SNOW FALLS SE LANCE DANS UNE NOUVELLE AVENTURE !!!
Retrouvez-nous sur Bazzart, PRD et CRPG.
Puis vous pouvez voter aussi !

Partagez | .
 

 JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
Nouveau Pingu

avatar
Bienvenue à Barrow
Ezekiel P. Brooks

▪ discussions : 46

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”    19.03.14 17:49

“ Joe&Zeke ♦ To hurt is as human as to breathe.  „
Je laissais mon regard dérivé sur la voiture, face à moi. Il m'avait fixé un rendez vous, aujourd'hui. Je me remémorais la scène, son attitude, ses paroles. Il n'avait pas l'air du genre à en démordre mais si je ne me rendais pas au rendez vous, il abandonnerait, non ? Il me verrait comme un lâche, mais c'était ce que j'étais, non ? Fuir avait toujours été mon option, plutôt que d'affronter ses émotions étranges au creux de mes entrailles. Mais si c'était mon plan de base était de ne pas m'y rendre, je ne pouvais m'empêcher d'y penser encore et encore. De penser à ma rencontre avec cette petite brune. De penser à ce qui était probablement une bonne déduction. Je n'avais peut être pas fini le lycée, à cause des circonstances, mais j'étais loin d'être un idiot. Et si cela aurait du me soulager, me dire qu'au final, il ne cherchait rien de plus qu'un substitut, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver une sourde colère inexplicable à son égard. Cela n'aurait pas du me toucher, j'avais l'habitude de ses gens qui ne s'intéressait à moi qu'à cause de mon physique. Je devais admettre que ma personnalité n'attirait pas des faveurs. Au contraire, mes attitudes froides avaient tendances à faire fuir la plupart des gens ... Pas lui, cependant et si j'avais stupidement pensé que c'était parce qu'il voyait au delà des apparences, j'avais peut être tort. Il m'avait dit lui même qu'il n'était pas une bonne personne, qu'il se serve de moi aurait été une option plus plausible que celle de voir quelque chose de spécial en moi. Mais je ne comprenais pas pourquoi cela me faisait autant mal. Peut être parce qu'il était le premier à qui je m'intéressais un tant soi peu. Le seul avec qui j'avais eu cette sensation de gravitation inévitable. Indécis, sur mes options, je laissais les secondes, les minutes tournés sans prendre la moindre décision.

C'est la raison pour laquelle j'arrivais avec plus de dix minutes de retard au rendez vous, que j'avais encore mon jean et mon tee shirt, tâchés de cambouis. Je refermais ma veste, pour couper le léger vent soufflant. Je ralentissais ma cadence alors que le parc arrivé à ma vue, ne voulant pas montrer que j'avais couru comme un dératé pour essayer de ne pas le rater. Il n'allait probablement pas s'étendre et attendre pendant longtemps. Je finissais cependant par reconnaître sa silhouette, et je sortais une cigarette, la glissant entre mes lèvres, tout en m'approchant avec un air faussement décontracté, priant silencieusement pour qu'il prenne le rouge sur mes joues pour le résultat du froid un peu mordant, de cette journée normal dans le coin. Je restais silencieux, et n’acquiesçait pas sa présence avant de parvenir à sa hauteur. Ma main libre enfonçait dans la poche de ma veste. Je finissais par me stopper à un mètre de lui, et exhalait un soupir en ne pouvant m'empêcher d'admirer son visage, résistant à l'impulsion de m'emparer de ses lèvres légèrement rosies, de laisser ma main se poser sur sa joue. Je la jouais avec le détachement qui m'était habituel.

