SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 i felt alone until i met you (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 14:55

Parfois quand je me laisse aller à songer à ce qu'est ma vie, je me dis qu'on en ferait un très bon film. Trois mecs amoureux de la même fille. Je pousse un soupire, allongé sur mon lit, une clope au bec, je sais que je dois tourner la page, me résigner à oublier la jolie blonde et me fabriquer de nouveaux souvenirs. Seulement je sais aussi que jamais je ne pourrait m'ôter de l'esprit l'odeur de son parfum, cette façon qu'elle a de remettre ses cheveux derrière son oreille ou encore l'intensité de son regard chaleureux. Oui, on peut pas dire que la page est tournée. Je me lève et j'écrase ma cigarette à la fenêtre avant de refermer derrière moi. Je me pointe dans le salon pour y apercevoir Lizzie qui... En fait qui vit plus ou moins avec moi, je crois que c'est temporaire, mais ça va faire quelques semaines. Je la presse pas parce que dans le fond, sa présence me rassure. Chaque homme a dans le cœur un vide, une entaille, un sentiment d'abandon et de solitude. Et même si être seul ne me dérange pas la plupart du temps, il semblerait qu'elle est un impact bénéfique sur ma vie, à ses côtés, je me montre plus humain, plus plaisant, si on en croit les dires d'Oney. Depuis que je suis gamin, je n'ai jamais été à l'aise avec les autres, zéro points communs avec ceux que je considérais comme des martiens. Je ne sais pas pourquoi, mais elle me comprend dans un sens, elle a su percer ma carapace en si peu de temps que ça en devient troublant. C'est surement ça, la véritable amitié. Pourtant, on ne peut pas dire que je l'ai apprécié tout de suite. Je l'ai appeler fouine pendant des semaines, d'ailleurs, je le fais encore aujourd'hui pour l'enquiquiner. Oh et j'allais oublier le petit plus, sa cuisine a le goût de paradis. Je ne me suis pas encore remis du repas qu'elle m'a fait hier. Le hic, c'est qu'elle bouffe pas de viande et je suis un carnivore.

Quand on y pense, c'est un peu dingue de la laisser vivre chez moi, je la connais à peine, elle pourrait être un dangereux psychopathe, mais quelque chose chez elle m'inspire réellement confiance. Je peux me fier à elle aveuglément et je ne sais même pas pourquoi. Elle est une des rares à être allé dans mon antre, mon atelier est strictement interdit au public en temps normal mais elle me donne un avis franc et sincère sur les œuvres et j'apprécie. Je la regarde danser au milieu du salon comme si elle était seule au monde, et c'est surement ce qu'elle croit d'ailleurs, car avec ses écouteurs sur les oreilles, elle ne doit pas m'avoir entendu débarquer. Des pas d'une disharmonies troublante mais le rendu final n'était pas si mal, petit plus, elle chantait pas trop mal. Moi, je ne chantais pas et c'était bien mieux pour tout le monde. Devant elle, je m’employais pourtant à masquer ma peine et mes angoisses, mais ça ne fonctionnait pas : elle lit en moi comme dans un livre. Je la regarde quelques secondes, juste avant qu'elle me remarque et retire ses écouteurs. ne t'arrête pas à cause de moi. fis je, innocemment avant de lui lancer un sourire plus que taquin.


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.


Dernière édition par Sloan S. O'toole le 05.03.14 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 18:00

Voilà maintenant six mois que je suis réellement revenue à Barrow, trois mois que je squatte chez Sloan. Oui squatter, parce qu'il faut le dire, je me suis installée chez lui sans rien signer. D'ailleurs en pensant à ça, il faudrait que je lui en parle sérieusement, histoire que l'on devienne légalement colocataire. Peut-être qu'un jour je devrais lui parler de ce qui m'a réellement ramené ici, bah oui, le pauvre il ne sait même pas, faut dire il ne cherche pas vraiment à savoir non plus... Je n'ai pas l'impression de vraiment le déranger en restant ici. Bon, pendant que monsieur dort tranquillement dans sa chambre je vais me plonger dans mon monde. Je branche mes écouteurs à mon téléphone portable et lance la musique, je me mets alors à cuisiner un plat à base de pomme de terre et de courgette ainsi qu'un steak haché pour mon cher ami. Sinon je vais encore l'entendre se plaindre que je ne cuisine que des plats végétariens et qu'il est en manque de viande... Ouais, il me répète tous les jours que c'est un carnivore, à force j'ai compris la leçon, du coup je lui cuisine sa viande.

Je laisse tranquillement mes pommes de terre cuire pendant que je me mets à danser dans le salon, l'aspirateur en main. Et oui, on s'occupe comme on peut. La scène doit être assez amusante vue de l'extérieur. Je me mets alors tranquillement à chanter, sans me préoccuper de ce qui m'entoure. Quand je me retourne et voit Sloan qui m'observe. « Ne t'arrête pas à cause de moi. » Ah qu'il est drôle ! « Tes là depuis longtemps ? » Je réponds alors à son petit sourire taquin avant de poser l'aspirateur. Je débranche les écouteurs de mon téléphone, la musique résonne alors dans le séjour. Je prends la main de Sloan et le laisse danser avec moi, bien sûr il se prête au jeu, il ne pourrait rien me refuser, surtout des moments de complicité comme ça. Je m'amuse alors un peu avec lui en lui faisant un léger collé serré. Ses mains sur mes hanches, ça m'amuse, notre amitié est unique, on se connait depuis peu, mais on est déjà si complice... C'est fou, j'ai l'impression de le connaître depuis toujours et ça ne me déplaît pas plus. Au moins, je sais que pendant ses quelques minutes à danser avec moi, il ne pense pas à sa jolie blonde dont il est fou amoureux. Il y pense trop d'ailleurs, il se morfond pour elle alors qu'elle ne remarque même pas que son meilleur ami est fou d'elle... En même temps, je dis ça, je ne dis rien, je ne sais pas comment je réagirais à sa place... Je me demande comment je pourrais gérer la situation.

