas où elle monterait et me verrait. Je ne voulais pas qu'elle sache pour Isaac ou pour tout ce qui concerne mon passé. Au bout de plusieurs minutes, je redescendais finalement et me dirigeais dans la cuisine. " Ce soir, tu restes tranquille, c'est moi qui me met au fourneaux ! " J'avais fait quelques progrès en cuisine depuis, même si ça restait assez juste quand même. Mais ça m'occuperait et j'avais vraiment besoin de penser à autre chose maintenant. J'avais fait en sorte que Paige et moi ayons un moment entre nous, pour parler, mais au final j'ai aussi fait en sorte que tout redevienne comme d'habitude. Le couple silencieux, distant que nous étions. Le couple rempli de problème qu'il garde pour lui. Rien n'avait changé et ça m'allait. Mais pour combien de temps ? Et si ce n'était pas moi, quand est-ce qu'elle se rebellera et s'en ira ? L'avenir ne promettait rien de bon et je sais qu'un jour ou l'autre je vais prendre pour toutes les conneries que j'ai accumulées depuis la mort d'Isaac. Mais pour le moment, je me fiche de tout et je continue d'avancer dans le noir. Pour le moment, je continuerais à la faire souffrir elle du moment que ça me soulage moi. Pour le moment, je restais un monstre.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Paige Broderick

▪ discussions : 132

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   08.03.14 15:08

garde tout pour toi et ça te détruira
joseph&&paige
Il était évident que Paige n’était pas heureuse de sa situation ou même de ce qu’elle entendait dans cette situation précise. Un idiot pourrait le voir, un aveugle aussi tellement c’était évident. Elle se laissait néanmoins faire, comme si c’était quelque chose qui lui convenait. Il ne fallait pas forcément chercher la raison, il n’y en avait sans doute pas qui expliquait complètement comment c’était possible qu’elle se laissait autant faire. C’était compliqué et elle ne savait pas exactement quoi faire pour s’en sortir. Laisser Joe n’était pas une option sur la table, même si à quelque part, ce serait sans doute la meilleure alternative. Elle n’ajouta rien après avoir fait remarquer qu’elle n’avait absolument rien fait qui méritait des encouragements, surtout pas l’aimer. C’était plus fort qu’elle et surtout, si elle avait pu cesser de le faire elle ne serait probablement pas dans cette petite ville de l’Alaska ou alors elle en serait rapidement repartie. Non pas qu’elle n’y voyait aucun charme, Joe n’avait pas dit faux lorsqu’il avait parlé d’une certaine chaleur. Seulement ce n’était pas ce qu’elle recherchait et elle se rendait bien compte qu’elle n’obtiendrait jamais la chose en question. Elle aurait pu alors blâmer Joseph, ce qu’elle faisait, parfois, mais ça revenait toujours au fait que c’était beaucoup trop compliqué. Puis, elle était autant à blâmer que lui. Elle était, après tout, celle qu’on tentait de raisonner en lui faisait remarquer qu’elle était dans une situation impossible.
Une petite lueur d’espoir vint néanmoins s’installer dans l’esprit de la jeune femme lorsque son fiancé se proposa pour venir l’aider à sa boutique. Elle ne s’y était pas attendue et elle était touchée par l’intention. Paige savait que ça ne venait pas de rien. Elle pouvait même très bien se douter du fait que ça découlait de sa soudaine déclaration à laquelle Joe n’avait pas répondu d’une manière digne de ce nom. Elle se doutait qu’elle ne devrait pas se sentir soudainement si aimée, parce que ce n’était pas ce que c’était. Peut-être qu’à quelque part, il ressentait une quelconque affection pour elle, mais ce n’était pas pas près de ce qu’elle ressentait pour lui. C’était un bon résumé de leur relation, auquel il faudrait sans doute ajouter le fait qu’il se servait d’elle, au fond. Ce n’était plus trop important maintenant que, pour une fois, elle était réellement heureuse. Un point précis dans le temps, peut-être comme quand il l’avait demandé en mariage. Il ne fallait pas nier le fait, que malgré que maintenant elle n’était pas vraiment ce qu’on pouvait qualifier d’heureuse, que Joseph l’avait quand même rendu, somme toute, heureuse justement.

Puis, elle avait décidé de poser une question. Une question qui aurait probablement du rester sous silence, mais qui était bien plus qu’importante qu’elle n’en avait l’air. Elle semblait aussi posé problème à Joe qui n’y répondit pas tout de suite. Paige le regarda en silence, sans même se permettre de respirer trop fort. À croire que l’attente la stressait tout autant que la réponse qu’elle allait entendre. Comment dire, elle ne savait pas à quoi s’attendre. Elle savait pertinemment qu’il ne l’aimait pas ou du moins, il ne lui donnait pas l’impression que c’était le cas. À croire qu’il lui fallait plus de temps pour arriver à faire tourner les tables. Bien que n’importe qui d’autre lui ferait remarquer que c’était tout simplement une peine perdue. À savoir qui elle écoutait réellement, eh bien c’était plus compliqué qu’on pouvait le croire. Lorsqu’il mit ses mains sur ses joues, elle le regarda, toujours silencieuse. La réponse fut décevante. Elle ne savait même pas à quoi elle s’était attendue à vrai dire, mais elle était déçue par ce qu’il lui disait alors. Une fille extraordinaire ? Vraiment ? Elle ne croyait ni à ses mots, ni à ce qu’ils portaient comme message. Elle n’était pas idiote, elle n’était qu’amoureuse. Et ça faisait terriblement mal. « Merci... j’imagine ? » Oh elle n’avait pas l’air convaincue, elle n’essayait même pas de faire mine. Elle jouait le jeu, la plupart du temps, mais il fallait qu’il sache qu’il l’avait blessé. Le baiser eut au moins l’effet de mettre un petit baume sur son coeur, rien de digne de ce nom, mais c’était mieux que rien.

Sauf qu’il faudrait être idiot pour ne pas voir que la question avait jeté un froid sur la conversation. Elle se releva tout de suite après Joseph, gardant le silence lorsqu’il lui annonça qu’il allait se mouiller un peu le visage. Elle resta alors seule sur le divan, ravalant difficilement des larmes qui menaçaient de couler sur son visage. Paige se sentait idiote à  être ainsi, mais c’était tout simplement plus fort qu’elle. En entendant Joseph descendre les marches, elle s’assura qu’il n’y avait pas de larmes qui coulaient sur ses joues et esquissa un faux sourire. Elle se munit également d’une revue histoire de faire mine que tout allait bien. Il redescendit finalement avant d’annoncer qu’il serait celui qui s’occuperait des fourneaux, une brillante idée quand on pensait au manque total de talent qu’avait la demoiselle à ce niveau là. Cela dit, elle n’avait pas faim, elle n’était donc pas forcément très enchantée par l’idée. « C’est gentil, mais je crois que je vais sortir un peu. » C’était surprenant, considérant qu’elle n’était pas une adepte du froid qu’il y avait à l’extérieur. Elle se leva donc de la place qu’elle occupait alors avant d’aller prendre son manteau. Avant de sortir, elle ajouta : « J’ai besoin de prendre un peu d’air. » Puis elle sortit et referma la porte derrière elle. Elle pouvait bien pleurer, maintenant.  

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Barrow
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Garde tout pour toi et ça te détruira - Paige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je craque .. ♥
» Saber Milena [Terminé] (excusez moi pour la longueur --')
» TOUT pour Blood Bowl
» Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: Imikpuk Lake.-