- Je ne suis pas là parce que tu m'as obligé à venir ... Je ne prenais même pas la peine de dire bonjour, et cela pouvait paraître rude, mais j'étais inepte socialement que je n'enregistrais même plus quand je faisais ce genre de chose. J'inspirais une nouvelle bouffée de cigarette avant de plonger mon regard au fond du sien, et montrer à quel point j'étais sérieux. - Je suis juste curieux, et j'ai quelques questions auquel j'aimerais que tu répondes ... Je me laissais tomber sur un banc en bois ne se trouvant pas trop loin d'où nous étions. Je n'avais pas envie de rester debout pour ce qui risquait d'être une conversation plus que sérieuse. Le genre de conversation que j'évitais quand je pouvais le faire, mais je n'avais pas vraiment le choix. - Ton ex .... C'était ce Isaac, non ? Je lui adressais un léger sourire sarcastique avant de rouler des yeux. - J'ai fait une rencontre intéressante, et je me suis souvenu que tu as prononcé son nom, le soir de notre première rencontre ... J'ai juste fait le lien. Ce n'était pas si compliqué. Je tirais toujours sur ma cigarette entre chaque phrases, de manière à garder mon calme et prétendre que j'étais totalement okay avec la situation, même si intérieurement je bouillais, et je ne comprenais pas pourquoi j'avais l'impression d'avoir avalé du verre pilé qui s'agitait dans mon ventre. - Quand tu disais que je n'avais rien à voir avec ton ex, c'était un mensonge ? Finalement, ca explique beaucoup mieux ton insistance pour qu'on ... Je faisais un geste de la main entre lui et moi, pour désigner ce que nous avions même si ce n'était pas grand chose. - T'as pas besoin de faire semblant, tu sais ... J'comprends. Je suis l'opportunité en or, et si tu veux te servir de moi, pourquoi pas mais ne prétends pas que tu te soucie de moi, t'as pas besoin de me brosser dans le sens du poil pour que j'accepte. Et j'étais probablement pathétique, parce que je ne serais jamais rien de plus qu'un imposteur dans sa vie et il s'en rendrait vite bien compte. Je n'étais probablement nullement comme mon doppelgänger sur le point caractère même si nous étions physiquement semblables. J'écrasais ma cigarette du bout du pied, et mes épaules se voûtaient un peu, alors que je me recroquevillais, posant mes avant bras sur mes cuisses, et croisant mes mains. J'étais prêt à ce qu'il se serve de moi parce qu'au final, on en revenait toujours au même, je ne méritais rien de plus, pas avec ce sang sur mes mains. Je fermais les yeux, refusant de croiser son regard rempli de culpabilité et de pitié, je n'étais pas venu là pour des excuses, j'étais venu là parce que je ne pouvais pas me permettre de croire qu'il se souciait de moi, du vrai moi. Ce serait trop dangereux et je ne pouvais me permettre d'abaisser mes murailles.

©flawless

_________________
When you feel my heat, look into my eyes. It’s where my demons hide
Don’t get too close, it’s dark inside.It’s where my demons hide


Dernière édition par Ezekiel P. Brooks le 29.03.14 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pingu adoré

avatar
Bienvenue à Barrow
Joseph Neils

▪ âge : 23
▪ discussions : 286

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”    19.03.14 20:35

“ Joe & Paige „
« Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it ? »