Du coup, de mon côté, je me contente d’observer la situation, de taquiner Sloan sur cette histoire, de regarder comment il la regarde et vice versa… ça me fait rire de les voir ensemble, car dans leurs regards ont voit bien qu’il y a plus que de l’amitié… Leurs yeux brillent… Enfin bon, ta bouche Eliza, ce n’est pas ton problème. Voilà que je me parle toute seule maintenant, mon dieu, il me rend folle.  Je continue alors mes petits pas de danse, vraiment à fond dans mon petit show, tel un show de Shakira.

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 18:02

Les bras croisés, un sourire satisfait sur le visage je lui dis : ne t'arrête pas à cause de moi. une véritable pile électrique cette fille. Épuisante. C'est vrai, elle m'impressionne avec cette constante joie de vivre et cette naïveté qui la caractérise si bien. De sa mine boudeuse, elle me répond : T'es là depuis longtemps ? toujours ce sourire sur le visage. depuis quelques secondes. C'est alors qu'elle décide de mettre la musique à fond dans la maison. C'est pas comme si ça allait déranger les voisins étant donné qu'il n'y en a pas. Je la vois alors s'approcher dangereusement de moi et je fronce les sourcils. Je danse pas vraiment, je suis pas à l'aise avec mon corps de cette façon. Je me laisse cependant prendre au jeu et je m'avance au centre du salon avec elle. Et la voilà qui se frotte à moi de façon osée, trop peut être qu'elle en arrive à me déstabilisé. Un peu gauche, je bouge mes bras comme un adolescent maladroit à sa première boom. Elle est détendu à mes côtés, comme si notre amitié datait. J'ai les mains moites, les battements de mon coeur s'accélèrent doucement. Je dois avoir l'air ridicule face à elle qui allie le sexy et l'élégance, je ne sais pas comment elle fait mais même à cet instant, elle est gracieuse. Je ne sais même pas comment qualifier la mexicaine au sang chaud, est elle une amie ? Je ne sais pas si je la connais assez pour le dire, et c'est en parti à cause de moi parce que mon manque de loquacité fait que je ne lui ai pas poser beaucoup de questions. En dehors de l'endroit où elle bosse et son prénom, les infos que j'ai d'elle sont limités. Enfin, je commence tout de même à cerner le personnage.

Alors qu'elle continue de danser, je me recule doucement et lui annonce : je danse pas tellement tu sais. C'est vrai, en temps normal, je suis de ces gars qui boivent des bières et observent les danseurs, pas de ceux qui se déhanchent sur le dancefloor. La seule capable de me faire danser en temps normal c'est Elsa et encore, avec beaucoup d'insistance. Me voilà qui repense à elle, elle ne me laisse aucun répit et elle n'en est même pas consciente. Ce que je sais, c'est que l'on peut renaitre d'une douleur, rien n'est irréversible, et peut être même qu'un jour mon amour à sens unique se transformera en force. Ça sent bon. fis je, alors que mon odorat se réveille doucement. Je jete un coup d’œil par la fenêtre : Le soleil colore la ville d'une intense lumière qui change de ton à chaque minute. Je passe une main dans mes longs cheveux. Oh viens voir. J'avais terminé une peinture la veille et je voulais son avis avant de la soumettre. Je la prend par la main et l'attire jusqu'à l'atelier. Arrivé devant, je la lâche et retire alors le drap. T'en penses quoi ? Son avis avait une importance réelle, plus que je ne le pensais. Et pour répondre à la question que je me posais tout à l'heure, je sais ce qu'elle représente pour moi : un nouveau souffle, une personne extérieure à cette histoire avec Elsa, une amie.


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.


Dernière édition par Sloan S. O'toole le 05.03.14 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 18:08

Il n'était pas à l'aise et ça se ressentais, mais j'aimais le mettre dans de tel état. J'adorai quand son regard se perdait dans l'inconnu, j'aime le voir trembler en réfléchissant. J'adorerais le voir réfléchir sur le fait de savoir comment il allait se sortir de la merde dans laquelle je l'avais mis. Il faut dire, que dans un sens il me rendait dingue aussi, je ne le connaissais pas vraiment, je connais seulement les choses les plus importantes sur lui, il m'avait aussi confié son histoire avec sa meilleure amie, juste super compliquée leur histoire d'ailleurs. Mais j'aime bien la situation, je suis la squatteuse en qui finalement il a confiance, alors que pourtant il ne sait rien de moi. C'est tellement fou cette histoire... Si un jour j'avais pensé m'embarquer dans une telle aventure, je me ferais prise pour une folle.
Le voilà qui s'écarte de moi, ça y ai il en a marre, mais il aura quand même bien tenue. Surtout que monsieur danse rarement, c'est plutôt le genre de mec super lourd bourré, installer dans un coin des boites de nuit à essayer de draguer les nanas au comptoir en essayant d'offrir des verres. Bon, il danse mal, donc dans un sens c'est plutôt pas mal, mais j'arrive à le décoincer et ça me plaît. Faut juste que j'arrive à lui faire comprendre que la danse c'est comme le sexe.