Le jour attendu était enfin arrivé. Je pouvais prétendre que je ne l'avais pas attendu depuis la soirée du bal masqué, mais ce serait mentir. Je n'ai pas arrêté d'y penser et je n'ai pas arrêter de penser à lui. C'est mal je sais, vis-à-vis de Paige je veux dire, mais j'essaie d'éclaircir les choses avec elle aussi. Je crois qu'on est plus ensemble, j'en suis même presque sûr. Quoiqu'il en soit, j'avais besoin de le revoir. J'avais besoin de pouvoir admirer ses yeux profonds et peu communs, de voir cette couleur si particulière dans ses yeux. J'avais envie de revoir ses mimiques aussi, de compter le nombre de fois où il froncerait encore les sourcils. Est-ce que c'était mal ? Je savais que ça ne l'était pas vis-à-vis d'Isaac, mais je ne voulais pas tomber sous le charme trop tôt d'un autre. Et pourtant, c'était fait. J'étais sous le charme. Je m'étais montré fier la dernière fois, mais un geste ou un mot de lui et je céderais sans doute bien trop vite. Pourtant, je ne pouvais pas. Du moins, pas s'il me demandait encore de l'oublier ou je ne sais quoi. Enfin, ce n'était pas vraiment le moment de me demander ça. Pourtant, ça faisait passer le temps et ça rendait le chemin moins long. Les mains dans les poches et le nez retroussé dans ma veste, je continuais d'avancer vers le parc. J'étais en avance, d'à peu près une heure je crois, mais j'étais bien trop excité à l'idée de le revoir. Mais c'était stupide parce qu'une fois arrivé, je devais attendre une heure qu'il arrive. Si seulement il venait... Ça, c'était moins sûr. Pour faire passer le temps, je regardais les enfants qui jouaient au loin et je n'ai pas pu empêcher un sourire de s'imprimer sur mon visage. Pourquoi est-ce que les enfants ça apaise ? Pourquoi ça fait sourire comme ça ? Au fond de moi, je connaissais la réponse bien sûr. Eh, mais au fait... J'aurais jamais d'enfants moi ! Physiquement, c'était impossible. Je sais qu'Isaac n'en aurait jamais voulu aussi alors Zeke, ça me paraissait... On est même pas ensemble et je nous prévois déjà avec un gosse, non mais calme toi un peu Joe. Et puis, qui dit que j'en voudrais un moi ? C'est chiant un gosse ! Ça crie tout le temps et ça fait des caprices. Non, je veux que Morgana et Ethan en ait un. Ouais, je le garderais et des fois je le laisserais avec Ezekiel rien que pour rigoler en le voyant mal à l'aise. J'étais persuadé qu'il était mal à l'aise avec les enfants. Oui, il fallait qu'ils aient un enfant tous les deux, mais c'était trop tôt encore. Quoique...

Mon cerveau cessa de réfléchir lorsque je l’aperçus au loin. J'avais déjà attendu une heure ? Mon cœur battait plus vite et je me sentais bizarre, j'avais même un petit nœud au ventre. J'observais avec amusement qu'il n'était pas vraiment habillé comme il faut, mais sa tenue et ce cambouis qu'il avait faisait ressortir des idées saugrenues en moi. Comme si c'était le moment de penser à des trucs pervers ! Il s'approcha encore et s'arrêta à mon niveau. J'aurais tellement voulu me jeter sur lui et me saisir de ses lèvres, mais il ne le voulait peut-être pas lui. Pourtant, il avait une petite lueur dans les yeux. La même que je devais avoir moi aussi. Pourtant, il paraissait distant, comme à son habitude. Du moins, comme lorsqu'il ne portait pas de masque. " Je ne suis pas là parce que tu m'as obligé à venir ... " Je levais les yeux au ciel. Il pensait être convainquant là ? Parce qu'il était là malgré tout. Mais bon, j'évitais tout commentaire, je n'allais pas le faire fuir alors qu'il venait d'arriver. " Je suis juste curieux, et j'ai quelques questions auquel j'aimerais que tu répondes ... Ton ex .... C'était ce Isaac, non ? " Je fronçais les sourcils en guise d'incompréhension et penchait légèrement la tête sur le côté. Où voulait-il en venir ? " J'ai fait une rencontre intéressante, et je me suis souvenu que tu as prononcé son nom, le soir de notre première rencontre ... J'ai juste fait le lien. Ce n'était pas si compliqué. " Une rencontre intéressante ? Ok, jusque là, ce n'était pas inquiétant et pourtant, j'avais une mauvaise impression. " Quand tu disais que je n'avais rien à voir avec ton ex, c'était un mensonge ? Finalement, ca explique beaucoup mieux ton insistance pour qu'on ... " Tellement classe la façon qu'il a de parler de ça. Mais je crois que je commençais à voir où il voulait en venir et ça ne me plaisait pas. Même si ça devait arriver d'un moment à l'autre. " T'as pas besoin de faire semblant, tu sais ... J'comprends. Je suis l'opportunité en or, et si tu veux te servir de moi, pourquoi pas mais ne prétends pas que tu te soucie de moi, t'as pas besoin de me brosser dans le sens du poil pour que j'accepte. " Je soupirais avant de m'asseoir à ses côtés. Comment commencer ? C'était trop compliqué. Il avait le droit de savoir malgré tout.