Il m'emporte alors dans la chambre où il entrepose ses tableaux, j'ai tout de même pris le temps d'éteindre la musique sur mon téléphone pour éviter que l'on soit dérangé par du bruit, tant qu'à faire c'est mieux si on arrive à s'entendre quand on se parle non ?

Me voilà face à son tableau, il est trop beau. « Dis-moi Slo d'où te vient ton inspiration et ton talent ? ». Je m'approchai de son tableau, je regardais chaque détail, chaque couleur était pour moi un rayon d'étonnement, je me demande comment il arrivait à manier ses pinceaux aussi bien pour en sortir de telles formes... Moi quand je prends un pinceau et de la peinture au final, je fais une maison avec un quatre murs et c'est tout... Ouais comme les enfants quoi. Comme mes personnages en fait, sans aucun détail, leurs bras et leurs jambes sont des bâtons, la tête ronde, un corps et voilà, ma peinture est finie. « Tu peins vraiment bien... » Me voilà telle une gamine devant son tableau, un peu comme ci j'étais devant la Joconde... Bon, Sloan n'est pas non plus Léonard de Vinci, mais bon, pour moi il a le même talent et puis il a en plus toute mon affection alors. Je me mets alors à poser pour rire. « Tu crois que t'arriverais à me peindre comme Rose dans Titanic ? » Voilà, je détends l'atmosphère comme je sais si bien le faire, en même temps faut dire que là c'était tout trouvé... Bien que Jack réellement dessine Rose et ne la peint pas, mais bon, il pourrait faire un effort pour moi et sortir sa peinture non ?

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 18:14

Je fini par sortir de cette embuscade qu'elle vient de me tendre, je danse pas, simplement car je ne sais pas comment on fait, je n'ai jamais appris et d'ailleurs je n'ai pas le moindre envie de m'y mettre. La danse n'a rien à voir avec le sexe, sinon je serais bien plus doué que ça. Je ne vais pas m'étaler sur ma façon de faire l'amour mais personne n'a jamais eu à se plaindre jusque là. Je devrais oser changer, devenir quelqu'un d'autre, pour tourner une page ouverte il y a trop longtemps mais voilà, jusque là, j'en suis incapable, tout ce que je peux faire c'est rester moi même. Je l'entraine jusque dans mon atelier par la main pour lui montrer ma dernière invention, je travaille dessus depuis une bonne semaine, ça a pas été simple. Dis-moi Slo d'où te vient ton inspiration et ton talent ? Flatté, déjà parce que je sais qu'elle est sincère et aussi car elle a un très bon oeil pour repérer les chefs d’œuvres. J'en sais trop rien, ça vient tout seul. Vu que mes début coincident avec le départ d'Oney, on peut imaginer que mes sentiments sont en liens avec ma capacité à peindre. A la base, c'était juste un moyen d'exorciser cette peine et puis, je m'étais pris au jeu, et il s'est même avéré que j'étais doué. Émerveillée, on dirait une gamine devant le rayon des barbies. Tu peins vraiment bien... je la remercie d'un faible sourire, je suis content. Elle est la seule qui me donne son avis, Oney et Elsa savent bien sure où est mon atelier et y sont toujours les bienvenues, seulement ce n'est pas la même chose. Et puis, ils ont tous les deux l'esprit bien occupé ces derniers temps, avec la déclaration et ce baiser partagé. Bref.

Tu crois que t'arriverais à me peindre comme Rose dans Titanic ? j'arque un sourcil, sans vraiment savoir si je dois la prendre au sérieux ou non. Mes yeux s'écarquillent et elle s'amuse de la situation, je suis sure qu'elle se délecte de me mettre mal à l'aise de cette façon. C'est dingue, cette fille adore me tester. C'est un soucis que j'ai avec elle, elle plaisante tellement que parfois je sais plus ce qui est véridique ou non. Je tourne la tête vers elle et pose mon regard dans le sien. tu sais que Kate Winslet est nue dans cette scène ? je fronce les sourcils. Cette scène culte de Titanic avait retenu tout les esprits, moi même d'ailleurs, j'ai toujours été troublée par la beauté sauvage de la jolie Rose. Si il s'avère qu'elle est sérieuse, ça allait être bizarre non ? Je suis plutôt à l'aise avec la nudité, ça ne me pose pas de soucis, mais là, je vis quand même avec elle, ça serait vraiment étrange. En plus, je n'ai pas l'habitude de faire des portrait, mon truc, c'est plus l'abstrait, mais je devrais m'en sortir, j'ai toujours eu des supers notes en arts plastique quand j'étais gamin, j'aurais pu être du me douter que c'était mon domaine de prédilection. Je pouvais toujours essayer et arrêter de toutes façons.


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 18:50

Je me devais d’être sincère envers Sloan, c’est vrai après tout, il me logeait alors qu’il ne me connaissait pas, il me connait seulement depuis trois mois et pourtant il me loge et accepte de me nourrir… Bon c’est vrai que je fais le ménage, la cuisine et que de temps en temps je vais faire les courses pour lui éviter de tout payer. Peut-être que je devrais envisager de devenir vraiment sa colocataire, financièrement ça serait mieux pour lui. Enfin bref, la question ne se pose pas pour le moment.