" Je crois que je t'ai jamais vu aussi bavard. " C'était pas la meilleure entrée en matière, mais c'était sorti tout seul. Je me tournais vers lui et le fixait dans les yeux, retenant mon envie de pouvoir me rapprocher encore de ce visage. " Je voulais attendre un peu avant de t'en parler, mais je crois que finalement, c'est le moment. " Je pris une grande inspiration. " Quand on a... Passé la nuit ensemble, c'était pour ton physique oui. " A ce moment là, ça l'était. " Isaac est bel et bien mon ex. Il est mort lors de l'attentat de Barrow il y a trois mois à peu près. Il était... Ton sosie, physiquement parlant. Si on t'as regardé bizarrement, cherche pas plus loin. " Je laissais ma main se poser doucement sur sa joue et j'espérais ne pas lui donner froid avec ma main glacée. " Pourtant, vous êtes complètement différents. Au niveau du caractère déjà, parce que lui était plus doux que toi. Tu es plus... solitaire et discret. Mais physiquement, vous n'avez rien à voir et c'est cette nuit là que je m'en suis rendu compte. Tu es un peu plus grand, tes yeux sont plus verts que les siens, tu es légèrement plus musclé aussi et tu fronces bien plus les sourcils que lui. " Je souriais doucement avant de laisser ma main tomber contre la sienne et l'attraper tendrement. " C'est pour ça que je suis parti le lendemain matin, parce que vous êtes différents et que je m'interdisais d'aller avec quelqu'un de différent. Tu sais, j'ai changé depuis ce moment. Le soir du bal masqué, j'ai fait le deuil et même si j'ai voulu faire ce qu'on a fait à cause de ton physique, je me suis rendu compte que ce n'était pas que ça Ezekiel. " Je soulevais sa main et la posait au niveau de mon cœur, je voulais qu'il entende les battements qu'il faisait. " Ce n'est pas ton physique qui m'attire, même si t'es incroyablement sexy et encore plus dans ta tenue d'aujourd'hui. Mais si je veux passer du temps avec toi Zeke, c'est pour toi. Je sais que t'es grognon, que t'es froid, que t'es solitaire et tout, mais étrangement je trouve ça adorable. Je me fiche que tu me repousses encore et encore, je voudrais toujours revenir. Bien sûr, je ne te connais pas entièrement, mais ça aussi je suis impatient de le faire. Je suis impatient de te connaître plus. " Je me laissais finalement aller et j'approchais mon visage du sien pour poser mes lèvres contre les siennes et échanger un baiser doux. " Je crois que je... suis sous ton charme Ezekiel. Mais le tien ! Pas ton physique ou quoi... " Je n'osais pas le regarder dans les yeux en prononçant ces mots et je maudissais mes joues que je sentais se réchauffer et sûrement rougir. J'espérais qu'il comprendrait cette fois.

© Modèle par BLACKHEART™ ❄ Images de TUMBLR (crédits).  

_________________

Can’t stop that feelin’ for long

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau Pingu

avatar
Bienvenue à Barrow
Ezekiel P. Brooks

▪ discussions : 46

+ VIE SOCIALE
LIENS. :

MessageSujet: Re: JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”    30.03.14 8:53