« Tu sais que Kate Winslet est nue dans cette scène ? » Bien sûr que oui je le savais sinon je ne lui aurais pas posé la question. J’aimais le tester, je ne savais jamais comment il allait réagir et je pense que notre côté ambigüe lui plaisait, c’est notre côté complice qui veut une telle relation. Cette relation me plaît, je n’ai jamais connue ça et je ne suis pas prête à l’arrêter là. C’est ambigu tout en étant séducteur, alors que pourtant, tout reste amical. Je lui fais alors un léger sourire en coin avant d’enlever mon t-shirt et mon mini short, car oui je mettais mise à l’aise pour cuisiner. En parlant de cuisine, mon feu était toujours allumer. Je me baladais alors en sous vêtement dans la maison. J’éteignis le feu. « Après tout, la dîner peut bien attendre non ? » J’attendais sa réaction, tout en sachant très bien qu’il allait me suivre dans ce moment de folie. Je voyais son regard me dévisager, c’est vrai que j’étais presque nue devant lui… Bientôt nue quand je me serais paisiblement installer sur le sofa du salon.

Sloan rapporta alors ce dont il avait besoin pour me dessiner, celui-ci avait décidé de me dessiner plutôt que de me peindre, c’est vrai que ça paraissait nettement plus simple. J’avais pris soin de fermer les rideaux, d’allumer le plus de lumière possible puis je pris soin de me déshabiller totalement afin de ressembler le plus possible à Rose Winslet.

« Monsieur O’toole, êtes-vous prêt ? » Je lui fis alors mon petit sourire en coin, avant qu’il s’installe correctement en face de moi, il paraissait tellement sérieux, il était tellement concentrer… Je voyais son stylo qui commençait à dessiner mes courbes. Je me sentais tellement bien, j’étais loin d’être pudique, enfin en général je le suis, mais avec lui je savais que je pouvais me permettre de ne pas l’être, je savais que je pouvais y faire confiance. « Vous vous en sortez monsieur O’toole ? » Oui j’essayais de le déstabiliser, je dois l’avouer. Mais il faisait un travail remarquable, il ne parlait pas et était tellement concentrer, je savais qu’il avait tout un talent en lui et je venais d’y faire comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 19:51



Waoh, ce défi allait être difficilement réalisable. L'idée de la voir nue me fait rougir, le rosé sur mes joues se fait de plus en plus fort, j'espère sincèrement qu'elle ne le remarque pas car ça lui donnerait une raison supplémentaire pour se moquer. Elle est en train de se foutre à poil là ? J'avale difficilement ma salive, la vision d'elle en sous vêtements est certes très agréable mais en même temps très dérangeante. Elle, très désinhiber, ne semble pas se préoccuper de se trouver en petite tenue devant moi. Je baisse la tête quelques secondes alors qu'elle se dirige vers la cuisine pour éteindre le feu. Je reste bloqué dans ma position avant de la rejoindre dans le salon. Si je ne la connaissais pas mieux, je croirais qu'elle me drague, il est vrai que notre relation peut parfois être ambigue, par des jeux de regards ou encore des jalousies mal placés mais jamais je n'ai envisagé la jolie métisse de ce point de vue là. Après tout, le dîner peut bien attendre non ? J'hausse les épaules, oui, le diner peut attendre, je n'ai même pas faim de toutes manières, elle avait presque anticiper mes besoins. Je file à l'atelier pour mettre une nappe sur le sol et éviter de détruire le tapis offert généreusement par mon frère il y cinq ans et je récupère ma toile ainsi que quelques peintures, un pinceau, me voilà fin prêt. La beauté de ses formes me rappelle cruellement l'étrangeté de cette situation. C'était mon amie, j'ai pas l'habitude de peindre mes amis à poil, en même temps, j'ai pas vraiment l'habitude d'avoir des amis. Du coup, je sais pas tellement comment m'y prendre, avec les gens, je suis d'une maladresse terrible, je dis les choses comme elles me viennent sans songer une seule seconde aux conséquences.

Monsieur O'toole, êtes vous prêt ? Elle arrive à me détendre un peu de sa voix féminine. Je m'installe sur mon tabouret et observe mon sujet dans son entièreté. Par pure recherche de perfection professionnelle, loin de moi l'idée de me rincer l’œil. prêt. Bouge le moins possible d'accord ? je donne une simple directive, la seule nécessaire au bon fonctionnement. Je pose le premier coup de pinceau, et je m’attèle à faire que ce projet est une finalité très réussie. La tâche s'avère plus facile que ce que j'aurais pu imaginer. Vous vous en sortez monsieur O'toole ? ? Déstabilisante la petite, le pire, c'est que ça l'éclate, elle joue avec moi. Beaucoup plus aujourd'hui qu'elle ne peut le faire actuellement. Elle a toujours aimé me pousser à bout, c'est d'ailleurs comme ça que je lui ai confesser mes déboires amoureux avec Elsa, et depuis, elle s'était mis en tête de m'aider à la conquérir. Cette séduction qu'elle joue, ce n'est pas désagréable, je suis flatté et je ne serais pas contre partager une nuit ou deux avec elle. Je ne répond rien et je continue. Il me faudra en tout une heure et 56 minutes pour réussir à terminer mon œuvre.Et voilà. fis je avant de tourner l’œuvre vers elle, pour qu'elle la voit. Je vais ensuite récupérer son short et son tee shirt dans l'atelier avant de lui tendre dans un sourire. ça te convient ? Je suis plutôt satisfait, ça lui ressemble avec cette touche de fantaisie qui me caractérise.  

_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 20:12

Je voyais ses joues rougir, mais je le voyais tellement concentrer sur son dessin qu’il m’impressionnait par son professionnalisme. J’étais au point de m’endormir sur le sofa quand celui-ci se leva en me disant « Et voilà ». Il se leva et me ramena mes affaires pour que je me rhabille. « J’étais pas bien dans cette tenue ? » Je lui fis un petit sourire en coin avant de lui déposer un baiser au coin des lèvres. « Oui ça me plaît, une petite signature en bas à droite et je le garde. » Je me rhabillai tranquillement avant de me remettre aux fourneaux.

La question qui me venait alors à l’esprit, tout en m’occupant de la cuisine, c’était, qui est vraiment Sloan pour moi. C’est vrai quoi, après tout, avec lui je n’ai peur de rien, je peux faire n’importe quoi il en fuit pas, il joue même dans mon jeu… C’est incroyable une telle relation. Je ne me plains pas non, mais j’ai peur de trop m’attacher à lui, je n’ose même pas imaginer si je devais tomber amoureuse de lui… Pouah ça me tuerais. Mais je sais que je n’aurais jamais d’autres sentiments qu’amical pour lui, sachant qu’il est fou d’Elsa, même si elle doit se marier, depuis que je sais ce qui se passe et ce qu’il ressent je l’aide à la conquérir. Et j’espère pour lui qu’il y arrivera, car je sais que son bonheur, seule elle peut vraiment lui offrir. Moi je ne suis que l’amie qui est là pour lui remonter le moral quand ça ne va pas, lui offrir quelques moments de folie quand il ne sait pas vraiment quoi faire.

Je reposais alors à notre petite scène remixé de Titanic. On était fous de jouer à ce jeu là, en général quand on joue avec le feu on fini par ce brûlé. Je me demande combien de temps ce petit jeu va encore durer… Enfin bon, au final j’avais récolté un magnifique dessin de moi, certes nue, mais je n’aurais pas eu l’occasion d’en recevoir un, alors autant prendre la chance d’avoir un dessin de soi un jour.

Ma cuisine était fini, mon petit plat avait fini de mijoter, je mis alors la table comme à mon habitude. « Sloan, le dîner est servis… » Je sais qu’il n’allait pas manger beaucoup, qu’il allait encore penser à Elsa ou bien à notre petit coup de folie, mais fallait que je le fasse grossir ce bonhomme.

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 20:49


Je finis ce travail d'orfèvre qui mine de rien, m'a fatigué, tant de petits détails à ne pas oublier. Je lui tend ces affaires et elle me lance : J'étais pas bien dans cette tenue ? Je n'étais donc pas complètement à côté de la plaque, elle me drague là, et je me demande bien pourquoi, elle n'est pas d'habitude si rentre dedans. Ce que je n'arrive pas à savoir, c'est si ça me plait ou non. Si, mais il faudrait pas que tu attrapes froid. Elle aurait été quelqu'un d'autre, je l'aurais volontiers invité dans ma chambre pour partager un moment fougueux, mais elle vivait presque avec moi et en plus de ça, c'est une amie, faire quoi que ce soit risquerait de gâcher un si beau départ. Oui ça me plaît, une petite signature en bas à droite et je le garde Elle m'embrasse alors, très prêt des lèvres et j'en suis tout retourné, je passe une main dans mes cheveux alors qu'elle s’éclipse pour s'occuper de finir de composer le menu de ce soir. Je signe le tableau, sweeney, mon nom de scène, rien de très original vous me direz étant donné que c'est mon deuxième prénom et mon surnom. Je l'observe ensuite préparer à manger. A cet instant, je comprend que j'ai trouver en Eliza, une perle qui m'accepte tel que je suis, aussi bourru et borné. J'ai de la chance finalement. Oui, la femme que j'aime va se marier, mais en même temps, si j'avais le culot de me lancer et de lui avouer. Quoi que, si c'est pour que ça finisse comme Oney, qui n'ose même plus l'approcher, pas sur que l'idée soit lumineuse.

Elle me sort de mes rêveries : Sloan, le diner est servi. Je range rapidement le matériel et j'en profite pour récupérer une bouteille de rouge à la cave, un petit verre ne nous ferais pas de mal et puis, il m'aiderait peut être à oublier l'image du corps nu de mon amie qui pour le moment est ancrée dans mon esprit. Je m'installe ensuite en face d'elle, débouche la bouteille, un vin moyen mais pas une piquette de supermarché malgré tout. Je n'ai pas très faim, je ne suis pas un gros mangeur, à vrai dire, pour moi, manger est seulement un moyen de satisfaire des besoins primaires. Se nourrir, c'est nécessaire pour survivre. Mais je dois avouer que depuis qu'elle me prépare des bons petits plats, je serais prêt à changer d'avis. Je prend une première bouffée pour en trouver le gout délicieux, simple, mais très bon, et en plus, y'a de la viande. Elle a fait l'effort de séparer nos assiettes pour mettre de la viande dans la mienne et je lui en suis très reconnaissant. Toutes ces petites attentions qu'elle a pour moi, j'aurais du mal à m'en passer maintenant que j'ai pris ces habitudes. Tu en veux ? fis je en pointant la bouteille vers elle. Le temps d'attendre sa réponse, mes pensées se tournent vers Oney, je me demande comment il va, je ne l'ai pas croisé depuis son "altercation" avec Elsa. Il doit être malheureux, tourmenté, je passerais le voir demain, c'est certain. Je me disais... C'est un peu tout comme mais... je ne voudrais pas la brusquer. tu pourrais emménager, réellement je veux dire... C'est déjà le cas, c'est vraiment pour officialiser tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   05.03.14 21:14