“ Joe&Zeke ♦ To hurt is as human as to breathe.  „
JJe sais pas ce que je fais là, avec lui, je sais que c'est une mauvaise idée, je sais que je ne suis qu'une pauvre imitation d'un fantôme et sa réaction à mon annonce ne fait que confirmer mes soupçons, mais je continue parce qu'un désir masochiste me pousse à lui faire avouer ses véritables raisons, parce que je suis loin d'être l'idéal, et je ne mérites pas l'attention. Je veux qu'il me le prouve, je veux qu'il se serve de moi parce que c'est la seule chose pour laquelle je suis bon. J'enfouis mes mains dans mes poches mais les mots sortent, jusqu'à que je sois un peu à bout de souffle. Je me laisse tomber et la peur m'enserre l'estomac. Le sentiment conflictuel d'avoir raison, et celui d'avoir quelqu'un qui veuille se préoccuper de moi. Cela fait si longtemps que je vis seul, que j'ai oublié ce sentiment. Pas depuis l'attaque, pas depuis que j'avais quitté l'armée. Je laisse mon regard se posait sur le sol, et j'attends qu'il prenne la parole. -  Je crois que je t'ai jamais vu aussi bavard. Je laisse un reniflement sarcastique s'échapper de mon nez. Relevant le regard en sa direction, un sourcil redressait comme pour lui dire, réellement, c'est ta conclusion à ce que je viens de dire.  Et peut être qu'il est doué pour lire la conversation silencieuse de mes sourcils ou peut être qu'il avait l'intention de s'expliquer dès le début mais il reprends la parole. - Je voulais attendre un peu avant de t'en parler, mais je crois que finalement, c'est le moment. Quand on a... Passé la nuit ensemble, c'était pour ton physique oui. Je laisse de nouveau quitter le sien, parce que même si je m'y attendais, je n'avais pas pensé que cela ferait aussi mal d'entendre la vérité sortir de sa bouche.  Je refusais pourtant de lui dire à haute voix, je laissais mon masque d'indifférence prendre le dessus, parce que c'était la conclusion logique, normal. Celle que je savais qui viendrait. - Isaac est bel et bien mon ex. Il est mort lors de l'attentat de Barrow il y a trois mois à peu près. Il était... Ton sosie, physiquement parlant. Si on t'as regardé bizarrement, cherche pas plus loin. Et la main glacée qu'il posait sur ma joue avait la sensation paradoxale d'une brulûre, c'était le visage de l'homme qu'il aimait qu'il touchait, pas vraiment le mien. Mais l'avoir de cette manière, c'était mieux que rien, et il se rendrait compte vite de la différence. - Pourtant, vous êtes complètement différents. Au niveau du caractère déjà, parce que lui était plus doux que toi. Tu es plus... solitaire et discret. Mais physiquement, vous n'avez rien à voir et c'est cette nuit là que je m'en suis rendu compte. Tu es un peu plus grand, tes yeux sont plus verts que les siens, tu es légèrement plus musclé aussi et tu fronces bien plus les sourcils que lui. J'étais un peu choqué de voir que les différences lui avaient déjà sauté aux yeux et qu'il tienne encore à ... Je fixais avec intensité sa main s'emparant de la mienne, et je ne cessais de m'interroger sans pouvoir formuler l'évidence à haute voix. Isaac était probablement une personne bien, rien à voir avec moi. - C'est pour ça que je suis parti le lendemain matin, parce que vous êtes différents et que je m'interdisais d'aller avec quelqu'un de différent. Tu sais, j'ai changé depuis ce moment. Le soir du bal masqué, j'ai fait le deuil et même si j'ai voulu faire ce qu'on a fait à cause de ton physique, je me suis rendu compte que ce n'était pas que ça Ezekiel. Le rythme de son coeur sous ma main, comme une preuve vivante d'une chose dont je n'avais pas pleinement conscience. - Ce n'est pas ton physique qui m'attire, même si t'es incroyablement sexy et encore plus dans ta tenue d'aujourd'hui. Mais si je veux passer du temps avec toi Zeke, c'est pour toi. Je sais que t'es grognon, que t'es froid, que t'es solitaire et tout, mais étrangement je trouve ça adorable. Je me fiche que tu me repousses encore et encore, je voudrais toujours revenir. Bien sûr, je ne te connais pas entièrement, mais ça aussi je suis impatient de le faire. Je suis impatient de te connaître plus. Le choc de la douceur de son baiser, me figeait quelque peu. Ce n'était pas la passion qui parlait, c'était l'intimité et c'était une chose que je n'avais jamais connu et redoutait. J'étais encore confus et mon rythme cardiaque devenait légèrement erratique. Joe était une énigme dont je ne comprenais guère les motivations. La raison cachée de tout cela. Il devait y avoir une arnaque, je n'étais pas naïf. - Je crois que je... suis sous ton charme Ezekiel. Mais le tien ! Pas ton physique ou quoi...