Nous voilà tout les deux à table, celle-ci est nettement dresser, les couverts sont bien tous à leur table et les assiettes sont pleines, bien sûr, avec de la viande pour monsieur O’toole. Je prends soin de lui, il faut dire qu’aujourd’hui il est la seule personne que je connais ici, c’est un peu ma seule famille et je compte en prendre soin. Il se sert alors un verre de vin avant de m’en proposer un. « Bien sûr que oui ! » Je ne sais pas ce qu’il m’arrive ce soir, mais je n’ai aucune envie d’aller me coucher ou bien même de passer ma soirée devant la télévision. Dommage on est mercredi soir et aucun bar ambiance ou bonne boite est ouverte, il faudra attendre demain pour que le weekend commence… Enfin bref ! Une fois mon verre de vin servit, Sloan me sortit de mes pensées en entamant le sujet auquel je pensais il y a deux heures. « Habitez ici ? Réellement ? Pourquoi pas, au moins je ne serais pas vue comme une SDF aux yeux de la loi… » Je bus alors une gorgée de mon verre de vin tout en entamant mon repas préparer avec amour. Ouais j’avais envie de le dire. « Du coup tu pourrais peut-être te charger de faire les papiers non ? Parce que tu sais, je suis pas très doué avec le côté administratif ». Je lui dis un léger sourire avant de le regarder dévorer son steak, apparemment il était bon. C’est fou comme depuis notre petit coup de folie je ne vois que sa beauté ressortir, c’est totalement fou ce que je pense, limite je pourrais être amoureuse sans le savoir. Mais non Liza ! Tu n’as pas le droit ! Je secoue alors légèrement ma tête afin de me sortir de mes pensées et de continue à dîner. « Tu m’excusera, je n’ai pas pris le temps de faire un dessert… » Oui c’est vrai, d’habitude quand je cuisine je prends le temps de préparer un plat principal ainsi qu’un dessert. Un gâteau ou autre chose dans le genre… Sloan m’a dit un jour qu’il n’aimait pas manger, qu’il mangeait seulement car il en avait besoin, du coup, je me suis lancer le défi de lui faire aimer la nourriture. Non pas cuisiner, parce que ça c’est peine perdue, déjà qu’il peint, il ne peut pas avoir tout les talents. Après avoir fini mon assiette et avoir dévorer un yaourt aux fruits, après quelques verres de vin… Je me levai de table et commença à débarrasser. Je me rendis alors compte que la bouteille était finie. « Dit-donc, on y va pas de main morte… »

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   07.03.14 12:13

Je lui propose d'habiter avec moi puisque de toutes façons, c'est déjà tout comme, elle a investi la chambre du fond en très peu de temps. Elle avait rapporté quelques unes de ses affaires, alors finalement, seul le côté administratif changerait. Et elle y mettrait une participation, ce qui ne me ferait pas de mal, même si, je n'ai pas de soucis d'argent. Habitez ici ? Réellement ? Pourquoi pas, au moins je ne serais pas vue comme une SDF aux yeux de la loi… Au moins, elle accepte, j'aurais eu l'air bête si elle m'avait rembarré en m'expliquant qu'elle avait déjà trouvé quelque chose. Du coup tu pourrais peut-être te charger de faire les papiers non ? Parce que tu sais, je suis pas très doué avec le côté administratif. je souriais doucement en l'observant. je vais m'en occuper. Sous certains aspects, la jeune latino n'était encore une enfant. Ses parents étaient morts trop vite et elle a donc grandit trop vite, mais parfois, j'ai vraiment le sentiment d'avoir en face de moi une adolescente de 16ans. Je la ressers en vin et moi aussi, à ce rythme, la bouteille allait vite se terminer. Je dévore mon steak à pleine bouche, un vrai régal. Une fois mon plat terminé, je suis repus, la faim ne me tiraille plus au creux du ventre. Tu m’excuseras, je n’ai pas pris le temps de faire un dessert…. De toutes façons, j'ai vraiment plus faim. Je ne peux pas lui en vouloir, elle est déjà aux petits soins avec moi, franchement, je ne sais même pas si je mérite toutes ses petites attentions. On termine le repas tranquillement, sans vraiment parler, en même temps, je suis pas très loquace, la plupart du temps, elle parle et je l'écoute, comme avec la plupart des gens qui m'entourent. Je ne me confie pas beaucoup sur mon passé et mes tourments. D'ailleurs, elle avait lourdement insisté avant que je lui raconte cette histoire sordide avec Elsa.

Dit-donc, on y va pas de main morte… c'est vrai qu'une bouteille à deux en si peu de temps, c'était beaucoup, mais ça ne me dérangeait pas. Je tiens très bien l'alcool et il m'en faut beaucoup plus pour me bourrer la gueule, chose que je ne fais que rarement car j'aime avoir le contrôle sur ma vie. il est pas mal n'est ce pas ? C'est Oney qui me l'a conseillé. En lien avec le rapport qualité prix, car pour un vin à ce prix, son gout était parfait. Je me frotte le ventre, j'ai presque trop manger. Je suis pas bien gros, je le sais, seulement à force de passer des heures dans mon atelier sans me nourrir, mon estomac avait du se rétrécir alors je suis vite rassasié. Elle se lève pour débarrasser et je l'en empêche. laisse, je peux au moins faire la vaisselle. à la main, parce que oui, les nouvelles technologie, c'est pas mon truc, surtout quand on paye un truc pareil 400 dollars alors que mes main plus le liquide vaisselle, j'en ai pour 3 dollars. Je lui prend les assiettes des mains dans un faible sourire et je commence à faire couler l'eau pour m'atteler à la tâche. Avant son arrivée, la vaisselle avait tendance à s'entasser pendant un jour ou deux, jamais très longtemps cependant. Et c'est vrai qu'Elsa avait raison dans le fond, quand on fait les choses tout de suite, on est pas débordés après. une envie particulière sur ce que l'on pourrait faire après ?


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   07.03.14 16:08

« Il est pas mal n'est ce pas ? C'est Oney qui me l'a conseillé. » Si c’est Oney qui l’a conseillé alors… Je ne répondis rien, j’acquisse juste d’un petit sourire. Je me levai alors afin de faire la vaisselle, comme à mon habitude, une vraie femme au foyer quoi. Je pouvais en profiter car aujourd’hui je ne travaillais pas, on pouvait dire que c’était mon jour de repos. Bien que je n’aie pas vraiment besoin d’argent, j’étais surtout serveuse en extra pour le café où je bossais. Entre l’héritage de mes parents, l’argent des bourses que j’avais pu obtenir et l’héritage de ma grand-mère, j’avais un compte assez bien fournis auquel je ne touchais pas. Un peu comme un livret, je le gardais en cas de panne ou de coup dur, c’est vrai quoi, on ne sait jamais ce qui peut nous arriver, alors je préfère garder cet argent au chaud, plutôt que de le dépenser. Il se leva alors et se proposa de faire la vaisselle, son comportement était étrange, jamais il n’aurait fais ça avant, en général il est bien trop occupé par ses chef d’œuvre, du coup il ne fait pas vraiment attention à la maison et puis il faut dire que depuis que je suis arrivé, j’ai pris soin de lui enlever cette épine du pied. Et puis, il paraissait bizarre sur ce point là, mais depuis ma proposition de jouer Rose comme dans Titanic, il faut dire que notre relation avait pris un autre tourment et qu'elle aussi était devenue plutôt... Bizarre ou mystérieuse, je ne sais pas trop. Je fis alors un léger sourire, en le laissant faire la vaisselle. Je mettais simplement mise à côté de lui, prête à essayer la vaisselle et à la ranger histoire que tout soit ranger bien comme il faut. Une fois la vaisselle lavée, essuyée et rangée, Sloan me posa la question sacrée… « Une envie particulière sur ce que l'on pourrait faire après ? » « Et bien non, c’est une très bonne question j’en ai aucune idée… On reste ici ? On se matte un film ? On sort en ville ? Comme tu veux en fait. » Je lui fis un léger sourire avant de me poser dans le canapé en attendant qu’il me réponde ou bien qu’il me rejoigne.

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   08.03.14 11:06

Je termine la vaisselle assez rapidement, il n'y en a pas beaucoup finalement, en dehors de nos deux assiettes et une poêle. Après le remake de titanic qui venait de se jouer, je lui demande ce qu'elle veut faire. Surtout qu'elle avait peut être déjà un truc de prévu, une sortie avec des amis. Oui, parce que même si elle revenue depuis seulement quelques mois, elle a clairement plus d'amis que moi. Cette pensée me fait sourire, je m'en fiche pas mal, c'est juste amusant de voir toutes nos différences. Et bien non, c’est une très bonne question j’en ai aucune idée… On reste ici ? On se matte un film ? On sort en ville ? Comme tu veux en fait... J'hausse les épaules, j'élimine directement la sortie en ville par manque d'envie, il est déjà tard et me mêler à la foule ne me fait vraiment pas envie. Je met le torchon a étendre au dessus de l'évier après m'être lavé les mains. on peut rester ici et mettre la télé en se goinfrant de chocolat. fis je avant de sortir un paquet de nounours du placard de la cuisine. Je me sors une bière du frigo et en propose une à mon amie. Une fois sa réponse donnée, je m'avance dans le salon et pousse le bouton on de la télévision. Comme souvent, il ne devait pas y avoir grand chose de potable. La télévision ces jours ci, un véritable ramassis de conneries, je la regarde pas beaucoup en même temps, encore un objet qui a été ramené par la jolie brune un soir. Elle a débarqué avec sa petite télé trouvé a pas cher. Je suis plutôt du genre à lire moi.

Je m'installe dans le sofa, un vieux, acheté sur le marché il y a de nombreuses années. Loin des canapés en cuir tout neufs que vous pouvez voir dans tous les magasines IKEA. Il est pourtant d'un confort terrible, de ceux dans lesquels vous vous enfoncez et vous n'avez aucune envie de vous relevez. Déjà assise sur le dit canapé : je prend une gorgée de ma bière et je regarde la jeune femme en lui tendant la télécommande, histoire de lui faire comprendre qu'elle pouvait choisir le programme. Tu bosses pas aujourd'hui au fait ? question bête vous me direz, si elle bossait, elle serait pas là, à discuter avec moi. Mon esprit ne peut s'enlever cette image d'Eliza nue, ce corps si parfait qu'elle a. Je secoue la tête et regarde alors la télé. Ce tableau, c'était une mauvaise idée, je le savais en plus, mais elle avait réussi a me faire faire cette folie.  j'ai pas vraiment de dvd, on va devoir se contenter de la télé au fait. Je sais, il faut vivre avec son temps, mais bon, je ne vois pas l’intérêt de posséder un objet qui ne me servirait jamais. Entre le temps que je passe à l'atelier et mes quelques sorties, je suis comblé. Je pose mes pieds sur la table, avant de reprendre une gorgée de mon breuvage.