Je passais une main dans mes cheveux pour éviter de trahir ma nervosité. Je n'étais pas si confiant que je pouvais le laisser paraître. J'étais même plutôt tout le contraire. Même si j'avais acquéri les expressions et la carrure me permettant de dégager une expression menacante, qui refroidissait les inconnus. Ce n'était pas le noeud du problème. Je n'avais jamais été doué avec les situations sociales, j'avais du mal à les assimiler, les comprendre car je ne me sentais jamais à ma place. J'étais plus timide qu'autre chose, mais j'avais perdu ma tendance à bafouiller et rougir pour la moindre chose, j'avais troqué ses faiblesses contre des mots tranchants et des attitudes hostiles. Le repousser était tellement plus simple que de l'autoriser à voir, à s'introduire dans ma vie et à la détruire d'une façon comme une autre. La seule personne avec qui j'avais eu une relation suivie, même si ce n'était pas de l'amour avait fini par tuer mon petit frère et ca vous rendait méfiant des gens et vous faisez vous interrogez sur leurs véritables intentions. Deven n'avait jamais été une menace, et avait été plutôt tendre malgré sa réputation mais cela n'avait été qu'un masque pour m'embobiner.  

- Je ne comprends ... Les mots avaient franchis mes lèvres avec honnêteté. - Ton ex était apparemment le candidat pour le titre du parfait petit ami ... Et tu veux retenter de t'ouvrir à l'amour après sa mort avec un type comme ... moi ? Tu l'as dit toi même, je suis froid, solitaire et apparemment son opposé total Je ne cachais pas mon incrédulité, et je perdais un peu de ma froideur pour laisser l'incompréhension qui me gagnait totalement visible. - Ca n'a aucun sens ... Reflechis y. Tu dois être dans le déni ... Je secouais la tête de gauche à droite, dans un geste un peu chaotique, ce n'était pas possible et je ne savais que trop bien ce que la peine et le deuil pouvait vous faire faire, combien vous refusiez d'accepter les choses en face. Parce que le déni était tellement plus confortable et c'était la seule conclusion valable. Qu'il se serve de moi pour mon physique était bien plus proche de la réalité. Qu'il s'intéresse à ma personnalité ressemblait à un délire hallucinogène surtout après avoir monsieur doux et parfait dans ses bras, ou alors peut être qu'il se sentait coupable de sa mort et tentait de se punir en s'infligeant cette relation avec moi. C'était une théorie plausible. C'était un peu ma fuite dans les Marines. Je relevais le regard pour plonger dans le sien. - Perdre quelqu'un peu vous faire faire des trucs insensés, crois moi, je sais de ce que je parle mais tu n'as pas a te punir de sa mort ... Parce que c'était la seule chose que je pouvais être une punition. Une pénitence. Mais alors que j'évoquais quelque chose que je n'avais évoqué auprès de personne depuis la mort de mon frère, je comprenais ce qui m'avait aimanté vers lui en premier, ce sentiment qui me hantait et que j'avais vu se reflétait dans ses yeux. Nous savions tous les deux ce qu'était la culpabilité de la perte. Mais à ma différence, l'attentat n'était en rien quelque chose dont il devait se sentir responsable et j'avais envie de lui dire, lui faire comprendre qu'il ne devait pas s'enfoncer dans le passé, qu'il méritait autre chose que de se punir.

©flawless

_________________
When you feel my heat, look into my eyes. It’s where my demons hide
Don’t get too close, it’s dark inside.It’s where my demons hide
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Barrow
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”    

Revenir en haut Aller en bas
 

JOE ♦ “Is it better to have had a good thing and lost it, or never to have had it?”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» ♫ If this is what we’ve got, then what we’ve got is gold ♫ [ Pv Tyrou ]
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» Haiti's best and brightest lost in the ruins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 2.1 :: L'ancien forum. :: Herman Parc.-