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Eliza Kane

▪ discussions : 53

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   11.03.14 12:21

« Bonne idée l’idée du chocolat ! » Je ne suis pas gourmande non, mais il y a des moments où le chocolat est le meilleur ami de la femme, surtout après des journées éprouvantes comme celle-ci. Sloan me propose une bière, bien sûr j’accepte, comment refuser une bonne bière après un bon vin… ça coule de source. Sloan se ramène alors sur le canapé, les deux bières à la main, il me tend la mienne, de suite j’en bois une gorgée. Je ne suis pas une alcoolique, mais tout comme le chocolat, l’alcool permet d’aller mieux de temps en temps. « Non je ne travaille pas, sinon je ne serais pas ici à t’embêter mon cher ! Je ne travaille pas demain non plus, sinon je ne serais pas en train de boire devant la télé à tes côtés, je serais déjà confortablement dans mon lit. » Je venais de me faire limite un monologue, mais ce n’est pas grave, s’il s’en fou c’est pareil, j’avais juste envie de parler. Je crois que c’est l’alcool qui commence à faire son effet ! Je prends alors la télécommande et commence à zapper, cela faisait un moment que je n’avais pas regardé la télévision, surtout les chaines qui passait dans le coin… Je stoppa alors sur un film d’action qui passait sur une chaîne, je ne sais pas trop qu’elle est cette chaîne, mais bon, on arrive à capter alors c’est déjà une bonne chose. Je ne sais pas ce qu’est le film, mais ça à l’air de bouger et la seule chose que je veux éviter c’est de m’endormir, bien qu’à mon avis, je ne vais pas faire long feu ce soir. Journée éprouvante ajouté à ça un peu d’alcool et vous retrouver une Eliza complètement morte dans le canapé. Après tout ce n’est pas grave, le canapé est plutôt confortable, je ne me plaindrais pas si je devais m’endormir dessus. Au moins demain matin je ne ferais pas la grâce matinée, parce que si je m’endors dans le salon, je suis sur d’entendre Sloan faire un bordel monstre, d’ailleurs si c’est le cas, je le tuerais, ou bien le soleil me réveillera. Je continuais alors de boire ma bière, tout en regardant le film. Je posai ma tête sur l’épaule de Sloan et allongea mes pieds sur un côté du canapé. Je sentais mes yeux se fermer, mais je luttais afin de savoir ce qu’il allait se passer dans le film.

Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Sloan S. O'toole

▪ discussions : 94

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   18.03.14 21:05

 Non je ne travaille pas, sinon je ne serais pas ici à t’embêter mon cher ! Je ne travaille pas demain non plus, sinon je ne serais pas en train de boire devant la télé à tes côtés, je serais déjà confortablement dans mon lit. Je me doutais de cette réponse, la plupart du temps, on se croise, il est finalement assez rare que l'on passe autant de temps ensemble dans une même journée. Nos horaires ne sont pas les mêmes, malgré le fait que je sois plutôt libre de ce côté là. Puis, entre le temps que je passe dans mon atelier et celui où je suis avec Oney ou Elsa, les journées défilent à une vitesse folle. Depuis quelques temps ceci dit, je passe de plus en plus de moments à ces côtés, peut être car je l'apprécie plus que je ne veux l'admettre, parce que tout ce qui a pu m'agacer chez elle au départ, j'ai fini par trouver ça attachant. Oui, je l'aime beaucoup, mais elle n'est pas Elsa, c'est dur d'en arriver à comparer toutes les possibles "petite amie", celles a qui je pourrais livrer les clés de mon coeur à celle qui me fait chavirer parce qu'elles peuvent être parfaites et ne pas lui arriver à la cheville. Souffrir pour une fille qui ne sera jamais la notre, c'est notre destin à moi et Oney je suppose. Enfin, Eliza n'est qu'une amie, du moins, c'est ce que je me dis, même si je suis attiré par elle, après tout, c'est humain et elle est jolie non ? Je ne sais même pas pourquoi toutes ces pensées me traversent l'esprit, peut être l'alcool et la fatigue qui me montent à la tête.

Elle s'arrête sur un film d'action américain, de ceux avec des effets spéciaux à couper le souffle mais avec un scénario qui tient sur deux lignes. Au moins, ça ne nous demanderait pas une grande réflexion, surtout qu'on a prit le truc en court. Je ne regarde jamais la télé, à part lorsque je me retrouve chez Oney ou Elsa, ma culture cinématographique est très limité et le dernier film que je suis allé voir au cinéma doit être sorti en DVD depuis des lustres. Alors je me fiche complètement de ce qu'elle peut choisir, tout me conviendra parfaitement. Elle pose sa tête délicatement sur mon épaule et le la laisse faire sans rechigner, elle doit être épuisée, elle travaille pas mal et son hyperactivité constante doit surement être épuisante. Être à mes petits soins aussi demande de l’énergie, alors je la laisse faire. Je finis ma bière et la pose sur la tablette à côté de moi pour ne pas brusquer la jolie brune qui semble sacrément piquer du nez. Je ne fais pas de remarques, je me suis souvent endormi sur ce divan, surtout en revenant de soirées arrosés d'ailleurs, alors que l'idée de trouver ma chambre me semblait trop compliquée.


_________________


CAN YOU FORGIVE THE ONES WHO HURT YOU, CAUSE THAT'S WERE THE HEALING STARTS. YOU DON'T TELL ANYONE WHAT YOU'RE GOING TROUGHT CAUSE THEY WON'T UNDERSTAND AN THEY CAN'T EVEN HELP YOU ANYWAY.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Barrow
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i felt alone until i met you (eliza)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i felt alone until i met you (eliza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PRIS ; K. Lorella Murphy (f) Eliza Dushku - négociable
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Une Dame, une invité, et un démon [PV Eva et Eliza]
» have you ever felt something evil lurking around ? (swain)
» [Ruelles] Une balade par une journée ensoleillée [PV: Eva Hurf & Eliza Trips]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: South Meadow.-